Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Elirium Tremens

Dans un mois, la Suisse aura renouvelĂ© son Parlement national. Sauf les 60% d’abstentionnistes qui auront prĂ©fĂ©rĂ© partir en vacances en Italie ou reprendre des nouilles.

Pour t’aider Ă  faire ton choix ou Ă  mieux comprendre l’Ă©pineuse dĂ©mocratie helvĂ©tique, penchons-nous sur les slogans de campagne des cinq principaux partis du pays. Je te laisse te renseigner sur les thĂšses du parti Ă©vangĂ©lique ou sur celles du parti anti powerpoint, mais dans un souci purement Ă©lectoraliste, j’essaie de pas faire trop long sinon aprĂšs c’est trop long.

L’UDC.
« Les Suisses votent UDC », affirme l’hĂ©las premier parti du pays. 28,9% de 48,3% des Suisses votent UDC serait plus exact, mĂȘme si c’est sĂ»r que ça ferait pas un super slogan. Tiens, par exemple, moi, je suis Suisse sur tellement de gĂ©nĂ©ration que mon arbre gĂ©nĂ©alogique pourrait te prĂ©parer des röstis les yeux fermĂ©s, et je ne vote pas UDC, mĂȘme saoul. Il doit donc s’agir d’une erreur du graphiste, plus Ă  l’aise avec les moutons chouqui qu’avec les chiffres. Ou alors d’une erreur de traduction (le nom du parti est lui-mĂȘme une erreur de traduction, ce serait donc logique), il aurait peut-ĂȘtre fallu Ă©crire “des Suisses votent UDC”, ce qui est vrai, comme quoi nul n’est parfait.

Le Parti socialiste
« Pour tous, sans privilĂšges » LĂ , il faut choisir. Soit on est pour tous, comme des mousquetaires. Soit on est pour tous, sauf les privilĂ©giĂ©s. Et dans ce cas-lĂ , il faut bien choisir de quels privilĂ©giĂ©s on parle. Par exemple, l’autre jour, je suis allĂ© au cinĂ©ma, j’ai dit bonjour, je voudrais une place Ă©tudiant, on m’a demandĂ© vous avez une carte Ă©tudiant ?, j’ai rĂ©pondu ah ben non, alors, pas de place Ă©tudiant, j’ai dit je suis un Ă©tudiant de la vie, j’apprends tous les jours, alors on m’a rĂ©pondu il faut demander au rectorat de la vie de vous faire une carte Ă©tudiant, comme je sais pas oĂč ça se trouve, je paie le prix fort, et je ne trouve pas normal qu’on privilĂ©gie les Ă©tudiants alors qu’en plus ils n’ont pas le temps d’aller au cinĂ©ma, ils ont un mĂ©moire Ă  rendre dans moins de douze ans. Mais je doute fort que le parti socialiste distribue des cartes Ă©tudiants Ă  toute la population. Alors, bon, je pose la question.

Le Parti libéral-radical
« Par amour de la Suisse »
Aaah l’amour. Quoi de plus beau que l’amour ? Aimer, c’est monter si haut, toucher les ailes des oiseaux. Mais ce n’est pas facile tous les jours, il y a des orages, des heures sombres, des samedis aprĂšs-midi chez Ikea. Alors aimer tout un pays, mĂȘme Cossonay, mĂȘme le birchermĂŒesli, mĂȘme le secret bancaire, c’est beau. Et continuer Ă  l’aimer quand tu vois que c’est de moins en moins rĂ©ciproque, c’est trĂšs romantique.
Sauf que quand on aime quelqu’un, on aime ses cheveux en pĂ©tard le matin, son haleine alĂ©atoire quand il rentre un peu tard de son cours de krav maga. On a des Ă©toiles dans les yeux quand on en parle, on s’ennuie en son absence. Et on n’est jamais complĂštement objectif Ă  son sujet. Du coup, je te le demande, est-ce qu’on a vraiment envie de siĂ©ger dans son Parlement ? Est-ce qu’on a vraiment envie de dire “ChĂ©rie, j’ai dĂ©posĂ© une intervention urgente pour que tu passes moins de temps dans la salle de bain” ou “Mon roudoudou, ce week-end, c’est toi qui passe l’aspirateur, sinon je lance un rĂ©fĂ©rendum” ? Ça ne me semble guĂšre recommandĂ© par les guides pour faire durer l’amour.

Le Parti démocrate-chrétien
« Pas de Suisse, sans nous ». La virgule est d’origine, mais je te propose de l’enlever dans ta tĂȘte. je suppose qu’ils ont voulu dire « Pas de Suisse sans nous ». On retrouve donc l’idĂ©e de Suisse. C’est pratique, ça Ă©vite que des gens n’aillent pas voter, ça s’est vu par le passĂ©, parce qu’ils croyaient que tout ce ramdam, c’Ă©tait pour les Ă©lections maltaises ou ougandaises. En revanche, ce slogan pose un problĂšme. Par exemple, pour les deux matches de l’Ă©quipe de Suisse qualificatifs pour l’Euro2012. S’il faut absolument un PDC sur le terrain, on est mal. Remplacer Gökhan Inler par Jacques Neyrinck, c’est suicidaire. De mĂȘme, dans la recette du suisse, spĂ©cialitĂ© valencienne, il ne faut jamais remplacer le beurre par Christophe Darbellay.

Les Verts
« Une longueur d’avance »
Avoir une longueur d’avance, c’est bien si on participe aux championnats du monde de natation, par exemple. Si on est invitĂ© chez des amis, non, ça ne se fait pas. En politique, ça dĂ©pend. S’il s’agit de cheveux, c’est un choix personnel. S’il s’agit d’idĂ©es, c’est bien pour pouvoir dire aprĂšs on vous l’avait dit avant, mais ce n’est pas trĂšs stratĂ©gique, les derniĂšres votations ayant clairement montrĂ© qu’il valait mieux avoir douze longueurs de retard. Cependant, je soupçonne ce slogan d’ĂȘtre lĂ©gĂšrement mensonger lui aussi : comment veux-tu avoir une longueur d’avance dans ta voiture Ă  batteries rechargeables solaires hydrauliques, alors que pendant ce temps-lĂ , les autres sont venus Ă  Berne en 4×4 ?

Et en cadeau-bonus, cette surprenante des jeunes UDC vaudois : aprĂšs avoir, pendant des annĂ©es, affichĂ© haut et fort leur rejet de l’Europe, les UDC font une Ă©tonnante volte-face et clament enfin, avec un certain courage, qu’ils aimeraient lui faire tendrement l’amour. C’est beau. Et en plus, ils pensent Ă  se protĂ©ger, c’est prudent, mais c’est normal, aussi, ils sont trĂšs Ă  cheval sur la sĂ©curitĂ©.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (4 votes, moyenne: 4.25)
Pondu par raph le Tuesday 27 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Venez comme vous ĂȘtes

Je ne sais pas si ça se sait, mais « Nevermind » vient de fĂȘter ses 20 ans.

Come as you are,

Viens comme tu es,
Moi je veux bien, mais je ne suis ni coiffĂ© ni en pantalons. C’est dimanche matin, lĂ , je peux pas non plus ĂȘtre sur mon 31 et un piĂ©destal Ă  attendre qu’on m’invite. C’est un monde.

as you were,

comme tu Ă©tais,
Ça oui, Ă  la limite, mais j’ai dĂ©jĂ  mis mes vĂȘtements au sale.

As I want you to be

Comme je veux que tu sois
Ah ben oui mais quand on dit aux gens de venir comme ils sont, on ne fait pas son exigeant.

As a friend, as a friend, as an old enemy.

Comme un ami, comme un ami, comme un vieil ennemi
Oui ben c’est pas en Ă©tant aussi confus sur tes critĂšres vestimentaires que tu vas te rĂ©concilier avec tes vieux ennemis.

Take your time, hurry up

Prends ton temps, dĂ©pĂȘche-toi
T’es un peu stressant, dans ton genre, quand mĂȘme.

The choice is yours, don’t be late.

Tu as le choix, ne sois pas en retard
Non mais comme j’ai pas besoin de me changer, ça va, j’ai un peu de temps devant moi, donc je vais le prendre.

Take a rest,

Repose-toi
Oui, je veux bien, parce que tu es fatigant avec tes trucs.

as a friend;

Comme un ami
Tu veux dire dans la chambre d’amis ?

as an old memoria
Memoria, memoria, memoria…

Comme un vieux souvenir, souvenir, souvenir, souvenir…
Se reposer comme un souvenir ? Je ne suis pas sûr de saisir la métaphore.

Come, doused in mud, soaked in bleach

Viens, couvert de boue, imbibĂ© d’eau de Javel
Eh ben, ça va ĂȘtre super, ta fĂȘte…

As I want you to be,

Comme je veux que tu sois
A mon avis, tu m’en veux toujours

As a trend,

Comme une tendance
Ah ben non, je ne mets pas ma chemise de bĂ»cheron, mes jeans trouĂ©s dernier cri et mes Converse usĂ©es neuves payĂ©es une fortune chez Vögele si c’est pour aller faire le mariolle dans la boue et l’eau de Javel.

as a friend, as an old memoria
Memoria, memoria, memoria…

Comme un ami, comme un vieux souvenir, souvenir, souvenir, souvenir…
Oui ben les amis, on les passe pas à la Javel, ça se fait pas.

And I swear that I don’t have a gun.
No I don’t have a gun !
No I don’t have a gun !

Je jure que je n’ai pas de pistolet, non je n’ai pas de pistolet, non je n’ai pas de pistolet !
Mais si, Kurt, tu en as un, il me semble !

Memoria, memoria,memoria…

Memoria…

Souvenir, souvenir, souvenir, souvenir
Oui ben ne te met pas dans un Ă©tat pareil, on va le retrouver,

And I swear that I don’t have a gun.
No I don’t have a gun !
No I don’t have a gun !
No I don’t have a gun !
No I don’t have a gun !
No I don’t have a gun !

Memoria…

Et je jure que je n’ai pas de pistolet (plusieurs fois) souvenir (plusieurs fois)
C’est une trĂšs belle chanson porteuse d’espoir sur la rĂ©conciliation, l’acceptation des gens tels qu’ils sont, le dĂ©tachant, les pistolets, la mĂ©moire et la rĂ©conciliation.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 3.00)
Pondu par raph le Sunday 25 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Amour, stupre et verrines

Clique sur chaque image pour l’agrandir, en attendant que j’aie trouvĂ© un truc pour rendre le tout plus lisible



VoilĂ , ceci est la premiĂšre planche d’une sĂ©rie sur le thĂšme chatoyant des amours en lignes, dessinĂ©e par Luria. La suite, probablement sur un blog dĂ©diĂ©, mais pas tout de suite : apparemment, la dessinateuse aurait un travail, d’autres trucs Ă  faire, une vie, ce genre de choses qu’Ă  titre personnel, je rĂ©prouve.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (4 votes, moyenne: 3.25)
Pondu par raph le Thursday 22 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Buzzter Keaton

De toujours, l’internaute a rĂȘvĂ© d’ĂȘtre payĂ© pour glander gĂ©rer sa communautĂ©. Et de nombreuses rĂ©gies proposent dĂ©sormais de te transformer en panneau publicitaire pire que la caravane du tour de France monĂ©tiser tes espaces communautaires dans le respect de sa communautĂ©, grĂące Ă  la publicitĂ©. Car cela prend beaucoup de temps et d’Ă©nergie, ça doit donc rapporter.

Et c’est vrai que dans le monde moderne, pratiquer une activitĂ© futile pour le simple plaisir est une hĂ©rĂ©sie digne de l’angĂ©lisme bĂ©at de dangereux communistes post-soixante-huitard, source de paupĂ©risation et d’insĂ©curitĂ©. Au moins.

Mais il y a d’autres activitĂ©s tout aussi chronophages et prenantes que personne n’a jamais pris soin de monĂ©tiser, sans doute un moment de distraction des rĂ©gies publicitaires.

Par exemple, tenez. Je passe quotidiennement deux heures dans ma voiture. Cela me demande du temps et de l’Ă©nergie. Je devrais donc pouvoir monĂ©tiser cette activitĂ©. Je pourrais, Ă  chaque village traversĂ©, crier : “Oh, que cette voiture est confortable ! Je l’ai achetĂ©e au garage Grognuz de Courchapoix ! Elle est super !” De mĂȘme, et ce serait, mĂȘme si ma modestie souffre de cet aveu, une idĂ©e absolument gĂ©niale, le klaxon pourrait trĂšs bien ĂȘtre remplacĂ© par une publicitĂ© sonore pour une assurance-vie.

J’aime les balades. Je ne suis pas un randonneur de l’extrĂȘme, mais j’aime Ă  me promener Ă  travers bois Ă  la recherche de l’air pur et du calme. Sauf que j’habite en zone urbaine, je ne peux pas me perdre dans l’immensitĂ© d’une chĂȘnaie sĂ©culaire sans que des douzaines d’autres chalands ne viennent s’y perdre itou. Or, au lieu d’avoir des semelles rayĂ©es comme vous et moi, je pourrais trĂšs bien porter des chaussures publicitaires, qui indiquent aux personnes venues troubler la quiĂ©tude des lieux Ă  grands coups de jogging oĂč trouver la meilleure biĂšrerie de la ville pour rĂ©cupĂ©rer bien vite les calories bĂȘtement perdues au cours de leurs louches activitĂ©s.

Et je ne vois pas pourquoi, quand je sers un cake Ă  mes invitĂ©s, ce qui me prend du temps et de l’Ă©nergie, je ne leur servirais pas un “cake Ă  la farine Migros, aux trois poivrons bio de l’Ă©picerie du Coin en Bas Ă  Droite et au saumon d’Ecosse, un pays oĂč on peut se rendre facilement grĂące aux voyages Cuany”

Autre piste Ă  explorer. J’ai un pĂ©chĂ© mignon. Depuis toujours. J’aime dormir. J’y consacre Ă©normĂ©ment de temps et pas mal d’Ă©nergie. Or, il m’arrive parfois de pratiquer cette activitĂ© en binĂŽme. Entrecouper mes ronflements (c’est un exemple, Ă©videmment, je ne ronfle pas) par des slogans publicitaires pour des somnifĂšres, des boules quiĂšs ou easydivorce.ch serait une source de revenus non nĂ©gligeable.

Ce billet n’est pas sponsorisĂ©, mais il vous est gracieusement offert par les poĂȘles en laiton.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (10 votes, moyenne: 4.90)
Pondu par raph le Friday 16 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Arrive un assez beau jeune homme, l’air suspicieux

– Bonjour, je cherche un concept !
– Ça tombe bien, vous ĂȘtes justement dans une fabrique de concept !
– Oui, c’est pour ça que je suis lĂ .
– Quel genre de concept souhaiteriez-vous ? Artistique ? LittĂ©raire ? Chevalin ? FunĂ©raire ? Professionnel ? Politique ? Vaseux ? SĂ©miologique ? Rouge ?
– Non mais c’est parce que j’ai un blog…
– La honte !
– Je ne vous ai pas interrompu alors ne m’interromp…
– Un blog ! Quel ringard !
– Ouais, je sais.
– Il parle de quoi ?
– C’est ça, le problĂšme. Il ne parle de rien. Du coup, j’aimerais un concept de blog qui parle d’un truc. Parce que les gens aiment bien quand ça parle d’un truc prĂ©cis, Ă  cause de l’identification.
– Vous avez pensĂ© Ă  raconter votre quotidien avec ironie et dĂ©calage ?
– Mon quotidien n’est pas trĂšs intĂ©ressant.
– Justement, les gens peuvent s’identifier.
– Je prĂ©fĂ©rerais pas. Surtout aujourd’hui, je me suis fait une tache de cafĂ© alors s’ils s’identifient, ça va ĂȘtre moche.
– Une tache de cafĂ© ! Excellent ! J’adore cette façon de raconter le quotidien de façon naĂŻve et dĂ©sinvolte. Une tache de cafĂ©. mais oĂč ils vont chercher tout ça ?
– Ben, dans la tasse. Mais bon, c’est une tache, j’ai frottĂ© un peu et lĂ … bon ben c’est pas parti, mais enfin, c’est pas non plus la peine d’en faire un roman-photo.
– Pourtant, le roman-photo, c’est un super concept. On appellerait ça Romand-Photo.
– Non.
– Ne soyez pas si impĂ©ratif. Ça raconterait l’histoire d’un type avec un quotidien, dĂ©sinvolture et des photos.
– Non mais j’avais pensĂ© Ă  un truc moins photographique.
– Des films ? Des films oĂč vous raconteriez le quotidien avec humour et un montage particuliĂšrement fin, et des mimiques pour que les gens comprennent que c’est drĂŽle ?
– Pas mal, ça peut sĂ»rement marcher, mais je pensais Ă  quelque chose de moins filmographique.
– Des dialogues trĂšs longs entre des protagonistes ?
– Je sais pas trop, les gens n’aiment plus les protagonistes, de nos jours.
– Sauf si ce sont des protagonistes qui ont un quotidien dĂ©calĂ©.
– Je ne sais pas, j’ai peur que ça fasse trop de dĂ©calage, j’ai dĂ©jĂ  le sommeil lĂ©ger.
– Mais avez-vous tentĂ© les concepts Ă  vocation instructive, comme par exemple parler d’une passion pour en faire profiter les autres ?
– Je n’ai, hĂ©las, pas de passion.
– Ah, trĂšs bien, dans ce cas-lĂ , vous n’avez qu’Ă  donner votre avis sur la politique et un ton pĂ©remptoire.
– Je n’ai hĂ©las pas d’avis et puis j’en ai marre des zeugmas.
– Dans ce cas-lĂ , monsieur, je crois qu’il ne me reste qu’une seule chose Ă  vous dire : …
– Bon. Je vais plutĂŽt vous prendre un concept chevalin, finalement.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (7 votes, moyenne: 4.86)
Pondu par raph le Thursday 15 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

A l’ombre, des jeunes filles.

Cette annĂ©e, c’est le 20e anniversaire du meilleur album de rock’n’roll de tous les temps (si, si, j’insiste). Mais ça fait aussi 20 ans que nous autres, francophones, prĂ©fĂ©rons Nirvana en yaourt et n’avons jamais vraiment cherchĂ© Ă  comprendre de quoi ça parlait. HĂ©las, je me propose de rerompre le charme.

In Bloom

En fleur

Sell the kids for food

Vends les enfants pour de la nourriture
Justement, parce que j’habite prĂšs d’une Ă©cole, je me posais la question : est-ce que je peux vendre ceux des autres ? Et est-ce que ce ne serait pas plus Ă©conomiquement responsable de supprimer les intermĂ©diaires et, au lieu de les vendre pour de la nourriture, de les manger directement ?

weather changes moods

La météo change les humeurs
C’est vrai.

Spring is here again

Le printemps est de retour
C’est faux. Mais c’est parfois vrai.

reproductive glands

Glandes reproductives
Bien sĂ»r, tout ça n’a pas l’air hyper cohĂ©rent. Mais quand on y rĂ©flĂ©chit, si : cette chanson parle d’un jeune homme qui, Ă  cause du retour du printemps, est d’humeur badine et dĂ©monstrative. A tel point que, quand la brise revient, il se retrouve affublĂ© de nombreux enfants et de pas un seul petit morceau de mouche ou de vermisseau pour les nourrir, alors il dĂ©cide de les vendre pour se nourrir, et c’est bien lĂ©gitime.

[Répétition 1] :

Hey – He’s the one
Who likes all our pretty songs

Hey c’est celui qui aime toutes nos jolies chansons
Le vendeur d’enfants est un fan de Nirvana, mais seulement des chansons jolies (genre celles qui parlent d’un enfant qui veut sa maman ou encore celles qui parlent de boire du thĂ©, je suppose).

And he likes to sing along

Et il aime chanter tout le temps
Quelqu’un de trĂšs badin, de trĂšs joyeux, donc.

And he likes to shoot his gun

Et il aime tirer au pistolet
Et du coup, la vente de ses enfants est une trĂšs bonne chose, car ce n’est pas un loisir trĂšs familial, contrairement Ă  la couture (par exemple).

But he knows not what it means
Don’t know what it means, when I say:

Mais il ne sait pas ce que ça veut dire, sait pas ce que ça veut dire quand je dis..
Suspense. On ne saura pas ce que le jeune homme ne sait pas. Je sais pas vous mais je suis impatient.

[Répétition 2] :

He’s the one
Who likes all our pretty songs
And he likes to sing along
And he likes to shoot his gun
But he knows not what it means
Knows not what it means when I say yeaahh …

Il est celui qui aime toutes nos jolies chansons et il aime chanter tout le temps et il aime tirer au pistolet, mais il ne sait pas ce que ça veut dire, sait pas ce que ça veut dire quand je dis ouais.
C’est souvent le problĂšme des teasers : l’attente est meilleure que le verdict.

We can have some more – nature is a whore

Bruises on the fruit – tender age in bloom

Nous pouvons en avoir plus, la nature est une pute
Pourriture sur le fruit, Ăąge tendre en fleurs.
Kurt Cobain, apparemment, a achetĂ© les enfants de son fan qui voulait les vendre pour manger. Mais il constate que ces derniers souffrent d’acnĂ© juvĂ©nile et il est trĂšs Ă©nervĂ©, et on peut le comprendre, quand on fait un achat important, on peut s’attendre Ă  ce qu’il ne souffre pas d’acnĂ©.

C’est une trĂšs belle chanson, porteuse d’espoir et d’un message fort : quand vous achetez quelque chose Ă  un marchand ambulant, vĂ©rifiez attentivement la marchandise, sinon vous ne pourrez pas vous plaindre ensuite.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 4.40)
Pondu par raph le Friday 2 September 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria