Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Aussie to die, aussitĂ´t fait

C’est une question qu’il est logique de se poser mais sur laquelle la communautĂ© scientifique, comme par hasard, refuse de se pencher : L’Australie existe-t-elle ? Nous sommes de plus en plus nombreux Ă  penser qu’il s’agit en rĂ©alitĂ© d’un dĂ©cor, destinĂ© Ă  cacher qu’en rĂ©alitĂ©, on s’est plantĂ©s, la terre est vraiment plate.

Alors vous allez me dire “ben oui, j’ai un cousin qui y vit depuis dix ans, c’est bien la preuve”. Ou encore “mais je connais bien, j’ai gagnĂ© sept fois l’open d’Australie !” Evidemment, c’est ce qu’on voudrait nous faire croire. La supercherie est extrĂŞmement bien ficelĂ©e. Mais comme le disait souvent Rocco Sifredi Goebbels, “plus c’est gros, plus ça passe”.

Ne bravant devant aucun danger, je suis allĂ© sur le terrain pour m’en rendre compte. Et finalement, c’est un peu comme dans un film amĂ©ricain ou un polar genevois, c’est pas dĂ©sagrĂ©able mais les invraisemblances sont trop nombreuses pour y croire.

Le temps de trajet
Alors tu vas me dire “c’est normal, c’est loin”. Mouais. C’est bien pratique : on te colle une journĂ©e entière dans un avion, les genoux entre les dents, avec des voisins qui s’endorment dès que tu te rĂ©veilles. Tu passes une journĂ©e entière Ă  regarder des films et des Ă©pisodes de sĂ©ries, d’abord rĂ©jouissants puis, au fur et Ă  mesure que le temps passe, de plus en plus navrants, on aurait mĂŞme aperçu des gens en train de regarder des Ă©pisodes de la saison huit de How I met your mother, c’est dire. Puis on te sert un petit dĂ©jeuner Ă  onze heures du soir et un dĂ®ner Ă  cinq heures du matin. Tu arrives sur place, tu es complètement dĂ©phasĂ©, on pourrait te faire gober n’importe quoi.

L’histoire
La première colonie anglaise a Ă©tĂ© fondĂ©e en Australie en 1788. Le continent avait certes dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dĂ©couvert avant, mais pas peuplĂ©. Plus de 7 millions et demi de kilomètres carrĂ©, mais personne ne s’Ă©tait dit “tiens, ça a l’air bien, on va aller y faire des barbecues”. Les Ă®les Kerguelen, trois rochers et des pingouins, ok, ça nous intĂ©resse, mais l’Australie, non, ça a l’air nul.
Quand les Anglais dĂ©barquent, l’Australie est toutefois dĂ©jĂ  peuplĂ©e par des Aborigènes. Franchement. Les peuplades indigènes, normalement, ça a des noms un peu marrants, comme Chachapoyas, Mapuches, Tchouktches ou SaviĂ©sans. Aborigène, ça fait pas très nom d’Aborigène. Quand l’AmĂ©rique a Ă©tĂ© dĂ©couverte, on en a ramenĂ© les patates, le tabac, le chocolat, les tomates, des trucs un peu utiles au quotidien. D’Australie, le didgeridoo et le boomerang. Je vous demande un peu.
Les Anglais, ils ont un continent Ă©norme sous la main, un chouette continent avec des koalas et des barbecues dans tous les parcs, qu’est-ce qu’ils en font ? Une prison. Bien sĂ»r. Très crĂ©dible. “On va rester entre braves gens dans le brouillard sous la pluie Ă  boire du mauvais cafĂ© et les voyous et les clodos, on va les envoyer faire du surf au soleil, ça leur fera bien les pieds.”

La faune
LĂ , on touche au sublime.
D’un cĂ´tĂ©, l’Australie abrite les animaux les plus venimeux du monde. Des serpents qui t’abattent un rhinocĂ©ros rien qu’en le regardant, heureusement qu’il n’y a pas de rhinocĂ©ros en Australie, des mĂ©duses plus mortelles que la plus mortelle de tes copines… Bref, exactement la faune qu’on installerait pour Ă©loigner les gĂŞneurs.
De l’autre, plein de bestioles trop mignonnes et franchement pas rĂ©alistes. Je ne te parle pas seulement de l’ornithorynque, auquel personne n’a jamais vraiment cru. Le wombat, un mignon rongeur d’Ă  peine 40 kilos. L’echidnĂ©, un hĂ©risson qui pond des oeufs. Bien sĂ»r.

Le koala, un genre d’ourson sans queue qui ne mange que de l’eucalyptus, dort 20 heures par jour et grogne. VoilĂ  voilĂ .

Et les wallabies et les kangourous, une bonne cinquantaine de versions diffĂ©rentes du mĂŞme bestiau, mais on change juste un peu l’Ă©chelle et la couleur. Franchement. Les mecs n’avaient plus d’idĂ©es alors ils ont dĂ©clinĂ© leur truc dans toutes les tailles, ça me semble clair. Le point commun, c’est qu’ils avancent par bonds. Le meilleur moyen pour se casser la gueule et avoir l’air ridicule devant les touristes.

Je sais pas s’il t’arrive de te balader en forĂŞt. En gĂ©nĂ©ral, tu croises un demi-bataillon de teckels, trois moineaux, quelques insectes et c’est tout. LĂ -bas, leurs animaux bizarres, comme par hasard, tu les vois. Tranquilles, en train de se baffrer pendant que tu t’avances sur la pointe des pieds pour les photographier. Ici, si par hasard tu vois un demi-castor ou un bout de bouquetin, le temps de sortir ton appareil photo et de faire la nettetĂ©, le mec est dĂ©jĂ  Ă  l’autre bout du comtĂ©. LĂ -bas, c’est tout juste s’il te propose pas de poser avec toi pour 2 dollars. Voire gratuitement. Parce qu’en Australie, il y a des trucs gratuits. Ca non plus, ça n’est pas crĂ©dible, tiens. Dans tous les endroits publics, non seulement tu peux trouver de l’eau potable, mais en plus on t’incite Ă  la boire. On avoue publiquement que les bouteilles en plastique, c’est une arnaque. Et ces gens-lĂ  ont encore une Ă©conomie ? Dans tous les parcs publics australiens, on trouve des barbecues gratuits et propres. C’est dommage. J’ai failli y croire, mais lĂ , c’est bien trop gros. On offre des trucs gratuits aux gens et ils les traitent avec respect ? Bien sĂ»r, bien sĂ»r.


MĂŞme leurs pigeons sont bizarres

Et tant que tu y es, tu vas aussi me dire que toute l’Australie a Ă©tĂ© envahie par douze lapins ? Ah, oui, tiens.

La faune Les Australiens
L’Australien se reconnaĂ®t aisĂ©ment : il porte des tongs ET une grosse doudoune. Genre “non mais j’avais un peu froid, mais seulement en haut du corps, les pieds j’ai hyper chaud, Ă  cause des courants ascendants qui sont inversĂ©s dans l’hĂ©misphère sud”.
Mais deux Ă©lĂ©ments prouvent indĂ©niablement que l’Australie n’est qu’un gigantesque fake : dĂ©jĂ , les Australiens sont hyper sympa, y compris avec les touristes. De Paris Ă  Montreux, n’importe qui te le dira : ĂŞtre sympa avec les touristes, ça ne se fait pas, c’est pas pittoresque.

Mais sous leurs dehors amicaux, les Australiens ont inventĂ© de terribles stratagèmes pour se dĂ©barasser des importuns : la circulation Ă  Melbourne, le surf (tu verras, c’est sympa… sauf que si tu t’Ă©cartes de deux milimètres trop Ă  gauche tu te retrouveras dans des courants qui vont t’entraĂ®ner au large en trois secondes, mais t’inquiète, c’est la saison des requins, tu auras une mort classe) et le didgeridoo.


En revanche, leurs menaces ne sont pas hyper menaçantes

Ah oui et : on y trouve des restaurants qui servent des petits dĂ©jeuners toute la journĂ©e, notamment des spaghettis sur toast. Je sais pas, quand vous inventez des trucs, essayez d’ĂŞtre crĂ©dibles. Et les restos ferment vers sept heures le soir, histoire que les figurants qui jouent les autres clients puissent rentrer tĂ´t chez eux manger autre chose.

Et c’est probablement pour qu’on ne remarque pas que le mec qui passe avait dĂ©jĂ  jouĂ© dans “Cas de divorce” et dans “le Juge est un wombat” qu’il est interdit de photographier le mĂ©tro de Melbourne.

La géographie
L’intĂ©rieur du pays est constituĂ© d’un Ă©norme dĂ©sert, paraĂ®t-il. A mon avis, ils n’ont juste pas eu le temps de finir le dĂ©cor.


On n’a plus de sous pour le budget dĂ©cors, on fait quoi ? Oh ben rien, ça sera parfait !
Les Australiens célèbres
Mel Gibson, Salvatore Coco, Kylie Minogue, Malcolm et Angus Young… tout ça n’est pas bien sĂ©rieux.


C’est ça, oui…. et puis une rue Bastian Baker Ă  Aigle, aussi ?

Le sport
Les Australiens brillent dans des sports qui n’intĂ©ressent personne comme le football australien, le cricket et la piscine. Bien pratique. Certains prĂ©tendront “oui, mais Cadel Evans, il a gagnĂ© le Tour de France”. Oui, enfin, est-ce quelqu’un l’a dĂ©jĂ  vu rouler ? Non. Alors bon.

Alors tu vas me dire “Non mais c’est complètement idiot, pourquoi dĂ©penser autant d’argent pour inventer un truc pareil ?” Tu mets le doigt sur un problème Ă©pineux. Certains pensent qu’il s’agit de cacher qu’en rĂ©alitĂ©, la Terre est plate. Mais en rĂ©alitĂ©, le but de l’Australie, Ă  mon avis, est tout simplement de vendre des produits dĂ©rivĂ©s.


Oh tiens, on va mettre des rochers n’importe comment, ça fera vendre des cartes postales !


:\'(:-/:-):-D\\o/ (27 votes, moyenne: 4.93)
Pondu par raph le Monday 29 April 2013 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La banničre est de Luria