Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Marius

Bon, inutile de se voiler la face, malgrĂ© une deuxième place au festival de Gromanche obtenue de haute (2 mètres 50) lutte, personne n’est venu me proposer de juteux contrat d’Ă©dition, ni mĂŞme de tester des produits pour le bain au clou de girofle.

Je suis dépité.

J’ai donc dĂ©cidĂ© d’arrĂŞter les concours de blogs et de me lancer dans les choses sĂ©rieuses: les CĂ©sar.

Pour remporter un CĂ©sar, le plus important, c’est le titre. Avec un titre Ă  la con, tu mets toutes les chances de ton cĂ´tĂ©. “Je vais bien ne t’en fais pas“, “Ne le dis Ă  personne” ont Ă©tĂ© primĂ©s cette annĂ©e. C’est donc la porte ouverte Ă  “Les clĂ©s sont sur la commode”, “Pense Ă  ramener du beurre”, “N’oublie pas ton anorak”, “Est-ce que tu as le numĂ©ro de GĂ©rard?”, “Je t’ai fait une tourte”.

Puis il faut des reconversions. Cette annĂ©e, un ancien acteur devient meilleur rĂ©alisateur, un ancien champion de kamoulox meilleur acteur. Qui sait oĂą cela s’arrĂŞtera-t-il? Peut-ĂŞtre un ancien mĂ©canicien sur locomotives remportera-t-il l’an prochain le CĂ©sar de la meilleure musique de film?
LĂ  oĂą ça se complique, c’est au niveau des entrĂ©es en salle. Il faut Ă©viter que le film marche trop bien, sinon ça devient un film commercial et donc un mauvais film, mais il faut pas qu’il marche trop mal non plus, sinon ça devient un mauvais film tout court et ça passe sur RTL9 juste après “La revanche du fils de Beowulf”.

Et puis, il faut un scĂ©nario original avec une histoire d’amour sensible et cruelle et de l’Ă©motion pure et melliflue. Bon. Par exemple, je t’explique: “Dans le château des Chatterley, Constance coule des jours monotones, enfermĂ©e dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, au coeur de la forĂŞt de Wragby, elle fait la connaissance de Parkin, le garde-chasse du domaine. Ils baisent comme des castors”, ça passe le samedi soir sur RTL9 juste après “Le neveu de Beowulf passe le bac”, avec des acteurs qui ont encore moins de prĂ©sence scĂ©nique que Christophe Lambert et une musique encore plus Ă©nervante que si c’Ă©tait du Eric Serra. Et des longs moments sans dialogues, mais vu le niveau des dialogues c’est pas grave. Alors que “Dans le château des Chatterley, Constance coule des jours monotones, enfermĂ©e dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, au coeur de la forĂŞt de Wragby, elle fait la connaissance de Parkin, le garde-chasse du domaine. Le film est leur histoire. Le rĂ©cit d’une rencontre, d’un difficile apprivoisement, d’un lent Ă©veil Ă  la sensualitĂ© pour elle, d’un long retour Ă  la vie pour lui. Ou comment l’amour ne fait qu’un avec l’expĂ©rience de la transformation.”, c’est un CĂ©sar. Tu comprends bien la diffĂ©rence?

Donc, après m’ĂŞtre essayĂ© sans succès au cinĂ©ma d’auteur (2 mètres 50), j’ai dĂ©cidĂ© de me lancer dans la comĂ©die sentimentale d’action. Ca raconte l’histoire d’un homme Ă  qui tout semble rĂ©ussir, mais que la cĂ©lĂ©britĂ© a rendu fragile. Il souffre, Ă©cartelĂ© entre l’image polissĂ©e de l’homme public que renvoient de lui les mĂ©dias, dans laquelle il ne se retrouve pas complètement, quand bien mĂŞme il a contribuĂ© Ă  la forger, et celle d’un homme, jeune père, en pleine crise de la quarante-douzaine, qui tente de se rĂ©aliser dans sa vie quotidienne de tous les jours. Puis, soudain, c’est le clash. Les passagers de l’avion (il est dans un avion)(c’est une comĂ©die sentimentale d’action aĂ©rienne) parviendront-ils Ă  le maĂ®triser avant qu’il ne les dĂ©vore tous?

Ca s’appellerait “Un Jean-Luc dans l’avion”


Sous des dehors taquins et innocents se cache en réalité un dangereux prédateur


:\'(:-/:-):-D\\o/ (6 votes, moyenne: 4.67)
Pondu par raph le Tuesday 27 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

à brûle pourpoint

Parfois, dans la vie, tu manques sauvagement d’inspiration. Si tu es comptable, personne n’en saura jamais rien, sauf Ă©ventuellement Gwenna, ta cinquième Ă©pouse, au moment oĂą, l’oeil luisant de concupiscence, tu lui proposeras des spagghettis Ă  l’arrabiata, il faut mettre du piment, dans un couple et qu’elle te rĂ©torquera que c’est la 118e fois que tu lui fais la blague cette semaine et en plus je regarde Top Models, alors est-ce que tu pourrais aller sortir les poubelles et le chien, merci, mais cette fois ne te trompe pas, parce que la dernière fois, les poubelles sont venues dormir sur le lit après, franchement, c’est d’un nĂ©gligĂ©, c’est pas moi qui leur ai appris des comportements aussi dĂ©lĂ©tères. Par contre, il est d’autres situations oĂą cela risque de se voir, notamment, et c’est de cela que nous allons parler, jeune lecteur au regard si fou, si tu entretiens un blog.

Car, vois-tu, je ne vais pas te le cacher plus longtemps, j’ai une petite baisse d’inspiration. La grippe, la pression sociale, les 35 heures, le dĂ©part en campagne ratĂ© de SĂ©golène Royal (j’ai entendu ça Ă  la tĂ©lĂ© et c’est vrai que pour aller Ă  la campagne, si on rate son dĂ©part, après on attend parfois sa correspondance un peu longtemps, c’est embĂŞtant)(mais je sais pas pourquoi on nous parle autant de ça)(si ça se trouve, il y a bientĂ´t une Ă©lection quelconque en France et ils ont dĂ©cidĂ© de porter le dĂ©bat sur la thĂ©matique des transports en commun Ă  la campagne), que sais-je encore? Quoi qu’il en soit, je ne sais de quoi parler.

Alors, bien sĂ»r, il existe des solutions de facilitĂ© sur les blogs. Je pourrais te parler de cette malheureuse Britney Spears qui peut pas se promener sans cheveux tranquille sans que tout le monde se demande ce qui lui arrive, alors que quand Zinedine Zidane s’est rasĂ© le crâne, personne a mouftĂ©, et tu as vu oĂą ça nous a menĂ©? et signaler au passage que la facĂ©tieuse interprète de Oops i did it again a rĂ©cemment virĂ© sa Culotta.

Quand on sait pas quoi dire, le plus simple c’est le questionnaire. Ca tombe bien, on m’a passĂ© deux fois et demi les 5 machins que vous savez pas, je l’ai dĂ©jĂ  fait une fois lĂ -bas mais je pourrais le faire ici de manière originale et dĂ©calĂ©e, je dirais personne ne sait que en fait, si je me moque tant des poneys dans mes posts, c’est juste pour me venger de Yuki, un sale fourbe, vicieux, au regard mauvais, qui prĂ©fĂ©rait s’adonner Ă  sa passion malsaine pour l’herbe plutĂ´t que de me laisser rester sur son dos oĂą j’avais mĂŞme pas vraiment demandĂ© Ă  monter, lĂ  je ferais un jeu de mots dĂ©sopilant genre on n’a vraiment pas fait la bombe ou vraiment il m’a mis le pied Ă  l’Ă©trier, ce serait glacĂ© et sophisitiquĂ©, que si je me moque tant d’Indochine dans mes posts, c’est juste parce que je ne suis pas sourd, et alors j’ajouterais ahlala mais que puis-je vous dire d’autre encore par exemple vous ignoriez que ah en fait non bon ben tant pis.

Ou alors je pourrais faire comment tout le monde et te parler de Second Life, ce nouveau monde passionnant oĂą tu peux t’inventer un prĂ©nom, parler Ă  des gens, acheter des objets et dĂ©penser de l’argent, ce jeu moderne et novateur.

sl2.JPG

Parce que ça a l’air super, Second Life. On peut mĂŞme acheter des trucs. Et parler Ă  des gens. MĂŞme les Sims avaient pas poussĂ© la folie aussi loin.

Ou alors je pourrais, comme sur les blogs sĂ©rieux, faire mon coming-out politique. Je suis sĂ»r que ça changerait ta vie, ou au moins celle de LĂ©andre, ton chinchilla nain du Laos, de savoir que bon, je vais probablement voter oui et faut voir. Oui parce que je pense que c’est une bonne chose et faut voir parce que je suis pas encore sĂ»r, j’ai pas encore vraiment rĂ©flĂ©chi Ă  la question. Mais je dirais plutĂ´t oui. Ou alors non. Est-ce que je peux prendre un 50/50? Mais en tous cas, pour le premier, la caisse unique, c’est sĂ»r, c’est oui. Moi je vois, pour mon chat, j’ai une seule caisse, c’est nettement plus pratique.

Finalement, je crois que je ne vais rien poster.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (4 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Wednesday 21 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

La vie en axel rose

Lectrice, lecteur, je suis un peu déçu. Personne n’a songĂ© Ă  me signaler que j’avais commis une lĂ©gère erreur d’apprĂ©ciation lors du post prĂ©cĂ©dant qui vient avant celui-ci (c’est donc celui qui est juste après ci-dessous): La MĂ´me ne parle pas du tout d’un poussin, mais d’une chanteuse, Edith Piaf.
Contrairement Ă  ses consoeurs Edith de Nantes et Edith XXXIII, Edith Piaf a connu un destin fulgurant et parabolique trop vite brisĂ©. Elle a ouvert la voie Ă  toutes les chanteuses Ă  voix. Mais c’est pas tellement de sa faute, alors faut pas lui en vouloir.

Sa chanson la plus cĂ©lèbre est sans conteste les trois cloches, une chanson sur les cloches. Mais Edith Piaf a Ă©galement su mieux que personne transcender l’amour et quand elle chante “je renierais mes amis si tu me le demandais”…
…bon ok, ça fout plus la trouille qu’autre chose…
..mais sinon, saviez-vous que, gĂ©niale prĂ©curseuse, elle avait chantĂ© “Mon manège Ă  moi”, merveilleuse chanson d’amour et de manèges, bien avant Etienne Daho?

Mon manège à moi

Paroles: Jacques Constantin Musique: Norbert Glanzberg 1958

Tu me fais tourner la tĂŞte

C’est une chanson qui parle d’un couple de patineurs artistiques

Mon manège Ă  moi, c’est toi

et lĂ  ils ont rĂ©pĂ©tĂ© longtemps la combinaison lutz – vrille piquĂ©e – cheval de bois.

Je suis toujours Ă  la fĂŞte
Quand tu me tiens dans tes bras

Bon c’est un couple de patineurs dĂ©butants, ils ont pas trop de sponsors, alors ils font des dĂ©monstrations dans les fĂŞtes foraines pour payer leurs patins. L’avantage, c’est que ça leur permet de rĂ©pĂ©ter leur chorĂ©graphie. L’inconvĂ©nient, c’est qu’on les paie en gnĂ´le.

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça

Dans les années 58, un savant a réussi à prouver que la terre mesurait 52 centimètres de diamètre et que si on faisait le tour du monde en courant très vite, ça donnait envie de vomir.
Les revues scientifiques refuseront de publier ses thèses. DĂ©pitĂ©, le savant continuera pourtant de dĂ©fendre sa dĂ©couverte avec opiniâtretĂ© et aura ce mot cĂ©lèbre: “Et pourtant, elle est pitchoun”

La terre n’est pas assez ronde
Pour m’Ă©tourdir autant que toi…

C’est une mĂ©taphore pour dire “toi, par contre, tu es complètement rond, tu vas de nouveau te vautrer au milieu de ton salto arrière.

Ah! Ce qu’on est bien tous les deux
Quand on est ensemble nous deux
Quelle vie on a tous les deux
Quand on s’aime comme nous deux

Anecdote intĂ©ressante et mĂ©connue, quand Jacques Constantin a Ă©crit cette chanson pour Edith Piaf, il a eu cette phrase restĂ©e cĂ©lèbre: “Je vais pisser, je reviens”. A son retour, quelle ne fut pas sa surprise de retrouver quatre vers griffonĂ©s par son fils Christian. Il a alors eu cette phrase demeurĂ©e cĂ©lèbre “Ah ouais, c’est pas mal, ça!”

On pourrait changer de planète
Tant que j’ai mon c½ur près du tien

Ca c’est une mĂ©taphore pour dire ils s’aiment tellement que mĂŞme ils pourraient aller passer leurs prochaines vacances au camping des flots violets sur Jupiter, elle serait contente, pourvu qu’ils y soient ensemble. C’est très romantique.

J’entends les flons-flons de la fĂŞte
Et la terre n’y est pour rien

Elle a raison de le signaler: On doit en effet les flons-flons Ă  la fanfare municipale de PalĂ©zieux, que l’on remercie vivement.

Ah oui! Parlons-en de la terre
Pour qui elle se prend la terre?
Ma parole, y a qu’elle sur terre!!
Y a qu’elle pour faire tant de mystères!

Anecdote intĂ©ressante et mĂ©connue, quand Jacques Constantin a Ă©crit cette chanson pour Edith Piaf, il a eu cette phrase restĂ©e cĂ©lèbre: “Je reboirais bien un petit coup, moi. Ensuite, j’en Ă©cris encore une strophe et après je vais me coucher.”
Oui alors je me rends compte que dans mes explications de texte, y a presque toujours un moment oĂą j’ai recours Ă  l’explication de l’alcoolisme, voire de la drogue. Mais comment tu veux expliquer “Pour qui elle se prend la terre?” autrement?
Ah si, Ă  la rigueur, il avait peut-ĂŞtre fait un pari avec un copain…
Ou alors c’est une mĂ©taphore filĂ©e. Sa femme Ă©tait en train de se changer, ils avaient cheval ce soir-lĂ , elle lui a dit houlala je viens de filer mes bas et il lui a rĂ©pondu houlala je viens de filer ma mĂ©taphore.

Mais pour nous y a pas d’problèmes
Car c’est pour la vie qu’on s’aime

Et aimer, c’est plus fort que tout. Toucher les ailes des oiseaux. Aimer, c’est c’qu’il y a de plus beau.

Et si y avait pas de vie, mĂŞme,
Nous on s’aimerait quand mĂŞme

Mais vous seriez des roches sĂ©dimentaires et il t’aurait sĂ©duite en disant “t’as de beaux quartz, tu sais? T’as vraiment de beaux quartz.” Et après il t’aurait invitĂ©e au restaurant et tu te serais dit “je n’ai rien Ă  me mettre, il faut que je me trouve un nouveau tailleur”.

Car…
Tu me fais tourner la tĂŞte
Mon manège Ă  moi, c’est toi
Je suis toujours Ă  la fĂŞte
Quand tu me tiens dans tes bras

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n’est pas assez ronde…
Mon manège Ă  moi, c’est toi!

Anecdote amusante, cette magnifique chanson n’a pas Ă©tĂ© inspirĂ©e par l’Ă©mission Tournez Manège avec Charly Oleg.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (4 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Friday 16 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Tant que les heures passent

La sortie cinĂ© de la semaine, c’est Ă©videmment le premier film de Vikash Dhorasoo, Taxi 4.

Taxi 4, c’est la suite de Taxi 3, Taxi 2 et Taxi, un film de Martin Scorcese avec Robert de Niro. C’est un drame social qui met en lumière cette dĂ©rive malsaine de notre sociĂ©tĂ© obsĂ©dĂ©e par la rĂ©ussite, ce monde moderne oĂą l’on n’a plus le temps de prendre son temps. Le rĂ©alisateur montre cette course effrĂ©nĂ©e vers la rĂ©ussite Ă  travers deux personnages que tout semble opposer: un chauffeur de taxi, frimeur, obsĂ©dĂ© par la vitesse, qui cache pourtant au fond de lui la grande sensibilitĂ© de ceux qui trop tĂ´t ont Ă©tĂ© confrontĂ©s Ă  la cruautĂ© de la vie et un jeune policier mal dans sa peau qui rĂŞve de gloire et de femmes Ă  poil.

Oeuvre majeure du cinĂ©ma moderne, Taxi n’est pas connu que pour la profondeur de son scĂ©nario, l’originalitĂ© de son propos. Les rĂ©alisateurs de cette poignante saga ont dĂ©cidĂ© de s’engager socialement en rĂ©insĂ©rant dans la sociĂ©tĂ© des jeunes marginaux. Ainsi, dans ce quatrième volet, deux footballeurs sont Ă  l’affiche: Samir Nasri et Djibril CissĂ©. Pour ceux d’entre vous qui seraient peu versĂ©s dans les choses du football, Samir Nasri est un tout jeune prodige, dont on dit souvent, avec toute la bonhommie qui caractĂ©rise les gens de Marseille, vĂ© le pitchoun, il est tout pitchoun, peuchère. Djibril CissĂ©, lui, est un attaquant redoutĂ© des dĂ©fenses adverses. Malheureusement, il a tellement d’activitĂ©s annexes (musique, cinĂ©ma, opĂ©rations du tibia, et en plus il a plus de 3900 amis) que ses coĂ©quipiers doivent fixer un rendez-vous une semaine Ă  l’avance pour le dĂ©marquer en profondeur.

Vous l’aurez compris, l’action de Taxi 4 se passe Ă  Marseille et, donc, parle de foot. (C’est bien connu, les Marseillais ne parlent que de foot)(et un peu de poisson, aussi)(heureusement, il fait beau). Le scĂ©nario a Ă©tĂ© Ă©crit par Luc Besson, qui a dit l’autre jour dans ma tĂ©lĂ© avoir beaucoup ri en l’Ă©crivant (les mauvaises langues prĂ©tendent qu’il a ri en pensant qu’il Ă©tait en train de rĂ©Ă©crire la mĂŞme chose pour la quatrième fois et que ça allait marcher quand mĂŞme, mais les mauvaises langues ne sont pas très sympa)

A noter que dans Taxi 4, on ne voit pas Marion Cotillard Ă  poil, ni mĂŞme habillĂ©e, puisqu’elle a prĂ©fĂ©rĂ© jouer dans la MĂ´me, adaptation pour le grand Ă©cran de la cĂ©lèbre sĂ©rie le Piaf.


Des fans très remontés contre Frédéric Diefenthal: ils viennent de voir un de ses films en entier


Aujourd’hui, l’OM affronte le PSG


La violence sur les terrains prend des proportions toujours plus inquiétantes


Les Marseillais optent finalement pour un 4-4-2 classique


Dans ce match tactique, il est très difficile d’Ă©chapper au marquage adverse


C’est le drame: Un dĂ©fenseur coupe le hors-jeu, permettant Ă  Paris d’ouvrir la marque


Scène de liesse après l’Ă©galisation mĂ©ritĂ©e


Le ton monte entre Marco Materazzi et Zinedine Zidane.


Les Marseillais estiment que l’arbitre aurait dĂ» sortir son carton jaune


Finalement, le foot, c’est surfait. Les truites, c’est mieux.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (3 votes, moyenne: 4.67)
Pondu par raph le Wednesday 14 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

L’ampoule du salon est arrĂŞtĂ©e sur midi

Quelqu’un est arrivĂ© ici en yahootisant “les mots pour appeler un chĂ©ri

S’il s’agit vraiment de l’appeler pour lui susurrer Ă  l’oreille des doux mots tel que “dis, faudrait changer l’ampoule du salon”, le mieux c’est encore de crier “Ă  table”. Mais je prĂ©sume, jeune internaute, que tu es Ă  la recherche de la quintessence en matière de surnom affectueux. Et tu fais bien de te renseigner, car c’est une question cruciale. Un surnommage mal nĂ©gociĂ© pourrait sonner le glas de tes amours naissantes et ça, c’est couillon. Un surnom trop froid pourrait lui faire perdre cette confiance en lui si durement gagnĂ©e Ă  force de victoires probantes au flipper. Evite donc de l’appeler Machin, Jean-Pierre (surtout s’il s’appelle AndrĂ©) ou numĂ©ro 12. Ne tombe pas dans le piège de la bisounourserie, Ă  la limite tolĂ©rable en privĂ©, mais qui pourrait vous jouer des tours pendables le jour oĂą tu laisseras Ă©chapper un roudoudou devant ses copains de rugby. A l’inverse, rappelle-toi qu’il pourrait un jour te prĂ©senter sa mère, sa grand-mère, le journal tĂ©lĂ©visĂ© et son oncle si d’aventure tu envisages de le surnommer mon Ă©talon italien, mon Rocco minute soupe ou mon lapin, comme dans le film avec le type qui rĂ©pare une photocopieuse, mais Ă  un moment il a un peu chaud et ensuite, Ă  la fin du film, on ne sait pas si il a quand mĂŞme rĂ©parĂ© la photocopieuse ou pas, c’est très mal ficelĂ© comme intrigue.

Il y a les surnoms classiques. Mon amour, sobre, de bon goĂ»t. De mĂŞme, avec mon chĂ©ri, c’est toujours un succès. Mais voyons, Christine, tu sais bien que nos invitĂ©s n’aiment pas les friandises, fais preuve d’un peu d’originalitĂ©. car tu risques, en surnommant ton chĂ©ri mon chĂ©ri, d’ĂŞtre confrontĂ©e Ă  des situations pĂ©rilleuses. Imagine un peu, il s’Ă©lance, fougueux et joyeux, dans l’atmosphère grisante d’un matin d’avril, Ă  la conquĂŞte du monde, mais tu te rends compte qu’il est parti sans mettre sa parka, tu te penches Ă  la fenĂŞtre et le hĂŞles d’une voix suave mais ferme et lĂ , 112 porteurs du mĂŞme surnom se retournent comme un seul homme. Et rentrent chercher leur parka, se rendent compte qu’ils n’en ont jamais eu, mais il est hĂ©las trop tard, leur mĂ©tro est parti pour toujours, ils arriveront en retard au boulot et se feront appeler Arthur par leur patron, heureusement c’est leur prĂ©nom, mais quand mĂŞme, comment veux-tu que notre pays retrouve sa sĂ©rĂ©nitĂ© Ă©conomique d’avant, quand nos parents se lançaient fièrement vers le monde qui leur tendait les bras, le coeur lĂ©ger et l’esprit conquĂ©rant, avant de se rendre compte qu’ils avaient oubliĂ© leur parka?

Il y a aussi les animaliers, toujours bien vus, souvent efficaces, mais attention, renseigne-toi un peu, sinon gare Ă  la dĂ©convenue quand, un dimanche, enlacĂ©s, lassĂ©s et repus par seize ou dix-sept parties de scrabble en trente minutes, vous vous abandonnerez lascivement au zapping et qu’il se rendra compte, au hasard d’un documentaire animalier malvenu, que finalement, le coati, c’est pas sympa du tout. Dans cette catĂ©gorie, il y a quelques pièges basiques Ă  Ă©viter: mon bichon maltais, mon boeuf, mon huĂ®tre, ma truite (et la plupart des noms de poissons, en gĂ©nĂ©ral, sauf peut-ĂŞtre saumon)(ah non, mĂŞme pas, tiens) sont fortement dĂ©conseillĂ©s sauf autorisation signĂ©e par une autoritĂ© compĂ©tente.

Sinon, il y a aussi mon salaud, mais c’est moins bien.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 4.80)
Pondu par raph le Monday 12 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

La musique adoucit le beurre

(ce titre vous est offert par la poule du fil)

Cette semaine, dans les salles obscures, deux films qui vont rĂ©volutionner l’histoire de le cinĂ©ma, Hannibal Lecter: les origines du mal et Massacre Ă  la tronçonneuse, le commencement. Au niveau de la qualitĂ© du film, je peux pas tellement me prononcer (j’avais piscine). Par contre, l’idĂ©e de raconter le dĂ©but de l’histoire, histoire qu’on comprenne mieux quels insignes tourments ont poussĂ© les protagonistes des oeuvres majeures du septième art Ă  devenir ce qu’ils sont aujourd’hui pourrait faire tache d’huile. Ou alors de beurre, mais moins.

Rocky 0
Le jeune Rocky Balboa, adolescent rebelle et torturĂ©, en a marre qu’on le moque Ă  cause de son nom ridicule. Sous le regard affligĂ© de sa voisine de classe Adrienne, qui le trouve sympa mais un peu conno et qui est amoureuse de Framboisier, leur prof de cathĂ©chisme, il sombre alors dans la boxe et affronte des mecs aux noms encore plus improbables.

Le petit chaperon rouge: the first wolf
Le passĂ© aventureux et tumultueux de BĂ©rĂ©nice Rouge, la grand-mère du chaperon rouge, alors qu’elle n’est encore qu’une adolescente rebelle et torturĂ©e. Eprise depuis belle burette du boulanger, avec lequel elle Ă©chaffaude divers projets d’avenir, notamment celui d’aller en vacances Ă  La Bourboule, son coeur chavire lorsqu’elle rencontre le laitier. Dès lors, elle se prend de passion pour les pots de beurre autant que pour les galettes, dichotomie trouble et sensuelle qui jamais ne la quittera. Pour faire le point sur sa vie, elle part alors vivre dans un ashram dans la forĂŞt, oĂą elle tombe Ă©perdument amoureuse d’un loup (elle est un peu volage)(elle est Ă©galement championne de karatĂ©, mais le film s’attarde très peu lĂ -dessus). Mais leur amour est impossible, car elle est vĂ©gĂ©tarienne, et elle dĂ©cide de s’inscrire aux jeunesses communistes de son village.

Seven, zirka zwanzig Jahren vorher
Le jeune John Doe, adolescent rebelle et torturĂ©, dĂ©cide de devenir serial killer parce que la vie est une pute. MarquĂ© par un film vu pendant son enfance, il dĂ©cide de commettre sept meurtres, selon un scĂ©nario prĂ©cis, froid et implacable qui devrait atteindre son paroxysme lors des deux derniers crimes. Il a mĂŞme prĂ©parĂ© une phrase appelĂ©e Ă  devenir culte, “Apparemment, mon pĂ©chĂ© est atchoum, deviens simplet”. C’est en rĂ©pĂ©tant qu’il se rend compte que ça le fait moyen, dĂ©cide de renoncer Ă  son projet et devient prof de macramĂ©.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 4.00)
Pondu par raph le Friday 9 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

il dit qu’il a plus de genoux

Pendant la Préhistoire, on passait pas mal de temps assis en tailleur devant un feu de bois, le cul sur la pierre. Autant te dire que, comme le ukulélé avait pas encore été inventé, le contage était une activité importante.

Parmi les histoires populaires, il y avait celle de UhhGrruhr et de Uhgruuhrkaia, deux jeunes gens des cavernes qui s’aimaient d’un amour beau comme une sagaie dans l’omoplate d’un mammouth au petit matin, mais leur amour Ă©tait impossible, elle vit dans la grotte d’Ă  cĂ´tĂ© et ils s’entendent pas trop depuis une sombre histoire de mammouth poursuivi alors qu’il avait manifestement pĂ©nĂ©trĂ© dans le territoire voisin, on voit bien que l’arbitre Ă©tait suĂ©dois!, et donc leur amour est impossible et Ă  un moment elle lui dit UhhGrruhr, UhhGruhr, pourquoi es-tu UhhGrruhr et il lui rĂ©pond ahah non mais pas du tout, je suis HuGrrrrrrruhr, son cousin, alors ils se marient et ont beaucoup d’enfants.
Alors forcĂ©ment, on se racontait ça, on modifiait un deux passages, parce que on avait pas le respect de l’oeuvre, tu vois?, on enlevait un bout, ce qui fait qu’au bout d’un moment, l’histoire devenait celle d’un chasseur de mammouth conplètement obsĂ©dĂ© par Pigloo, le mammouth blanc gĂ©ant.

Puis, un jour, le jeune UhhhGruhuhur le malicieux inventa un système basĂ© sur l’utilisation de genre de signes et alors chaque signe ça voudrait dire un son, par exemple on dirait que § ce serait uhg et ¬ gruhr, ce Ă  quoi son chef HuhHgrur le clairvoyant mais un peu grossier sur les bords quand mĂŞme lui rĂ©pondit “non mais t’es complètement con ou quoi? c’est complètement con ton truc”.

Il fallut attendre plusieurs siècles pour que l’invention de l’Ă©criture, en MĂ©sopotamie, bouleverse la sociĂ©tĂ© et le marchĂ© de l’Ă©dition. (C’est Ă  peu près Ă  la mĂŞme Ă©poque qu’en Anatolie mineure, un type marcha malencontreusement sur un oursin qui passait par lĂ  et hasard, ce qui n’a rien Ă  voir avec cette histoire (ce fut l’invention des cris turcs))

Au dĂ©but, on se servit de l’Ă©criture plus pour les comptes que pour les contes. Mais il ne fallut pas attendre longtemps pour que l’humain, toujours inventif, dĂ©cide de mettre cette nouvelle technologie au service de son imagination dĂ©bordante.


La blague du fou qui repeint son plafond, en mĂ©sopopotamien (Ă  l’Ă©poque, ils montaient sur des sapins de NoĂ«l, les Ă©chelles n’Ă©taient pas solides)

Malheureusement, il est toujours des esprits obtus pour entraver la marche de la crĂ©ativitĂ©, et l’auteur de la première oeuvre fictionnelle se vit rĂ©pondre “ah mais c’est pas de la littĂ©rature, ça!” par son chef, Jean-Uhgrur le un peu chauve.

Il faut dire que ce n’Ă©tait pas de la littĂ©rature, mais une liste de courses.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 3.60)
Pondu par raph le Tuesday 6 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

La truite de Brian Joubert

tout ça, c’est de la faute Ă  badibuh

Nous sommes au XIXe siècle, un mardi. Le jeune Maurice Berthier aimerait faire carrière dans la peinture et dĂ©cide donc de s’inscrire au premier festival international de la crĂ©ation artistique, de la chaussure en bois massif et de la raviole. Il demande Ă  sa cousine, Jacqueline Berthier, de poser pour lui.

Maurice Berthier dĂ©cide d’intituler son drapeau “Jacqueline Berthier guidant un petit Ă©pagneul”, ode Ă  la puretĂ©, Ă  la nature et aux Ă©pagneuls. Mais, soudain, c’est le drame. Jacqueline dĂ©cide, dans une soudaine impulsion, de se dĂ©partir de son corsage, histoire de faire plus artistique. Mais Ă  l’Ă©poque, la connexion adsl n’existait pas et tous les gars du village accourent. Quand Maurice Berthier finit enfin son tableau, il rajoute encore un drapeau français, car il peint super bien les drapeaux. En effet, plus jeune, Ă  l’Ă©cole primaire de Charenton-Saint-Maurice, il a pris un cours Ă  option point de croix, macramĂ© et drapeaux du monde.

Plus tard, il rencontrera un impresario, qui lui conseillera de prendre un pseudo. Maurice Berthier, qui est pour l’eugĂ©nisme (mais il croit que ça a un rapport avec ingĂ©nue, sinon il serait contre) dĂ©cide de se faire appeler Eugène. Et c’est en souvenir de ses annĂ©es scolaires qu’il prendra comme patronyme Dupointdecroix-et-delabannière (parce que le macramĂ© j’aime moins), mais il sera rĂ©gulièrement, et abusivement, appelĂ© Delacroix.
L’impresario lui dira aussi que Jacqueline Berthier guidant l’Ă©pagneul, c’est complètement con, maintenant que la pauvre bĂŞte git sous les pieds velus de hordes de mâles concupiscents, mais on le soupçonne fortement de ne l’avoir dit que pour prouver qu’il savait l’orthographier correctement. Il convainc le jeune peintre de rebaptiser “La LibertĂ© guidant le peuple”. (Eugène, lui, aurait prĂ©fĂ©rĂ© “les Gros nichons de ma cousine”, mais avoue que ça aurait pas traversĂ© les siècles)

Plus tard, il fera en sorte que l’on oublie l’histoire (en coulant son impresario dans du bronze liquide) et expliquera que ça parle de la libertĂ© qui guide le peuple vers le supermarchĂ© du coin.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (6 votes, moyenne: 4.00)
Pondu par raph le Monday 5 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Romans: photo

Samedi soir, entre une quiche Ă  la raviole, un ponch Ă  la raviole et une raviole Ă  la raviole, un cĂ©lèbre blogueur dont je tairai le nom (il se filme en train de parler anglais, des fois)(mais il est drĂ´le, quand mĂŞme) m’a demandĂ©, en gros, comment j’allais faire pour faire un post Ă  la foi modeste et dĂ©tachĂ©, mais heureux et reconnaissant, tout en Ă©tant Ă©videmment glacĂ© et sophistiquĂ©, sobre et de bon goĂ»t, original et dĂ©calĂ©, vu que Bon Pour Ton Poil est dĂ©sormais officiellement troisième meilleur blog littĂ©raire du monde, et ce, sans recourir a d’habiles subterfuges tels que l’emploi de “nonobstant”, de “miriflote”, voire de bonhommes Southpark.

Je sais pas trop. Alors merci tout le monde les gens de m’avoir envoyĂ© Ă  Romans (mĂŞme si, entre nous, je ne souhaite ça Ă  personne), je vous aime de amour, merci au jury, merci Ă  ma famille, Ă  Kyo, aux poneys et surtout, vive la paix dans le monde. Et rien que pour vous rendre trop jaloux, une photo de l’effervescence sur le dancefloor, oĂą quelques milliers de blogueurs dĂ©chaĂ®nĂ©s dansent Ă  demi-nus.

(photo d’une telle qualitĂ© que je pense qu’on a enfin trouvĂ© la troisième place de cette catĂ©gorie)

Edit: C’Ă©tait un festival de crĂ©ation, pour faire dĂ©couvrir de nouveaux talents. DONC, je n’ai pas encore cliquĂ© chez tous les laurĂ©ats, mais la gagnante de la catĂ©gorie photo, qui Ă©tait toute Ă©mue sur scène, a un chouette (sky)blog et un tas de talent, et le groupe pat’bol, c’est sympatoche.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 2.00)
Pondu par raph le Sunday 4 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Morne plaine

Hier soir, lors d’un terrible accident de tĂ©lĂ©commande, je suis tombĂ© en pleines prolongations de France-Allemagne de handball.

Curieux comme une vieille chatte, j’ai dĂ©cidĂ© de tenter de comprendre pourquoi les commentateurs s’excitaient comme de jeunes puces, alors que le handball a Ă©tĂ© classĂ© troisième sport le plus chiant du monde derrière les flĂ©chettes et le biathlon, mais loin devant le curling, les Ă©checs et la dendrochronologie par un jury indĂ©pendant d’experts neutres internationaux composĂ© de moi-mĂŞme.

Alors je vais t’avouer un truc, j’ai toujours rien compris Ă  la froide beautĂ© de ce sport. Par exemple. Tu sais, dans les sports oĂą y a des arrĂŞts de jeu, la mode c’est de passer de la musique. Quand j’allais Ă  Saint-LĂ©onard, par exemple, ils passaient “Go West” et “We are the champions” (depuis, Queen a vachement passĂ© de mode)(par contre, je pense qu’ils passent une Marche funèbre de temps en temps)(c’est con, j’ai deux lecteurs fribourgeois, dont une valaisanne et un punk, je suis en train de vanner dans le vide, lĂ ). Ben hier soir, ils passaient “Put your hands up in the air”. Et le commentateur a dit “le speaker est malin, il dit aux Allemands de lever les bras”. Cela ne m’a pas tellement aidĂ© Ă  mieux comprendre le handball. par contre, depuis, ce sport me fiche une trouille bleue.

(et comme y a pas de raison que je sois le seul Ă  l’avoir dans la tĂŞte,)

Bon. C’est pas du tout ça que je voulais vous parler, en fait. Mais d’un autre truc que le commentateur a dit, dont je n’Ă©tais pas au courant. A un moment, fâchĂ© comme un ocelot d’âge moyen, il a demandĂ© “Mais pourquoi l’arbitre ne siffle-t-il pas?” et son collègue a rĂ©pondu “Parce qu’il est suĂ©dois”

Sans autre explication. Le fait d’ĂŞtre suĂ©dois, pour une raison Ă©vidente mais qui m’Ă©chappe, justifierait des absences de sifflets. Parce que la Suède, contrairement Ă  la France, est très proche de l’Allemagne? Parce qu’il y fait si froid qu’ils ont les lèvres trop gercĂ©es pour siffler? Ou alors, parce que tous les SuĂ©dois sont fourbes?

J’ai tendance Ă  pencher pour la troisième solution. Quiconque a dĂ©jĂ  essayĂ© de monter une armoire SkttfrĂĽ de chez Ikea sait que le SuĂ©dois est fourbe. Quiconque a dĂ©jĂ  essayĂ© de beurrer une biscotte Wasa connaĂ®t la perfidie de ces gens-lĂ . Des gens qui organisent des mondiaux de skis Ă  Ă…re juste pour nous obliger Ă  fouiller dans les caractères spĂ©ciaux, alors qu’ils pourraient faire comme vous et moi, comme les Français et les Suisses, donc, et participer aux mondiaux de ski Ă  l’arrĂŞt. Des gens Ă  qui on doit l’invention de la dynamite (du coup, les AmĂ©ricains les confondent avec les Suisses, qui ont inventĂ© la barre Ovomaltine) et du prix Nobel de littĂ©rature. Des gens qui poussent le vice jusqu’Ă  avoir une population fĂ©minine exclusivement blonde juste pour pouvoir faire la blague de la peau de banane. Des gens dont la capitale est Stockholm, comme dans ChĂ©ri, vend tes stock options et vient regarder avec moi un Ă©pisode de Malcolm! Des gens Ă  qui on doit aussi Abba et Nils Holgersson (ou alors c’est danois, mais de toutes façons c’est pareil) et des trucs Ă  base de poisson fumĂ© sucrĂ©.


Nils Holgersson
envoyé par GREG1205

Non, vraiment.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 4.00)
Pondu par raph le Friday 2 February 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.
Next Page »
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La banničre est de Luria