Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Légumes des jours

Il √©tait 23 heures 52 et je commen√ßais √† me sentir faible. J’avais √©t√© tr√®s imprudent. Gris√© par la douce saveur d’un steak de casoar √† la moelle, je m’√©tais laiss√© pi√©ger par le tourbillon du temps qui passe et repasse sans cesse gr√Ęce √† son syst√®me r√©volutionnaire d’injection de vapeur et je n’avais mang√© que 4 fruits et l√©gumes ce jour l√†.

F√©brile, je composai le num√©ro de mon mara√ģcher. Sans succ√®s. Je r√©unis mes derni√®res forces, d√©valai les escaliers et me dirigeai vers un bar o√Ļ je savais que l’on pouvait trouver des primeurs de contrebande. C’√©tait la premi√®re fois que j’√©tais r√©duit √† une telle extr√©mit√©. Mes jambes tremblaient de tous leurs membres, moiti√© √† cause de la peur, moiti√© √† cause de la faiblesse qui envahissait mes membres comme on envahirait le P√©rou, moiti√© pour rajouter un peu √† l’intensit√© dramatique. Je me tra√ģnai sur le sol. A bout de forces, je parvins √† atteindre le comptoir quand deux gorilles me mirent √† la porte sans m√©nagement. je tentai tant bien que mal de leur arracher une banane.

Je me r√©signai donc √† rentrer, la mort dans les lames de ton parquet. Chez moi, je me mis √† tourner en rond comme un furet dans sa cage. Je fouillai le frigo, tentant d’y retrouver un peu de salade, m√™me une betterave p√©rim√©e. C’est au moment o√Ļ je m’effondrais sur le sol que je d√©couvris Fedor, un petit pois qui avait roul√© sous ma commode Henri XIII lors d’une soir√©e entre amis qui avait vite tourn√© √† l’orgie v√©g√©tarienne. Je parvins √† le saisir du bout des doigts et l’accompagnai de biscottes fondantes.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (42 votes, moyenne: 4.02)
Pondu par raph le Monday 27 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Glamaheuz blouga

Ce blog restera ferm√© jusqu’√† nouvel avis pour cause de chasse √† la carte postale moche de par le monde.

Soyez sages et parlez-moi un peu de vous pendant que je bronze


:\'(:-/:-):-D\\o/ (33 votes, moyenne: 3.18)
Pondu par raph le Friday 10 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Y a pas de sauce, c’est des nouilles au beurre*

C’√©tait pendant l’horreur d’un profond ennui, un soir de novembre, hier apr√®s-midi. J’√©tais mouill√© comme un chien qui pue, transi jusqu’au zoo, j’avais envie de crier tout haut ma haine de cette soci√©t√© de consommation dans laquelle je n’avais m√™me pas de parapluie alors franchement, c’est bien la peine. Le train ne partait que dans dix minutes et, apr√®s m’√™tre √©brou√© non sans une certaine sensualit√©, je me mis en qu√™te de quelque ouvrage litt√©raire afin d’occuper intelligemment les minutes qui me s√©paraient de chez moi et d’oublier que y a plus de saisons, mon bon monsieur, et que √ßa me rend triste comme un film d’Archipatapong Wekesethekul**.

C’est alors que je m’appr√™tais √† relire pour la douzi√®me fois la bande dessin√©e de Riad Sattouf parce que forc√©ment, si c’est dans Fluide Glacial, il doit y avoir un moment o√Ļ c’est dr√īle, mais o√Ļ l’ont-ils cach√©?, que je d√©couvris qu’un lecteur de cette noble revue se demandait l’origine de l’expression “avoir le cul bord√© de nouilles”.

Par la malpeste, me dis-je, car j’√©vite d’√™tre vulgaire dans le train depuis qu’ils les √©quipent de cam√©ras de surveillance, m√™me quand je lis les planches de Lindingre qui est presque aussi dr√īle que Sattouf, en voil√† une excellente question. Parce que c’est vrai que si tu croises dans la rue un gens avec un collier de nouille autour des fesses, la premi√®re chose qui te vient √† l’esprit c’est pas “Quelle chance il a” mais bien “J’esp√®re au moins qu’on aura du beau ce week-end”.

Nous sommes au Moyen-√āge, un mardi. Les vendeurs de fleurs n’ont pas encore invent√© la f√™te des m√®res et ils crient famine***. Les maris volages ont par contre invent√© le bouquet de fleur. Le chevalier Honor√© de Ploucharpes rentre d’une guerre qu’il a gagn√©e relativement facilement, en deux sets, dans un lointain pays asiatique o√Ļ y a de supers h√ītels pas chers. Comme il a un peu tra√ģn√© en route, il a mis dix ans pour rentrer au lieu des six jours initialement pr√©vus, une paille, √† cause d’une histoire de dieux contrari√©s et de sorci√®re bonnasse, franchement, c’est rien, dix ans, compar√© √† l’√©ternit√©, mais tu sais comment sont les bonnes femmes****, il ach√®te un bouquet pour se faire pardonner. Malin, il a √©galement rapport√© un souvenir de vacances, un genre de pr√©paration √† base de c√©r√©ales qu’ils font dans les pays lointains et c’est tr√®s pratique, on peut manger √ßa par exemple avec de la sauce tomate et les barbares ils appellent √ßa pasta, √ßa veut dire “Truc tr√®s pratique qu’on peut manger par exemple avec de la sauce tomate” en chinois ancien, il est s√Ľr qu’elle lui pardonnera et qu’elle lui en pr√©parera aussit√īt une pleine marmite.

Il imagine d√©j√† les retrouvailles poignantes, √©mouvantes, les longues heures pass√©es main dans la main √† regarder le couchant de soleil tout en exp√©rimentant diverses autres choses apprises lors de son s√©jour asiatique. Comme il a l’imagination fertile et un peu les crocs, il imagine √©galement la casserole fumante o√Ļ cuit une bonne marmite de p√Ętes. Il sent d√©j√† leur fumet et d√©j√† lui vient l’eau √† la bouche. Mais son imagination se d√©bride, il voit pendant que son aim√©e se montre peu farouche, l’eau jaillir hors de la marmite, inonder in√©luctablement sa cuisine Louis XI, provoquer grand drame et force catastrophes.

C’est ainsi que, quand sa dulcin√©e lui saute joyeusement au cou, il l√Ęche, sybillin: “On arr√™te le cul, elles d√©bordent, les nouilles”. Une interruption dont profitera le jeune homme cach√© dans la penderie pour s’√©clipser discr√®tement. Comme il a mal entendu, les penderies de l’√©poque √©taient tr√®s mal sonoris√©es, quand il contera cette croustillante anecdote √† ses amis, il travestira quelque peu l’expression pour lui donner tout son lustre actuel.

* Oui ben moi je le comprends très bien, le titre.
** Franchement, un r√©alisateur dont personne ne pourra jamais prononcer le nom, c’est triste.
*** Au Moyen-√āge, pour arrondir ses fins de mois, on pouvait faire crieur de famine. Quand la famine arrivait, on allait sonner aux portes de ses voisins et, d√®s que la bobinette cherrait, on entrait sans crier gare, on hurlait Famiiiiiiiiine (voire Famiiiiiiiiiiiiiiine si vraiment), et on repartait chez le voisin suivant, parce que faut bien que les gens sachent pour qu’ils puissent aller √† la Migros acheter des tas de farine, de sucre et d’huile, hein?
**** Maintenant que tu m’en parles, chez Francisque non plus √ßa me fait pas marrer, sauf des fois.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (20 votes, moyenne: 4.30)
Pondu par raph le Thursday 9 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Le complexe du dip

Je r√™ve toujours de bosser un jour dans un magazine f√©minin. Alors je m’entra√ģne

Toutes les copines en ont. Elles passent des heures √† en parler. Et toi, rien. Du coup, tu te sens exclue de leurs conversations. Tu aimerais √™tre dans le coup: apr√®s tout, si les stars s’y mettent, pourquoi pas toi! Alors, c’est d√©cid√©: d√®s la rentr√©e, toi aussi, tu franchis le cap. Tu vas adopter ton propre trouble psychologique!

Oui mais attention, tu ne veux pas sauter sur la premi√®re psychose venue sans r√©fl√©chir. La r√©daction de BPTP, le blog de la hype et des petites saucisses ap√©ritif, t’aide dans ton choix.

La d√©pression: tr√®s r√©pandue, facile √† attraper mais so ann√©es 90! A √©viter. D√©j√† que tu vas perdre tous tes amis √† force de broyer du noir, tu voudrais pas qu’en plus ils te prennent pour une ringarde?
L’avis de la lectrice Sophie S. de Rueil-Malmaison (25) nous dit “Au d√©but, je restais chez moi, enferm√©e, √† sangloter devant les “feux de l’amour”. Puis ils les ont d√©programm√©s pour passer “Des chiffres et des lettres”. Le jour o√Ļ je me suis mise √† pleurer parce que madame Chombier de Ploutargic avait trouv√© un 8 lettres, p√©tunias, je me suis dit que finalement, j’allais plut√īt devenir psychopathe ou jongleuse.”

La parano√Įa a l’avantage certain de stimuler l’imagination. Regarde: l√†, tu es en train de lire des blogs. Pendant ce temps-l√†, tu ne fais travailler qu’une petite partie de ton cerveau. Mais si tu deviens parano, tu pourras te demander si j’ai √©crit ce passage sur la parano√Įa juste pour te signaler que tu devenais parano. Puis, quand la boulang√®re te demandera “je vous mets autre chose”, tu te diras qu’elle t’en veut de n’acheter qu’une baguette. Tu te demanderas si tous ces orages, c’est expr√®s pour se moquer de toi.
L’avis de la lectrice G√©r√©monde K., Niort (25) “Un t√©moignage? Ahah on me la fait pas √† moi. Je sais tr√®s bien que vous allez le vendre au fbi, ils se m√©fient de moi depuis le coup de la baguette, mais je suis sur mes gardes, sauf celui de gauche qui est mort. Cessez de me harceler ou j’appelle la police. Ah non, pas la police, ils me surveillent…”

Les tocs Bien choisis, ils peuvent se r√©v√©ler fort amusants. La manie de toujours tout calculer sera tr√®s utile au restaurant. Celle de te laver les mains 18 fois par jour te garantira une hygi√®ne impeccable, mais attention, ne pars pas en vacances au camping du Pal√©o. Celle d’ouvrir les portes et de les refermer 17 fois cons√©cutives fera beaucoup rire ton entourage, mais t’interdit toute carri√®re dans la marine sous-marine.
L’avis de la lectrice ne pourra pas √™tre publi√©, nous vous prions de nous en excuser, elle a malencontreusement d√©truit le dictaphone.
C’est √ßa, son toc, en fait.
Elle détruit 18 dictaphones par jour.
Je peux te dire que c’est pas pratique.

La listophilieTr√®s pratique pour faire les courses, partir en vacances au camping et pour tant d’autres activit√©s amusantes.
L’avis de la lectriceSigourney W., Besan√ßon (42) “Au sommaire de ce num√©ro sp√©cial vacances, les 12 r√©gimes les plus hot, les 23 secrets pour gagner au scrabble et les 32 t√©moignages de lecteurs les plus chauves”

L’arachnophobieAucun int√©r√™t. Franchement, qui pourrait croire que tu as peur d’une b√©b√™te juste parce qu’elle a un peu beaucoup de pattes?
L’avis de la lectriceSophie S., New York (25) “Il para√ģt que c’est pas mal, comme film, Spider Man, mais √ßa me tente pas trop.”

La mythomanie L√† aussi, tr√®s bon pour l’imagination. Id√©ale en septembre, la mythomanie te permettra de raconter des souvenirs de vacances un peu plus int√©ressants que Josiane qui revient de La Bourboule comme chaque ann√©e, j’en ris encore.
L’avis de la lectriceP√©n√©lope C., Condom (25) “Moi, cet √©t√©, je ne suis pas partie de chez moi, j’ai regard√© Intervilles et j’ai ador√©, surtout la finale.”

Gilles de la Tourette Plut√īt emb√™tant, mais parfois tr√®s pratique: vos coll√®gues vous chargeront ainsi plus volontiers des prochaines n√©gociations avec le salariat.
L’avis de la lectrice Maurice W., Herzogenbuchsee (25) “Je vais vous raconter une histoire qui m’est arriv√©e un jour. Je m’en souviens, il faisait beau, c’√©tait en √©t√©, l’air embaumait le myosotis et la foug√®re, pute, je d√©ambulais, heureuse, insouciante, conne, j’avais envie de dire bonjour √† n’importe qui, travail, soci√©t√©, √©migration choisie, n’importe qui et ce fut toi et je t’ai dit contrat de prestations, marketing, agent immobilier, ah ben tiens, √ßa pour une surprise, si je m’attendais, et c’est √† ce moment l√† que je me suis mis √† jurer comme un charretier, et tu es parti en courant, puis tu es revenu avec un charretier, il s’appelait Hojt, il sentait bon le sable chaud, salope.”


:\'(:-/:-):-D\\o/ (31 votes, moyenne: 4.77)
Pondu par raph le Tuesday 7 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Le travail, c’est la prison de la Sant√©

Lectrice, lecteur, je tiens ici √† d√©noncer un terrible complot, √† m’√©lever contre un mensonge des gouvernements, √† crier √ī effort une v√©rit√© qu’on nous dissimule.

La Cha√ģne Officielle du Parti serine ce message qui ne nous √©tonne m√™me pas, tellement l’√©cole nous l’avait d√©j√† r√©p√©t√©, √† nos voisins d’Outre-Doubs. Les sportifs essaient de nous faire croire qu’ils y croient eux aussi, alors que bon, hein, franchement?

Partout, on loue les vertus du travail. Jamais on ne t’explique √† quel point il est salutaire d’√™tre un flemmard.

Pourtant, le paresseux est oblig√© de d√©velopper des strat√©gies pour parvenir √† ses fins. Alors que le bourreau de travail apprend par coeur des tas de noms de rois et de dates de bataille, le flemmard se trouve des moyens mn√©motechniques. Alors que les hommes partaient √† la chasse au mammouth, c’est une feignasse qui a invent√© le surgel√©.

C’est la cosse qui est √† l’origine de nombreuses inventions sans lesquelles notre vie moderne serait bien moins marrante: la t√©l√©commande, la mobylette, l’ap√©ro, le presse-ail, la p√©tanque, le th√©or√®me de Pythagore, l’auto-bronzant, Internet, l’ouvre-hu√ģtres, la plage, l’aimant √† bottes de foins.
Ce sont des paresseux qui les premiers se sont dit “tiens, regarder le foot √† la t√©l√© fatigue moins qu’en faire soi m√™me” et ont d√©couvert la bi√®re et les cacahu√®tes.

Alors que les travailleurs moissonnent encore √† la serpe, les paresseux pr√©f√®rent aller acheter leur pain, ce qui fait fonctionner le petit commerce et en plus, la boulang√®re a de belles miches. Si l’avenir appartient √† ceux qui se l√®vent t√īt, faut bien que des gens se couchent tard pour v√©rifier que personne ne fauche le pr√©sent √† ceux qui se levaient t√īt dans le pass√©.

Et si j’√©tais moins flemmard, j’aurais fait mon m√©nage au lieu de pondre cette note et toi, tu serais oblig√© de finir de repeindre ton canap√© au lieu de la lire.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (25 votes, moyenne: 4.24)
Pondu par raph le Saturday 4 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

les questionnaires se ramassent à la pelle

Alors, Aur√©lia me confie le c√©l√®bre questionnaire des 12 must have de l’√©t√©, cr√©√© par la non moins c√©l√®bre a n g e l.

Elle croit ainsi me piéger.

La sotte.

– Des copains alcooliques bavards, des bonnes nouvelles (mais je pense pas que j’ai le droit de dire son pr√©nom)


(mais là sur la photo on les voit pas)

– Faire des grasses mat’, profiter du soleil

– Des coins ombrag√©s o√Ļ s’installer pour lire

– Et, donc, un excellent bouquin

– Des glaces

– Partir en vacances

– Et rencontrer de nouveaux amis alcooliques

-Et découvrir de nouveaux endroits

– Une piscine

РUn open air cinéma

– De la musique

РEt un garde-chaton très gentil très mignon (avis aux amateurs)(helvètes)

Et je refile la patate douce √† tous les habitants d’Anvers, pour me faire pardonner.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (3 votes, moyenne: 3.67)
Pondu par raph le Wednesday 1 August 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillť avec Wordpress. La banniŤre est de Luria