Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Dussollier sont rouges

La sortie cinĂ© de la semaine c’est Ă©videmment Cortex, de Nicolas Boukhrief. Dans une ville, une souris intitulĂ©e Cortex tente de conquĂ©rir le monde. A la suite d’une expĂ©rience particulièrement foireuse, elle se transforme en AndrĂ© Dussollier, bien que son acteur prĂ©fĂ©rĂ© soit Shia LaBeouf. Elle tente alors de prendre le contrĂ´le mondial du fromage.
Dans ces conditions-lĂ , arrivera-t-elle quand mĂŞme Ă  ses fins ou, au moins, Ă  faire plus d’entrĂ©es que AstĂ©rix ? Sera-t-elle invitĂ©e en promo chez Drucker ? Et pendant ce temps-lĂ , que devient Minus (oui, j’ai aussi pensĂ© Ă  cette rĂ©ponse, mais c’est un peu facile de tout le temps se moquer de Nicolas Sarkozy) ? Lio va-t-elle vraiment devenir jurĂ©e de la Nouvelle Star Ă  la place de Marianne James ? Et qu’est-ce qu’on fait, demain soir ?


Oh mon dieu, j’ai des doigts !


En plus, il paraĂ®t qu’il y a pas mal de chats, dans le coin


des entrechats aussi ahahahah
(ndlr. les souris ont un peu un humour de merde)(surtout Mickey, mais il est pas dans ce film)


Ces gens me regardent bizarrement, je crois que j’ai un bout de fromage sur la joue


Attention spoiler : Ă  la fin, AndrĂ© Dussollier est lâchement abattu par un piège Ă  souris dĂ©guisĂ© en Rubik’s Cube

PS: Si tu ne comprends rien Ă  ce post, clique ici
Si tu ne comprends toujours rien Ă  ce post, demain j’en fais un sur l’invention du trampoline par Manfried Trampoline en 1712.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (15 votes, moyenne: 4.47)
Pondu par raph le Thursday 31 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Non bon Ă©videmment, faudrait le son pour bien voir

Si tu lis attentivement la presse, tu le sais, l’industrie musicale est en grave danger de mort. Dany Brillant a gagnĂ© Ă  peine plus qu’un demi-million d’euros cette annĂ©e, vraiment, je sais pas comment il peut survivre dans de telles conditions de prĂ©caritĂ©s. Tous les jours, dans le monde, une quinzaine de majors meurent de faim. Et tout cela Ă  cause de toi, oui, toi, tu crois que je t’ai pas vu tĂ©lĂ©charger l’intĂ©grale de la Compagnie CrĂ©ole sur eMule ?

Heureusement, les pontes de l’industrie musicale ont trouvĂ© la parade, arrĂŞter de prendre les gens pour des boeufs et produire un peu de la musique de qualitĂ©, pour voir inspirĂ©s de ce qui se fait souvent, et avec bonheur, dans l’industrie. En 2008, les artistes usĂ©s ne seront plus jetĂ©s, mais recyclĂ©s, en tirant habilement profit de synergies inattendues, cela s’inscrivant dans le cadre d’une stratĂ©gie win-win orientĂ©e client. Et ce, grâce Ă  la fusion. (ndlr: oui je sais, d’autres avaient dĂ©jĂ  eu l’idĂ©e avant, et avec talent)

Il aime les fleurs, les couleurs vives et les riff de guitares. Sa voix est Ă  mi-chemin entre le chaton abandonnĂ© et le cancĂ©reux au dernier stade. Il ravira tous les nostalgiques des annĂ©es 70, qu’ils aient aimĂ© les Bee Gees ou Black Sabbath. En plus, il fait des slows : Metallmika.

Groupe de rock indĂ© venu de la Costa Brava, ils font s’Ă©vanouir les jeunes filles sur leur passage grâce Ă  leurs coupes de cheveux rigolotes : Tokyo Sex Destruction Hotel.

CĂ©lèbre DJ belge, il est considĂ©rĂ© par certains comme l’inventeur du hip-hop, mais pas par beaucoup quand mĂŞme : Benny B Bennassi.

On les avait oubliĂ©s un peu mais ils reviennent en force et quand ils reviennent en force, t’as intĂ©rĂŞt Ă  pas ĂŞtre sur le chemin. Ils aiment les jolies ballades en allemand et les poussins morts : Tanita Tikarammstein

RĂ©vĂ©lations myspaciennes, l’une excelle dans le hip-hop, l’autre dans le mauvais mĂ©tal, elles aiment les chansons avec Jump dans le titre: Amy Winehouse of Pain et Lilly van Allen.

Il aime tout le monde, des vieilles dames aux petits garçons : Franck Michael Jackson

Il chante Allumer le feu, je rentre Ă  la nage : Johnny Halliday on ice.

Si ça marche pas, il restera les musiques à télécharger au 8 12 12 pour ton portable et les concerts surtaxés.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (19 votes, moyenne: 4.79)
Pondu par raph le Tuesday 29 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

HĂ©nin porte quoi ?

Il est, parfois, des nouvelles trop importantes pour qu’on en plaisante. Non, je ne te parle pas de la journĂ©e mondiale de la douane et de l’Ă©thique, mĂŞme si j’espère que tu as observĂ© une minute de silence en hommage Ă  tous les douaniers aujourd’hui. Ou au moins une seconde.

Lectrice, lecteur, l’heure est grave. Très grave. Je viens de faire une dĂ©couverte effrayante.

Tu sais probablement que malgrĂ© leurs rĂ©centes dĂ©confitures (j’ai dĂ©jĂ  pas fait de jeu de mots dans mon post prĂ©cĂ©dent, un peu foufou, alors ne t’attends pas Ă  en lire aujourd’hui, jeune impudent) australiennes, Roger Federer et Justine HĂ©nin sont numĂ©ros un mondiaux de tennis. Et vont le rester encore au moins quelques temps.

Roger, Justine. Ca ne te rappelle rien ?

Mais si, allez. Nous sommes en 1991. Tu es jeune, espiègle. Tu as fini tes devoirs de gĂ©ometrie politique. Tu te saisis fermement de la tĂ©lĂ©commande et tu commences Ă  zapper. Et lĂ , tu tombes sur une sĂ©rie française. L’intrigue est inexistante, le jeu d’acteur inexistant, les dĂ©cors limitĂ©s au minimum. Et pourtant, subjuguĂ©, tu regardes. Jusqu’au bout. Sans comprendre pourquoi. Toutes les 15 secondes, des rires enregistrĂ©s Ă©clatent. Au dĂ©but, cela te surprend. Tu as l’habitude des rires enregistrĂ©s mais, avant, ils correspondaient vaguement Ă  quelque chose. Pas forcĂ©ment hilarant mais, au moins, il y avait un semblant de blague. Tandis que lĂ , non, ils semblent jetĂ©s au hasard, comme aujourd’hui la ponctuation dans la dissertation sur l’Ă©thique et la douane d’un skyblogueur.

Tu es devant le premier des 317 Ă©pisodes de Premiers baisers et tu dĂ©couvres, effarĂ©, les aventures de la famille Girard. L’hĂ©roĂŻne s’appelle Justine, son père Roger.

CoĂŻncidence, me diras-tu. C’est hĂ©las ce que l’on a rĂ©pondu Ă  GalilĂ©e le jour oĂą il a dĂ©couvert le principe d’Archimède. Et pourtant, l’avenir lui a donnĂ© tristement raison. Regarde un peu, je vais pas me taire parce que tu as mal aux yeux. Combien as-tu d’amis intitulĂ©s Justine et Roger dans ton rĂ©pertoire tĂ©lĂ©phonique ? Sur facebook ? Et, franchement, un suisse allemand qui s’appelle Roger, tu trouves ça probable ? Les suisses allemands ne peuvent mathĂ©matiquement pas prononcer Roger. Ils sont obligĂ©s d’y rajouter des lettres, subrepticement, dans leur tĂŞte. C’est comme Szezczin pour un français, sauf que c’est exactement le contraire.

Or, le tennis prĂ©sente d’Ă©tranges similitudes avec les sĂ©ries AB Prod de sinistre mĂ©moire. Tout le monde a dĂ©jĂ  regardĂ© un match de tennis. Certains se lèvent mĂŞme Ă  4 heures du matin pour suivre la finale de Roland Garros (des gens souffrant d’une grave pathologie et qui ne supportent les retransmissions sportives qu’en huitième rediffusion sur Eurosport)(ou alors des Ă©trangers, ce qui revient plus ou moins au mĂŞme). Pourtant, 5 heures Ă  regarder des gens taper dans une balle jaune en hurlant haouw, hahan, houarh, ahouuum, quel intĂ©rĂŞt ? MĂŞme les dialogues de Premiers baisers sont mieux Ă©crits.

Les très nombreuses sĂ©ries AB, sauf la philo selon Philippe que personne ne regardait, et le tennis, prĂ©sentent les mĂŞmes vertus hypnotiques. Leur but est probablement de dissimuler un grave complot visant Ă  nier l’existence d’extra-terrestres. Ou du poney Shetland. D’ailleurs, si on Ă©coute attentivement les rires enregistrĂ©s de HĂ©lène et les garçons, (HĂ©lène, comme Jelena Jankovic, comme par hasard!), ralentis 1000 fois et jouĂ©s Ă  l’envers,

Excusez-moi, on sonne Ă  la porte.

Trois types habillés en noir, avec des enclumes dans le dos. Probablement des copains qui me font une blague.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (22 votes, moyenne: 4.68)
Pondu par raph le Saturday 26 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Chapi Chapo au Congo

Lectrice, lecteur,
Il est, dans la vie du blogueur bleu, des jours, merveilleux et cristallins, oĂą les mots courent sur le clavier comme un faisan sur les grands boulevards.

Mais il en est hĂ©las d’autres oĂą les idĂ©es sont aux abonnĂ©s absents, prière de rappeler plus tard. Inutile alors de chercher dĂ©sespĂ©rĂ©ment un sujet, cela ne fera qu’empirer le problème car, comme le disait souvent Lao-Tseu les soirs de match, plus tu pĂ©dales moins vite, plus t’avances moins fort.

Et d’autres jours, bien plus pernicieux (pernicieux, adj., de Pernaud, animateur de journal tĂ©lĂ©visĂ©: Moralement nuisible), oĂą les idĂ©es se bousculent au portillon comme des petits ragondins affamĂ©s en train de tenter l’ascension du col du Portillon par la face Nord, mais oĂą les mots pour le dire restent coincĂ©s dans ledit portillon, comme des sardines resteraient coincĂ©es le samedi soir dans une boĂ®te hype de Bussigny. L’esprit peut-ĂŞtre embuĂ© par la dĂ©confiture de tes compatriotes (Roger a enfin perdu, StĂ©phane commence Ă  muer), tu te hasardes Ă  un vague jeu de mots sur dĂ©confiture (abricot-framboise) avant de renvoyer ta fĂ©brile tentative d’exister pour quelques heures dans l’immensitĂ© netvibienne aux calendriers Pirelli grecs. Les brouillons s’entassent dans la partie brouillons de ton moteur de blog, qui est quand mĂŞme bien foutu, y a pas Ă  dire, et tu songes non sans Ă©motion aux archĂ©ologues qui les redĂ©couvriront dans une onzaine de siècles. Ou alors au jour oĂą tu vas enfin te dĂ©cider Ă  tous les effacer, Ă  la limite.

Ces jours-lĂ  il n’est, ma foi, pas grand chose Ă  faire. Une seule solution s’impose. Facile, diront les uns, lâche, diront les autres, je vais le prendre en trois briques, aspirateur, diront les fans de Laurent Broomhead, car je sais qu’il en reste, mĂŞme si, en cette pĂ©riode consumĂ©riste et iconoclaste, trop rares sont ceux capables de s’enthousiasmer pour un homme capable de plaquer la gloire et PĂ©pita pour aller lancer une chaĂ®ne de tĂ©lĂ© exclusivement dĂ©diĂ©e au culte du poney.

Une solution de facilitĂ©, donc, penserez-vous et pourtant, croyez bien qu’il m’est très difficile d’y avoir recours. La mort dans Lââm, irais-je mĂŞme jusqu’Ă  ajouter si je savais oĂą c’est, ajouter.

chaton bronzé


:\'(:-/:-):-D\\o/ (13 votes, moyenne: 4.08)
Pondu par raph le Friday 25 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Tig et Tag

J’adore le nouveau système de tags d’allocinĂ©. Enfin, on peut naviguer parmi les films mais aussi les photos de façon simple et claire. D’un seul clic, tu peux ainsi afficher tous les films dans lesquels des animaux parlent (c’est très utile)(par exemple si tu es rĂ©dacteur de questions pour un champion). Mais aussi toutes les photos de miroir – reflets et jeu de miroir, les photos montrant quelqu’un en train de s’occuper de quelqu’un, ça peut ĂŞtre utile aussi. Sinon j’aime bien aussi le tag Calin / Enlacer / PoignĂ©e de main (et, bien sĂ»r, le tag tag)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Monday 21 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Moi, je m’appelle Cantona

Aujourd’hui est un jour très important dans ma vie. Un cap dans ma vie d’homme indĂ©pendant, responsable et sĂ©rieux.

Je viens en effet, probablement grâce Ă  l’effet lĂ©gèrement euphorisant des soldes, de faire mon entrĂ©e dans le cercle très fermĂ© de ceux qui ont un rasoir Ă©lectrique. Finies pour moi les cicatrices dĂ»es Ă  un dĂ©rapage incontrĂ´lĂ© dans un virage mal nĂ©gociĂ© et la mousse Ă  raser nĂ©gligeamment oubliĂ©e dans ledit virage.

Par contre je suis pas tellement habituĂ©. Depuis que je suis en âge de me raser, 28-30 ans, je m’Ă©tais servi de jetables ou du nouveau Bruce Wilkinson 11 lames et demi qui soulève le poil, l’emmène voir une pièce de théâtre avec Jean-Marie Bigard dans le rĂ´le titre puis le sectionne sans dĂ©laver. Du coup, lĂ , j’ai dĂ©cidĂ© de lire le mode d’emploi.

Fatale erreur. DĂ©jĂ , ces trucs-lĂ , en gĂ©nĂ©ral, c’est pas très bien Ă©crit. J’ai jamais tellement aimĂ© Proust mais quand mĂŞme, ils pourraient faire un minimum d’effort, une mĂ©taphore ou mĂŞme une simple ellipse de temps en temps, c’est pas trop demander ? En plus, normalement, j’Ă©vite les modes d’emploi.

Pour les armoires Ikea j’Ă©vite parce que mĂŞme sans mĂ©taphores, c’est pas comprĂ©hensible. Du coup j’y vais au feeling et c’est pas plus mal, je viens d’acheter des poissons rouges pour mettre dans mon Ă©tagère Benno.

Pour les trucs Ă  mettre hors de portĂ©e des enfants, lĂ , c’est diffĂ©rent. J’Ă©vite parce que je suis un gars un peu imaginatif. J’ouvre un flacon de destop, je commence dĂ©jĂ  Ă  sentir des dĂ©mangeaisons bizarres lĂ  et lĂ . Et je sais pas si t’as dĂ©jĂ  lu un mode d’emploi de mĂ©dicament, c’est flippant. Y a des contre-indications tellement effrayantes que tu te demandes si c’est vraiment fait pour soigner. Tu as un lĂ©ger mal de tĂŞte, tu te prends une aspirine, tu fais la bĂŞtise de lire la notice et tu te rends compte que tu viens d’avaler un truc qui pourrait très bien abattre tout un troupeau de buffles.

Mais l’Ă©lectro-mĂ©nager, en gĂ©nĂ©ral, ça pose pas trop de problèmes. Sauf que aujourd’hui, je sais pas, l’enthousiasme, le dĂ©soeuvrement, j’ai dĂ©cidĂ© de lire le mode d’emploi. Et en français, en plus. Depuis, je vis dans l’angoisse.

DĂ©jĂ , il faut utiliser, charger et conserver l’appareil Ă  une tempĂ©rature comprise entre 5 et 35 degrĂ©s. Comme j’ai pas de thermomètre sur moi, Ă  la prochaine canicule, ou si je vais en vacances dans le Doubs, je sais pas trop ce que je dois faire. C’est pas prĂ©cis, leurs trucs, si jamais je me rase et qu’il fait 37 2, je risque quoi ? Une grave maladie, de me transformer en Gremlins, d’ĂŞtre obligĂ© d’assister Ă  des concerts de Demis Roussos ?

Mais c’est pas ça le plus inquiĂ©tant.

Cet appareil n’est pas destinĂ© Ă  ĂŞtre utilisĂ© par des personnes (notamment des enfants)

Jusque là, ça va. Bon, je veux bien admettre ne pas avoir été super précoce mais je pense que les enfants ne devraient pas se raser seuls. Ou alors dans des pays où il fait plus de 35 degrés.

dont les capacités physiques, sensorielles ou intellectuelles sont réduites,

Alors par exemple, si tu te brûles la langue, tu peux plus te raser ?

ou par des personnes manquant d’expĂ©rience

C’est pour moi, ça. Je manque complètement d’expĂ©rience.

ou de connaissances

Bon des connaissances, j’en ai deux trois, je connais personnellement quelqu’un dont un des amis a travaillĂ© dans le bureau d’un ministre qui connaĂ®t Nicolas Sarkozy et la capitale du Burkina Faso. Par contre, en rasoirs, j’y connais pas grand chose.

Ă  moins que celles-ci ne soient sous surveillance

Je me vois mal demander Ă  un coach en pelage ras de venir m’inspecter le matin Ă  6 heures alors que le mĂ©nage n’est mĂŞme pas fait.

ou qu’elles aient reçu des instructions quant Ă  l’utilisation de l’appareil

On peut prendre des cours ?? J’ai bien vĂ©rifĂ©, la Migros donne des cours de vietnamien, de salsa, de cuisine irlandaise, d’ayurveda, mais pas de rasoir.

par une personne responsable de leur sécurité.

Une personne responsable de ma sĂ©curitĂ© ? Le videur de la boĂ®te oĂą j’ai Ă©tĂ© la dernière fois que j’ai Ă©tĂ© en boĂ®te, je suis mĂŞme pas sĂ»r que je me rasais Ă  l’Ă©poque. Le mec qui fait passer les voitures le matin, pas question, je fais pas confiance Ă  un type qui fait le guignol au milieu de la route habillĂ© en orange alors qu’il est mĂŞme pas huit heures du matin. Bon, du coup je demande Ă  qui ? Maman ? Tu pourrais m’expliquer, pour le rasoir ?

Je me demande si la barbe, ça va pas revenir à la mode.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (28 votes, moyenne: 4.82)
Pondu par raph le Saturday 19 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Ă” schtroumpf, schtroumpfe ton schtroumpf

2008, ce n’est pas seulement l’annĂ©e de la saucisse frite. 2008 marque Ă©galement le cinquantième anniversaire de ces petits lutins joyeux communĂ©ment appelĂ©s les schtroumpfs.

Or, il faut se rendre Ă  l’Ă©vidence. On a beau organiser des journĂ©es de solidaritĂ© pour les minoritĂ©s opprimĂ©es que sont les obèses, les femmes ou les adeptes de raquettes Ă  neige, mĂŞme dans le domaine de la solidaritĂ© il est des exclus. Les schtroumpfs en font partie. Il est encore trop dur d’ĂŞtre schtoumpf en 2008.

Alors je vous voir venir, vous allez me dire les schtoumpfs, ces petits ĂŞtres bleus qui sont toujours joyeux? Eh bien l’argument est un peu facile. Peut-ĂŞtre en est-il, parmi vous, dont la conscience Ă©cologique est si exacerbĂ©e qu’ils n’hĂ©sitent pas Ă  sacrifier un peu de leur confort petit bourgeois pour contribuer Ă  la survie de la planète en allant voir le film d’Al Gore, voire mĂŞme en achetant le calendrier de Yann Arthus Bertrand. Ceux lĂ  me voient venir. La planète se dĂ©forestise. La population sylvicole est obligĂ©e de s’adapter ou de mourir. Ainsi, les ânes sont descendus des arbres oĂą ils vivaient depuis des milĂ©naires et vendent dĂ©sormais des produits cosmĂ©tiques pour nouer les quatre bouts.

Mais le schtroumpf peut-il s’adapter Ă  notre sociĂ©tĂ© consumĂ©riste, lui qui ne pense qu’Ă  la farandole et Ă  la gaudriole ? Le schtroumpf farceur, bien sĂ»r, pourrait faire sans problème chroniqueur chez Ruquier aux cĂ´tĂ©s de Christine Bravo, Steevy et Pierre BĂ©nichou. Le schtroumpf Ă  lunettes pourraient faire carrière dans la pub, comme Antoine. Mais les autres ? Peut-on dĂ©cemment traduire “ma schtroumpf, tu me schtroumpfs, j’aimerais te schtroumpfer la schtroumpf, tes beaux schtroumpfs me font schtroumpfer de schtroumpf” en langage sms ? Peut-on espĂ©rer faire une carrière (autre que politique) quand on est tout bleu et qu’on mesure 30 centimètres ?

Les schtroumpfs ont en effet un inconvĂ©nient majeur. Je sais pas si tu as remarquĂ©, mais ils ont un seul trait de caractère. Il n’y a pas de schtroumpf marrant, mais un peu torturĂ©, avec une passion certaine pour les lĂ©muriens. Or, dans les offres d’emploi, de nos jours, que cherche-t-on ? Je t’en lis une, au hasard:

Profil
DotĂ©(e) d’une expĂ©rience et d’une pratique radiophonique avĂ©rĂ©es, il (elle) a le goĂ»t du contact et du dialogue – Sens des responsabilitĂ©s et sensibilitĂ© Ă©ditoriale RCF indispensables.

Pour vous et moi, ce ne sont là que quelques exigences bénignes. Mais les schtroumpfs devraient envoyer le schtroumpf expérimenté, le schtroumpf extraverti, le schtoumpf responsable et le schtroumpf catholique pour pouvoir décrocher le poste. Ils seraient donc payés quatre fois moins, ce qui est totalement inacceptable en période de grave crise de la salsepareille.

Mais heureusement, il existe quelques domaines dans lesquels on accepte de rĂ©sumer les gens Ă  un seul trait de caractère, voire Ă  un seul trait. C’est ainsi que la schtroumpfette et le schtroumpf noir devraient annoncer prochainement leur candidature Ă  la prĂ©sidence de l’AmĂ©rique.


Le schtroumpf coiffeur, manifestement déstabilisé par les turpitudes de la vie moderne


La schtroumpfette guidant des potes


Le schtroumpf farceur avec un ami (on ne sait pas qui c’est)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (14 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Thursday 17 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Le rire du serre-joints

Alors bien sĂ»r, d’aucuns diront que c’est un peu facile de taper, comme ça, toujours sur les mĂŞmes. Justement. Je leur dirai que ok, mais je peux pas taper sur Mike Tyson, il a stage.

En chantant
Paroles : Michel Sardou et Pierre Delanoë
Musique : Toto Cutugno

Quand j’Ă©tais petit garçon
Je repassais

On traite Michel Sardou de rĂ©ac, mais on oublie trop souvent de prĂ©ciser qu’il faisait dĂ©jĂ  son repassage quand il Ă©tait petit garçon.

mes leçons

Bon par contre, il ne repassait pas ses chemises, mais ses leçons, ce qui ne sert pas Ă  grand chose Ă  part Ă  renouveler son stock d’excuses: “Je vous jure, madame, j’avais fait mon devoir de math mais j’ai rĂ©glĂ© le fer trop chaud et il a fondu”

En chantant

D’oĂą le titre de la chanson

Et bien des années plus tard
Je chassais mes idées noires
En chantant

On traite souvent Sardou de rĂ©ac mais on oublie que c’est un homme fragile, sensible, qui utilise la musique comme exutoire lorsqu’il est dĂ©primĂ©. Notamment quand des choses auxquelles il tenait disparaissent, comme par exemple au hasard la peine de mort.

C’est beaucoup moins inquiĂ©tant
De parler du mauvais temps
En chantant

Parler en chantant: Michel Sardou est en fait l’inventeur du slam. Mais son premier album hip hop, qui aurait dĂ» s’intituler -12 Ă  Aurillac, n’a jamais vu le jour, car bien trop en avance sur son temps.

Et c’est tellement plus mignon
De se faire traiter de con
En chanson

C’est vrai que si, un jour, on te dĂ©dicace un requiem, autant que ce soit le requiem pour un con.

La vie c’est plus marrant
C’est moins dĂ©sespĂ©rant
En chantant

LĂ , tout est une question de point de vue. Je veux dire chanter c’est cool, mais y a des gens qui feraient mieux de le faire en silence pour ne pas dĂ©sespĂ©rer leur entourage.

La première fille de ma vie
Dans la rue je l’ai suivie
En chantant

Elle a appelé la police?

Quand elle s’est dĂ©shabillĂ©e

Ah non, tiens. Il a pas dĂ» lui chanter les bals populaires.

J’ai jouĂ© le vieil habituĂ©
En chantant

Alors, bon, je ne suis pas encore un vieil habituĂ© mais est-ce que ça fout pas un peu la trouille, un mec qui chante pendant que la fille qu’il vient de suivre dans la rue se dĂ©shabille ?
(si au moins il l’aidait un peu pour le dĂ©grafage, ça aurait pu donner des trucs sympa, surtout pour une première fois. Genre Les dessous chics, c’est une jarretelle qui claque dans la tĂŞte comme une paire de claques et comment ça s’ouvre ce truc lĂ ? Tu vas rire mais j’y arrive pas. Les dessous chics, c’est joli mais c’est pas pratique. Putain d’machin, y a comme un hic)

J’Ă©tais si content de moi
Que j’ai fait l’amour dix fois

TU as fait l’amour dix fois? Mais, euh, elle, elle faisait quoi pendant ce temps-lĂ ?

En chantant

Ce matin, un lapin…

Mais je n’peux pas m’expliquer
Qu’au matin elle m’ait quittĂ©
Enchantée

Ben attends, un dĂ©traquĂ© qui te suit dans la rue, qui chante tout le temps mĂŞme alors que tu t’apprĂŞtes Ă  lui rĂ©expliquer le coup de la brouette javanaise, moi aussi, j’aurais Ă©tĂ© enchantĂ©e de me barrer.

L’amour c’est plus marrant
C’est moins dĂ©sespĂ©rant
En chantant

C’est d’ailleurs pour ça que la plupart des chansons d’amour de Brel, Barbara ou Boris sont joyeuses et optimistes.

Tout les hommes vont en galère

Ah non par exemple moi je suis un homme, je suis un homme, quoi de plus naturel en somme? mais j’ai jamais Ă©tĂ© en galère. Plusieurs fois en pĂ©dalo, en pĂ©niche, en paquebot mais jamais en galère.

A la pĂŞche ou Ă  la guerre
En chantant

Surtout pas, malheureux, tu vas alerter le poisson et faire fuir l’ennemi.

La fleur au bout du fusil
La victoire se gagne aussi
En chantant

Certes, mais en se taisant, la victoire ne se perd pas forcément. Et ce, où que tu mettes ta fleur.

On ne parle Ă  JĂ©hovah
A Jupiter Ă  Bouddha
Qu’en chantant

D’ailleurs je chante si faux que je suis athĂ©e.

Quelles que soient nos opinions
On fait sa révolution
En chanson

Oui enfin la plupart des gens, leur opinion c’est qu’il vaut mieux ne pas faire de rĂ©volution du tout. Mais en silence.

Le monde est plus marrant
C’est moins dĂ©sespĂ©rant
En chantant

Une fois encore, tout dépend de ce que tu chantes. Pour Miossec, par exemple, le monde doit être plus marrant entre deux concerts que pendant.

Puisqu’il faut mourir enfin
Que ce soit côté jardin
En chantant

Et en jardinant.

Si ma femme a de la peine

C’est inquiĂ©tant qu’il en soit pas sĂ»r, non?

Que mes enfants la soutiennent
En chantant

Oui c’est toujours bienvenu les chansons, Ă  un enterrement.

Quand j’irai revoir mon père
Qui m’attend les bras ouverts
En chantant

LĂ , par contre, un mec qui t’attend en chantant Aujourd’hui peut-ĂŞtre, ou alors demain, c’est plutĂ´t bien trouvĂ©.

J’aimerais que sur la terre
Tous mes bons copains m’enterrent
En chantant

D’ailleurs, on le sait peu mais un des bons copains de Michel Sardou frĂ©quente actuellement une chanteuse rien que pour s’entraĂ®ner.

La mort c’est plus marrant
C’est moins dĂ©sespĂ©rant
En chantant

Effectivement, le mec qui chante dans son cercueil, ça peut provoquer des réactions plutôt rigolotes.

Quand j’Ă©tais petit garçon
Je repassais mes leçons
En chantant
Et bien des années plus tard
Je chassais mes idées noires
En chantant
C’est beaucoup moins inquiĂ©tant
De parler du mauvais temps
En chantant

C’est pour ça qu’Ă  la radio française, les prĂ©sentateurs mĂ©tĂ©o sont du Sud-Ouest: ils ont l’accent chantant.

Et c’est tellement plus mignon
De se faire traiter de con
En chanson

Et, d’ailleurs, la discographie de Sardou regorge de chansons mignonnes.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (16 votes, moyenne: 4.75)
Pondu par raph le Monday 14 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Sid Meier was innocent

Hier, le petit prĂ©sident de nos voisins les français a donnĂ© sa première confĂ©rence de presse de 2008 mais t’inquiète pas, c’est pas la dernière. Selon que tu lises plutĂ´t 20 minutes ou Le Temps, tu n’auras pas retenu la mĂŞme chose de ce grand moment de show-business.

Deux phrases importantes dans ce discours, donc. La presse de boulevard a retenu “Avec Carla c’est du sĂ©rieux”, une phrase qui rappelle furieusement une autre phrase cĂ©lèbre, “Avec HĂ©lène, c’est du sĂ©rieux, elle m’a invitĂ© Ă  la rejoindre Ă  la cafète, je pourrai pas venir rĂ©pĂ©ter avec vous au garage et pourtant, force est de constater que nous allions rĂ©volutionner le monde de la musique d’ascenseur grave.”

Et puis, plus Ă©nigmatique, “Nous allons mener une politique de civilisation”. Tout le monde a interrogĂ© le sociologue Edgar Morin. Je veux pas lancer des attaques faciles, c’est pas le genre de la maison, mais bon t’as vu la fĂŞte post-Ă©lectorale et qui il emmène saluer le pape, si Sarkozy connaĂ®t un Morin, c’est plus probablement Christian, mais c’est sĂ»r que dans des v½ux de Nouvel An, “je vais vous jouer un air Ă  la clarinette”, ça le faisait moyen.

Alors c’est quoi, une politique de civilisation? Remettons-nous dans le contexte. DĂ©but des annĂ©es 90. La jeunesse, Ă  cause de l’hĂ©ritage dĂ©plorable de mai 68, dĂ©laisse les valeurs traditionnelles, travail, patrie, famille, Intervilles, pour s’adonner Ă  un plaisir solitaire et donc pervers: le jeu vidĂ©o qui rend ses adeptes jeunes agressifs et asociaux, tout ce temps Ă  tenter d’empiler des briques ou de sauver des rongeurs punks, ça te crĂ©e une gĂ©nĂ©ration d’inadaptĂ©s en moins de deux, ça.

C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’un homme, un visionnaire, un gĂ©nie, intervient. Sid Meier, saint-patron des geeks et de l’Ă©chec scolaire, lance Civilization. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le meilleur jeu vidĂ©o du monde, loin devant California Games II.

Le but, c’est de crĂ©er une civilisation. CrĂ©er des villes, inventer la roue, attaquer les aztèques, Ă©changer la roue et la poterie, construire des settlers, te rĂ©concilier avec les aztèques pour 100 pièces d’or, te faire attaquer par les aztèques, et finalement voir les indiens atterrir sur Alpha Centauri juste avant toi. Eteindre l’ordinateur en fulminant, sortir de ta chambre, dĂ©couvrir que ta petite s½ur a maintenant 7 ans et a appris Ă  parler et Ă  faire du trampoline.

Dans civilization I, tu peux mener plusieurs types de politique. Il y a celle dite du gros bourrin. Dès que tu rencontres un voisin, tu attaques. Direct. Mais ça demande une stratĂ©gie simple mais redoutable: jouer au niveau le plus facile tout le temps. Y a le mode fourbasse. Tu sympathises un peu, tu les laisses planter leur tente dans ton jardin, tu Ă©changes deux trois connaissances et dès que tu dĂ©couvres la catapulte ou le fer Ă  souder, tu attaques. Et tu te fais prendre Tenochtitlan en fourbe par les Vikings avant d’avoir eu le temps de dire ouf. Ou alors, y a une autre tactique, tu fais la paix avec tes voisins, tu grandis suffisamment pour qu’ils s’allient pas trop contre toi, tu fais prospĂ©rer ton Ă©conomie en construisant bien des greniers dans toutes tes villes puis, au bout de quelques annĂ©es, tu t’ennuies tellement que tu dĂ©cides de lancer une partie de Sims. Mais avant, tu construis la Grande Muraille de Chine Ă  OrlĂ©ans et le phare d’Alexandrie Ă  Nemours.

Donc quand Nicolas Sarkozy dit qu’il veut mener une politique de civilisation, il faut comprendre “je vais mettre 4 en luxury, 2 en richesse et 4 en pouvoir d’achat et si y a trop de mĂ©contents dans mes villes, j’inventerai Loft Story”


ce document exclusif prouve que oui, Nico a bien prĂ©vu de s’allier avec les Aztèques contre les Perses.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (26 votes, moyenne: 4.85)
Pondu par raph le Wednesday 9 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Zeitgeist

Tiens, vite fait, ça fait toujours plaisir, les dix mots clés les plus fréquemment utilisés pour arriver par ici en 2007.

Roulement de tambour.

Le vainqueur est emo, 2445 potes de Jilian se sont Ă©garĂ©s en ces lieux l’an dernier. A mon avis, le vainqueur 2008 sera diffĂ©rent…
par contre, ensuite, on retrouve des valeurs nettement plus sûres:
2e fuck, probablement des fans de cinéma américain
3e cam to cam car oui, internet favorise les rapports humains
4e cul, probablement des gens qui cherchent Ă  s’acheter des chaises
5e baby sexy
6e sexy baby (la nuance est très importante)
7e françois bayrou Ă  poil en train de manger des brocolis (je te jure c’est vrai)(vous ĂŞtes un peu taquins, quand mĂŞme)(ou alors google analytics est buggĂ©)(ou alors les gens sont un peu pervers)
8e poil, probablement des Ă©tudiants en Ă©pilation
9e le cul c’est bon, comme quoi plein de gens ont besoin de la confirmation de google
10e lorie Ă  poil, parce que les gens doivent se dire que du coup, au moins, elle chante pas

et sinon, en 2007, bptp n’a reçu qu’une visite depuis les Ă®les Fidji, contre 2 de Wallis-et-Futuna, je sais pas comment le prendre, vous me faites la gueule, les fidjiens, ou quoi?


:\'(:-/:-):-D\\o/ (6 votes, moyenne: 4.17)
Pondu par raph le Monday 7 January 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.
Next Page »
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La banničre est de Luria