Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Guy Forget de Noël

Comme son arrière-cousin par alliance, Paco Tyson aimait la boxe. Tout petit, dĂ©jĂ , il essayait de partager cette passion avec ses amis, Ă©changeant gĂ©nĂ©reusement crochets et uppercuts contre un sandwich au beurre de cacahuètes. Mais ses amis, des gauchistes peu enclins Ă  saisir la froide beautĂ© de ce sport, ne le voyaient pas de cette oreille et, de fait, il n’en avait plus vraiment, d’amis. D’oreilles non plus, maintenant que tu m’en parles.

Le problème de Paco Tyson, c’est qu’il Ă©tait Ă  peu près aussi carrĂ© qu’une hypotĂ©nuse, plus chenu que massif, plus Obama que baraque bref c’Ă©tait un gringalet, pas vraiment laid, mais gringalet. Il avait tout essayĂ©, le sport, l’autohypnose, les mĂ©thodes du Dr Norris, il restait aussi Ă©pais qu’un coureur de 5000 mètres steeple.

Mais c’Ă©tait un jeune homme courageux. Il s’obstinait, s’entraĂ®nait encore et encore. Jusqu’au jour de son premier combat professionnel, disputĂ© en catĂ©gorie SuperWelter. Et, de fait, le jeune Welter souffrit beaucoup. Mais pas longtemps, puisque son adversaire, Julien Lepers, l’envoya au tapis après quelques secondes.

Paco ne remonta plus jamais sur un ring. Par contre, juste après son combat, dans l’ambulance, il eut une rĂ©vĂ©lation. “Vous allez prendre la prochaine Ă  gauche”, dit-il au chauffeur qui, effectivement, avait prĂ©vu cette option. “Incroyable, comment avez-vous devinĂ©?”, interrogea le sĂ©millant ambulancier, qui s’appelait Fridtjof, mais comme cela n’a aucune importance pour la suite de l’histoire, passons.
Paco pouvait dĂ©sormais lire dans l’avenir des gens. Il renonça Ă  la boxe, revendit sa corde Ă  sauter, son trampoline et ses cassettes de Mike Brant et ouvrit un cabinet de voyance. Le bouche Ă  oreille aidant, il devint bientĂ´t cĂ©lèbre loin Ă  la ronde. On venait le consulter des quatre coins du comtĂ©, et mĂŞme un peu du morbier.

Paco Ă©tait heureux de rendre ainsi service Ă  la communautĂ©, surtout que ça rapportait un gros max de pĂ©pettes. Mais il se sentait seul et abandonnĂ©. Il passait ses journĂ©es Ă  diviner, ses nuits Ă  dormir ou Ă  regarder les rediffusions de la roue de la fortune, mais comme il trouvait toujours les solutions avant les candidats, grâce Ă  son don, il s’ennuyait vite, tout comme lorsqu’il regardait Derrick.

Car les visions de Paco ne le concernaient jamais. Il voyait dans l’avenir des autres, mais ne savait jamais de quoi ses lendemains seraient faits. A part qu’il s’Ă©tait achetĂ© de la saucisse Ă  rĂ´tir et de la purĂ©e en flocons, mais sinon non.

Jusqu’au jour oĂą, passant par hasard devant une affiche publicitaire pour le Grand Bal des Pompiers, il eut la rĂ©vĂ©lation. Cette soirĂ©e allait changer son destin. Il allait y trouver l’amour, ou la fortune, il ne savait pas au juste quoi, mais il allait y trouver un truc, il en Ă©tait certain.

Il brisa le coeur de sa vieille mère Ermelinda quand il lui annonça qu’il ne pourrait fĂŞter NoĂ«l avec elle, cette annĂ©e, mais qu’elle comprendrait. La pauvre Ermelinda n’avait plus que Paco au monde, ayant perdu 8 de ses 11 enfants dans un accident de cheval, les deux autres au supermarchĂ© et son mari Hans au jeu.

Mais finalement, Ermelinda passa une soirĂ©e que l’on pourrait qualifier de pas mal, du moins selon ses critères. Elle nota que, finalement, la compagnie de Michel Drucker lui Ă©tait bien plus sympathique que celle de son jeune fils, car l’animateur de France 2 Ă©tait poli et ne l’interrompait pas pour crier “Je vois une grande lueur rouge dans le soir”.

Paco, lui, passa un rĂ©veillon que l’on pourrait qualifier de moyen et encore, en Ă©tant large. Peu sensible Ă  l’ambiance gominĂ©e de la soirĂ©e spĂ©ciale annĂ©e 80 avec DJ Rideau, il chercha tant et plus le signe que le destin lui tendait. Il ne trouva ni l’amour, ni la fortune, mais un immense saladier de chips, ce qui le laissa perplexe. Après 28 heures de rĂ©flexion intense, il dĂ©cida de rentrer pour annoncer Ă  sa mère qu’il arrĂŞtait la divination pour se consacrer Ă  sa nouvelle passion de toujours, les pommes de terre, mais Ermelinda Ă©tait partie refaire sa vie en OuzbĂ©kistan avec Fedor Dostoievski, le sosie officiel de Michel Drucker et Paco se retrouvait seul au monde avec un paquet de 65 kilos de patates.

Moralité: Noël au bal con, Paco Tyson


:\'(:-/:-):-D\\o/ (26 votes, moyenne: 4.69)
Pondu par raph le Friday 21 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Classez ces informations dans l’ordre des croissants

Alors, bien sĂ»r, dans l’actualitĂ©, y a pas que le mariage de Nicola Sirkis et Cecilia Bartoli. Mais faut avouer que c’est une nouvelle relativement facile Ă  commenter. On le connaĂ®t, on la connaĂ®t mais on a pas achetĂ© son disque, c’Ă©tait pour un copain, on a tous soit dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă  Eurodisney soit lu un album de Mickey soit un pote qui a des grandes oreilles.

Alors que, par exemple, quand tu lis “Le Seco prĂ©voit un ralentissement de la croissance en Suisse“, t’as plus de peine Ă  caser ça Ă  la machine Ă  cafĂ©, surtout si tu sĂ©chais les maths pour aller faire du trap ball.

A priori, ça a l’air d’ĂŞtre une mauvaise nouvelle. Ou alors une bonne? Parce que si la croissance ralentit, c’est quand mĂŞme qu’elle croit. A la limite, la croissance, mĂŞme si elle s’arrĂŞte ou recule, parce qu’elle a oubliĂ© ses clĂ©s au garage, y a toujours une croissance. Et la croissance, c’est bien, mais ça fait mal au dos et faut se racheter des nouveaux habits tout le temps sinon on te demande si t’as de l’eau Ă  la cave. Donc, la croissance qui dĂ©croĂ®t, est-ce que c’est grave? Parce que lĂ , t’as pas encore trouvĂ© la cadeau de NoĂ«l de tata Huguette, alors ça pourrait toujours te faire une bonne excuse pour lui offrir des sardines, non?

Dans le doute certains, entendant cette info, vont filer ventre Ă  terre au supermarchĂ©, histoire d’acheter 300 kilos de sucre, 5000 litres d’huile et 2 stères de farine. J’ai jamais trop bien compris pourquoi, Ă  chaque annonce de rĂ©cession, de guerre ou de concert de Tokio Hotel les gens achetaient du sucre, de l’huile et de la farine. Ca suffit mĂŞme pas pour se faire des croissants.

Mais sinon, l’autre solution, c’est d’attendre encore un peu pour voir, y a plein d’autres sujets pour la machine Ă  cafĂ©, par exemple le nouveau maillot de bains de Laure Manaudou, le fils de la voisine, il a trouvĂ© les photos sur internet, le pauvre, il est en pleine crise de croissance.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (12 votes, moyenne: 3.83)
Pondu par raph le Thursday 20 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

La raviole du bourdon

La deuxième Ă©dition du festival de Romans a dĂ©marrĂ©. L’annĂ©e passĂ©e, plein de gens s’Ă©taient plaints du manque de clartĂ© des catĂ©gories. LĂ , du coup, ils ont amĂ©liorĂ© tout ça.
Il y a 18 catĂ©gories. Humour, bien sĂ»r, ce n’est toujours pas au programme mais il y a des catĂ©gories aussi indispensables que Nouvelles Ă©rotiques ou Blogs Passions. Et une catĂ©gorie fourre-tout, Blog de vie.
Il y aura pour chaque catĂ©gorie un spĂ©cialiste du domaine, par exemple pour pour Blog Passion quelqu’un de passionnĂ© et pour Blog de vie quelqu’un de vivant. Comme “Blog de vie” n’est pas dans la thĂ©matique littĂ©rature, je suppose que le vainqueur sera celui qui a la meilleure vie…

Comme l’annĂ©e passĂ©e, c’est le public qui choisit les dix finalistes. Le but n’est pas de dĂ©couvrir, mais de faire parler du truc. Par contre, ce n’est plus un festival de la crĂ©ation sur internet mais un festival de l’expression sur internet. Ca ne veut plus rien dire, c’est mieux.

Voilà, voilà, si ça vous a donné envie, inscrivez-vous


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 5.00)
Pondu par raph le Tuesday 18 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Carla mon coeur, ma tĂŞte est malade

Après CĂ©cilia Sarkozy et Laurence Ferrari, Carla Bruni. Je pense qu’il fait une petite fixette, le prĂ©sident des français. Si j’Ă©tais paparazzi j’irais surveiller de ce pas Lorie, Cristina Reali, Isabelle Adjani, RaphaĂ«lle Ricci, Agnès Jaoui, Jet Li, Rachida Dati, Massimo Lorenzi, Annie Cordy, Marie-Ange Nardi, LL Cool J, KaLy…

Alors Ă  propos de Carla, frĂ©quenter Nicolas Sarkozy après avoir rĂ©vĂ©lĂ© au monde que RaphaĂ«l a l’air d’un ange, mais c’est un diable de l’amour, je trouve ça d’un manque de goĂ»t certain. Je lui propose donc, Didier Barbelivien n’Ă©tant pas disponible pour l’instant, de rĂ©Ă©crire immĂ©diatement les paroles de cette chanson (mĂŞme si je suis pas le premier Ă  avoir l’idĂ©e)(oui en fait depuis que j’ai commencĂ© ce post, tout le monde ne parle que de ça, c’est quand mĂŞme beau, la presse, tout ça, mais je continue quand mĂŞme hein?)(non en plus j’ai trouvĂ© un nouveau jeu alors bon)

Quatre consonnes et trois voyelles c’est le prĂ©nom de Nicolas,
Je le murmure Ă  mon oreille, on est très souples, nous les mann’quins
C’est le Cola qui m’ensorcelle dans le prĂ©nom de Nicolas,
Comme il se mêle à la Coca, avec Kate Moss on aime bien ça

Nicolas, a l’air sous coke, mais c’est un speedĂ© de l’amour,
Du bout des hanches et de son regard de voleur,
Quand il se dresse, sur ses talons, mes s’condes sont blanches,
Ca dure pas lourd… Hmm

J’aime les potes dans les cocktails, tous les copains de Nicolas
Vladi le russe et Kadhafi, on parle de la démocratie
George finit le plat de bretzels, c’est l’fun les soirĂ©es de gala
Il est petit, mais on voit qu’lui, moi j’aime bien ça on m’voit aussi

Pas de JT, pas de Voici, pas de blog sans Nicolas,
Les jours sans lui on parle que d’lui, on l’filme partout mĂŞme dans mon lit
Et dans trois mois, on s’jettera, mon nouveau disque sort d’ici lĂ 
Mais lui je crois, que ça l’arrange, quand c’est pour moi qu’on parle de lui

Nicolas
A l’air d’un sage, c’est Christian Clavier qui le dit,
De sa voix grave il en raconte des conneries
Mais c’est pas grave, ça m’dĂ©range pas, j’en chante bien moi, des conneries
Nuit et jour… Hmm

Quatre consonnes et trois voyelles c’est le prĂ©nom de Nicolas,
Je l’ai piquĂ© Ă  Ferrari, c’est plus classe qu’la fille d’BHL


:\'(:-/:-):-D\\o/ (17 votes, moyenne: 4.41)
Pondu par raph le Monday 17 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Se souvenir des belles choses

Par chez nous, donc, la majoritĂ© se rĂ©jouit du dĂ©part forcĂ© d’un conseiller fĂ©dĂ©ral. On tremble un peu Ă  l’idĂ©e d’avoir dĂ©clenchĂ© la colère de l’UDC qui va jeter sur nous ses initiatives nausĂ©abondes, ce qui n’Ă©tait pas tellement dans ses habitudes jusque-lĂ , mais en attendant cette apocalypse, on fait la fĂŞte de Zuoz Ă  Avusy. MĂŞme les Genevois qui pensaient que les Grisons, c’Ă©tait de la viande, sont plutĂ´t contents, sauf que comment veux-tu qu’un Genevois prononce Widmer-Schlumpf?

Mais pendant ce temps, d’autres ont encore plus de chance que nous. Regarde les Belges: ça fait six mois qu’ils n’ont plus de gouvernement. Et tu crois qu’ils se rĂ©jouiraient? Que pouic. Au contraire, ils arrĂŞtent pas de se disputer, tellement qu’il risque de ne plus y avoir de Belgique dans pas longtemps. La crise couve. DĂ©jĂ , on s’Ă©tait doutĂ© de quelque chose quand les blondes ont commencĂ© Ă  remplacer les Belges dans plein de mauvaises blagues et une bonne (celle de la banane). Après, on a cru qu’ils avaient supprimĂ© leur Ă©quipe nationale de foot mais, renseignement pris, ils ont juste remplacĂ© les Diables rouges par les pandas rouges. Mais aujourd’hui, la situation est tellement dĂ©sespĂ©rĂ©e que certains Wallons songent sĂ©rieusement Ă  rejoindre la France.

Alors bien sĂ»r, pour nous autres, Suisses, le sujet est sensible. La cohabitation entre diverses langues au sein d’un petit territoire, on connaĂ®t, mĂŞme si force est de constater qu’on s’en sort nettement mieux, on s’entend plutĂ´t bien entre nous, on se comprend, on passe outre les prĂ©jugĂ©s. Enfin, les Romands, hein, parce que les totos c’est des arrogants qui se croient supĂ©rieurs et parlent avec des cailloux dans la bouche.

Mais je m’Ă©gare, je m’Ă©gare et le train arrive. Je voulais donc, avant qu’il ne soit trop tard, te parler de la Belgique, l’autre pays du chocolat.

Le territoire belge est peuplĂ© depuis longtemps. On y a retrouvĂ© de nombreux sites prĂ©historiques, tout le monde connaĂ®t d’ailleurs les cĂ©lèbres pots belges. Ensuite, les Belges ont Ă©tĂ© envahis par CĂ©sar qui n’a pas hĂ©sitĂ© Ă  dire Horum omnium fortissimi sunt Belgæ, ce qu’on pourrait traduire par quelque chose de sensĂ© si quelqu’un voulait bien parler latin dans cette baraque, mais je crois que ça voulait dire qu’un pays qui produit Franquin et Jacques Brel, franchement, ils sont très forts.

Ensuite, les Belges ont Ă©tĂ© bourguignons, c’est Ă  cette Ă©poque qu’ils ont inventĂ© les frites, puis espagnols, puis autrichiens, ces gens ne sont pas très sĂ©rieux. D’ailleurs, il n’existe que trois mĂ©tiers en Belgique: auteur de bande dessinĂ©e, chanteur ou cycliste. Quand un chanteur belge est vraiment très bon, la France essaie de se l’accaparer, d’ailleurs tu constateras que personne n’a jamais considĂ©rĂ© que deUs et GiRLs In HaWaII et GinZHu faisaient du rock français.

On distingue trois sortes de Belges, les germanophones, très minoritaires, décidément, quel beau pays, les Wallons, qui parlent français comme vous et moi et les Flamands, qui dorment sur une patte et votent socialiste. La capitale de la Belgique est Bruxelles, mondialement connue pour ses fabriques de choux.

Comme la France, la Belgique est un royaume, mais les rois ont des noms rigolos comme LĂ©opold ou Baudoin.

La boisson nationale est la bière, décidément, quel merveilleux pays, à part pour le rock et encore, y a des exceptions.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (17 votes, moyenne: 4.24)
Pondu par raph le Friday 14 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Nous sommes tous des moutons noirs

Musique de BĂ©nabar, paroles peu comprĂ©hensibles si t’es pas suisse

Je sais bien, Eveline, que ça ne me regarde pas
Tu l’as foutu dehors, c’est pas vraiment ton choix
Mais tu dois revenir… d’accord, j’insiste pas
Ton papa avait fait pareil ! Non, c’est pas Samu qui m’envoie
ça me fait de la peine, on serait si bien sans lui
Quatre ans de vie commune, on ne peut plus l’entendre
Avec ce qu’on a subi avoue que c’est dommage
Ses histoires d’opposition, ça c’est du chantage
Eveline je t’en prie
Je t’en supplie
Dis Ouiiii
Depuis qu’ il est dehors, on s’sent beaucoup mieux,
On peut plus le supporter, Eveline aide-nous
Il veut jamais qu’on parle sauf si on parle de lui
La discussion consiste Ă  l’Ă©couter, Ă  dire ” nein ”
Le seul moment tranquille c’est quand il est en interview
Mais ses discours de cinq pages, après il nous les lit
Il parle de moutons noirs, on est pas du bétail
Son passage dans l’Histoire, fais en un dĂ©tail
C’est pas un gentleman, il sait pas concorder
Rassure-moi Eveline, ne va pas le r’chercher
Voir Freysinger couiner, ça me fait saliver
Il parle insĂ©curitĂ©, moi c’est de lui qu’j’ai peur
J’ai frĂ´lĂ© la crise cardiaque, quand il s’est fait Ă©lire
Il a fait semblant d’ĂŞtre compĂ©tent, il a rien fait en 4 ans
Eveline je t’en prie, je t’en supplie
Dis Ouiiiiii
Ohohohoh… (ad lib)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (14 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Wednesday 12 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Fraises des bois et mélancolie transitoire

Tu l’auras peut-ĂŞtre remarquĂ©, les nouveaux billets sur ce blog sont Ă  peu près aussi rares que les surprises lors d’Ă©lections au Conseil fĂ©dĂ©ral. Et cela te chagrine, parce que tu pensais que madame Chompard, ta concierge, avait des chances de convaincre une majoritĂ© d’Ă©lecteurs libĂ©raux et que si les radicaux formaient une grande coalition de centre-droit avec les moustachus et les fans de polkacore, elle pouvait crĂ©er la surprise lors du deuxième tour et se qualifier pour les huitièmes de finales.

Je vais pas te le cacher plus longtemps, si je poste si peu, c’est la faute Ă  l’hĂ©ritage dĂ©plorable de mai 68, aux attentats du 11 septembre, Ă  la politique impĂ©rialiste du Tadjikistan et au temps trop sec d’avril dernier. Alors au lieu de te laisser attendre, frĂ©missant sous le vent mordorĂ© de dĂ©cembre, je te propose de fabriquer toi-mĂŞme ton billet de bon pour ton poil en kit en assemblant dĂ©licatement les Ă©lĂ©ments suivants (voir fig. 2bis).

Le titre
ElĂ©ment capital de tout bon billet de blog qui se respecte (et bon pour ton poil se respecte tous les lundis matins de 8h27 Ă  8h32, sauf les premiers mardis du mois des annĂ©es impaires ), le titre est d’une importance capitale ou, au moins, chef-lieu. C’est la première chose que le lecteur voit. Dans certains agrĂ©gateurs, c’est mĂŞme la seule chose qu’il voit. Il faut donc ĂŞtre putassier mystĂ©rieux et intrigant. Le titre doit dĂ©voiler sans trop montrer. Le jeu de mot est autorisĂ© dans le titre, contrairement Ă  la solive en chĂŞne.
Quelques exemples de titres mystérieux et intrigants: Pluie de décembre alanguit le chaland, Stupeur et trampolines, Trois couleurs: Bleu.

Le sujet
Tout bon billet se doit d’avoir un sujet. Clair, prĂ©cis, simple. Le lecteur doit pouvoir facilement l’identifier pour pouvoir en parler, le lendemain, lors de la soirĂ©e raclette chez les Fourchaud. Si le sujet est flou, mal dĂ©fini, c’est le bordel dans la tĂŞte du lecteur qui peut très vite en arriver Ă  des comportements extrĂŞmes comme acheter l’album “Florent Pagny fait du mal Ă  Jacques Brel qui ne lui avait rien demandĂ©”. Le blog permet d’aborder des sujets trop souvent ignorĂ©s par les mĂ©dias traditionnels, de dĂ©noncer des faits de sociĂ©tĂ©, de combattre la pensĂ©e unique et les idĂ©es reçues. Toutefois, car nous sommes ici sur un site grand public (1m83), le sujet se doit d’ĂŞtre fĂ©dĂ©rateur. De bons sujets sont, par exemple, Tokio Hotel, les Ă©lections de Miss France (elle est en RĂ©union), les chatons, mais sinon tu peux aussi dire du mal de LoĂŻc Le Meur car tu refuses d’accepter que la France est un pays arriĂ©rĂ© oĂą on ne comprend mĂŞme pas l’intĂ©rĂŞt de rĂ©introduire l’esclavage alors comment veux-tu inventer facebook dans ces conditions, d’ailleurs quand les enfants travailleront chez google dès l’âge de 5 ans leurs parents auront enfin le temps de se consacrer aux vrais problèmes comme se lancer des moutons.

Des jeux de mots
Car ici, c’est un blog drĂ´le. Or, le jeu de mot est Ă  l’humour ce que Cyril Lignac est Ă  la gastronomie mondiale, d’ailleurs mĂŞme Desproges en a fait plusieurs, c’est bien la preuve. Je te suggère “la tecktonik des blacks”, parce que j’arrive pas trop Ă  le caser, merci.

Des adjectifs
Parce que j’aime ça et si t’es pas content, t’as qu’Ă  faire un post de Boulet en kit. Par exemple: mordorĂ©, chenu, frĂ©tillant, iridescent, mafflu, superfĂ©tatoire.

Du sexe
Parce que bon, Ă  force de pas poster, mes stats tendent Ă  la baisse et tu sais bien que c’est le meilleur moyen de les faire remonter. Par exemple: nichons, Ă©treinte entre en gare de Bienne, deux minutes d’arrĂŞt, mĂ©iose.

Une chute
Parce que dans les blogs Ă  vocation humoristique, l’important, c’est la chute, pas l’atterrisage.
Par exemple: tiens toi bien au pinceau, j’enlève l’Ă©chelle.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (24 votes, moyenne: 4.79)
Pondu par raph le Tuesday 11 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

making of

[13:16] raph: j’ai commencĂ© un post
[13:16] raph: après jâi fait autre chose
[13:17] raph: et je me rappelle plus ou je voulais en venir
[13:17] raph: j’ai Ă©crit “quand”
[13:17] raph: tu aurais pas vu passer la suite?
[13:17] agapi: bin rajoute “soudain” ça t’vancera peut-ĂŞtre
[13:17] raph: ah oui, soudain
[13:18] agapi: “quand soudain..”
[13:18] agapi: la suite ne te vient pas ?
[13:18] raph: quand soudain parfois
[13:18] raph: quand soudain mon pays soudan se soulève
[13:18] raph: non plus
[13:18] agapi: “quand soudain parfois sous peu”
[13:18] agapi: “point final Ă  la ligne”
[13:20] raph: ou pas
[13:21] agapi: “quand soudain parfois sous peu point final Ă  la ligne ou pas”
[13:21] agapi: j’aime bien !
[13:21] raph: ça amène toujours un effet comique certain, ou pas
[13:21] agapi: ou pas
[13:21] agapi: tu sais de qui vient cette mode ?
[13:23] raph: rollin, non?
[13:23] raph: ou de toi, je sais pas
[13:23] agapi: non du marsupilami..
[13:23] raph: ahahaha
[13:23] agapi: je viens de l’inventer !
[13:24] raph: tu devrais faire un blog
[13:24] agapi: d’accord !

[15:13] raph: j’ai commencĂ© un post sur bptp
[15:14] raph: et je sais plus trop trop oĂą je voulais en venir
[15:14] Kaly: tiens, c’est trĂ©s Ă©tonnant \o/
[15:15] raph: alors j’ai dĂ©jĂ  Ă©crit ceci
[15:15] raph: Quand
[15:15] Kaly: ha oui
[15:16] raph: c’est mince
[15:16] Kaly: c’est très conceptuel comme note
[15:16] raph: c’est postmoderne
[15:16] Kaly: et bleu
[15:17] raph: oui un peu aussi


:\'(:-/:-):-D\\o/ (7 votes, moyenne: 4.71)
Pondu par raph le Friday 7 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Rebelle et tais-toi

Y a des trucs, tu sais que ça te fait du mal, mais tu peux pas t’empĂŞcher de recommencer. T’es lĂ , tu te sens con, tu sais que tu te fais du mal, t’y prends mĂŞme plus de plaisir, tu te demandes si t’as pas dĂ©jĂ  fait la mĂŞme mĂ©taphore et pourtant, tu recommences.

Vendredi soir, j’ai donc regardĂ© la starac. Et, pour tout dire, y a un moment oĂą je me suis dit que j’allais remettre ça. Je sais plus si c’est au moment oĂą Pascal Obispo a hurlĂ© “faites du bruit, les fleurs” ou au moment ou Nikos a dignement saluĂ© 50cents en lui criant “Emineeeeeeeeeem wouuuuuh” (Nikos, quand il se rend compte qu’il vient de dire une connerie, il crie wouuuuuuh. C’est probablement pour faciliter le boulot des gars du zapping).

Pourtant, y a eu des grands moments, dans la starac de vendredi soir. Y a eu un hommage Ă  Fred Chichin, et si c’Ă©tait du second degrĂ©, c’est osĂ©. Ensuite, y a eu un hommage Ă  Barbara. C’Ă©tait Ă©mouvant: pour la première fois de ma vie, pendant “Dis, quand reviendras-tu”, j’ai pas eu envie de chialer, mais d’un sandwich. Le troisième hommage, de loin le plus Ă©mouvant, t’inquiète pas, c’Ă©tait pas Kamel Ouali qui tenait Ă  saluer la mĂ©moire de Maurice BĂ©jart. C’Ă©tait un adieu Ă  Alexia Laroche-Joubert. DĂ©chirant. Les larmes ont coulĂ©. Je me suis renseignĂ©, elle est pas dĂ©cĂ©dĂ©e, juste enceinte.

Sinon, vendredi, y a aussi un mec qui a chantĂ© un truc qui lui tenait vachement Ă  coeur parce que ça parlait de son père absent, tu vois, dans les Ă©missions de tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© y a toujours un mec qui chante des chansons Ă  propos de son père absent, c’est traditionnel, comme les marchĂ©s de NoĂ«l en Alsace. Mais en plus dĂ©sagrĂ©able.

DĂ©jĂ , après la première Ă©mission, j’avais pris des notes pour faire un post, et finalement non: y avait une fille, nĂ©e Ă  Montpellier et la mĂŞme coupe de cheveux que Valderrama, c’est probablement sa fille, Ă  qui Alexia Laroche-Joubert a dit “tu es une rebelle, avant ça nous aurait dĂ©rangĂ©s mais maintenant, c’est ce qu’on cherche”. C’est lĂ  que tu vois toute la diffĂ©rence entre les deux Ă©missions de karaokĂ© du PAF. Sur M6, le tĂ©lĂ©spectateur on lui dit “Toi aussi, tu es un rebelle comme Julien? Alors envoie nik la sociĂ©tĂ© au 83232 et tu recevras un superbe fond d’Ă©cran Che Guevara”. Sur TF1 on lui dit, “Ton fils est un rebelle? T’inquiète, on va le faire chanter en duo avec Michel Sardou et Patrick Bruel et dans six semaines, il regardera tranquillement Navarro le soir au lieu d’aller faire brĂ»ler des voitures comme ils font les jeunes”.

Et puis, Ă  ce moment-lĂ , Nikos a annoncĂ© “La semaine prochaine, nous recevrons Florent Pagny” et j’ai subitement dĂ©cidĂ© de donner ma tĂ©lĂ© Ă  des mendiants roumains.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (32 votes, moyenne: 4.56)
Pondu par raph le Monday 3 December 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La banničre est de Luria