Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Et toi Gunda, tu t’marres toujours pour rien ?

Le 7 mai 2003, j’ai entendu un reportage sur les weblogs à la radio suisse romande. Je me suis dit “ça a l’air nul, si j’en ouvrais un ?” Je ne dis pas ça parce qu’on est le 7 mai 2013 ou quoi, mais c’était il y a pile dix ans.

Alors je sais bien que c’est un peu ridicule de souhaiter les anniversaires de son blog, mais le ridicule ne tue pas, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, qui c’est les plus forts ? évidemment, c’est les verts ! et le vert est la couleur de l’espoir. Donc bon.

Il y a dix ans, quand j’avais une idée, je me jetais sur le premier clavier venu et j’écrivais ce qui me passait par la tête, et après Fofo ou Jilian trouvaient une faute d’orthographe. Maintenant, c’est exactement la même chose, sauf que j’ai moins d’idées.

Et donc, parfois, je commence des textes et soudain, le travail m’appelle de son long cri stridulent. Et je laisse les textes en plan. Et quand je reviens, vingt-douze heures ou trois minutes plus tard, je me dis : ah ouais tiens, où c’est que je voulais en venir ?, mon Jean-Marie Bigard me répond “dans ton cul” et ensuite je me rappelle que je n’ai pas que ça à faire, j’ai un Fréjus-Luzenac de prime importance qui m’attend dans Fifa Manager.

Non, attends, je l’ai super mal vendu, mon truc, là, non ?

Bref, pour les dix ans de le blog, j’ai décidé de lancer un GRAND CONCOURS. (C’était ça ou poser à poil et j’aime mieux te dire que dans ce domaine-là non plus, les choses n’ont pas évolué dans le bon sens au cours de la dernière décennie, ma bonne dame)

Mais voilà. Il y a dix ans, on pouvait lancer des concours sur les blogs sans donner de cadeaux à la fin. Le bon vieux temps. Mais les blogueuses mode sont passées par là. Comme je n’ai pas d’échantillon de pommade à te passer, j’ai pensé que je pouvais te parler un peu plus du projet secret.

Donc voilà, je te pose là deux débuts de textes que je ne sais pas comment finir, tu en choisis un, tu m’écris la fin, tu l’envoies par e-mail, flipflap@ici (ici ça veut donc dire bonpourtonpoil.ch, hein ?)(tu avais compris ?) et même que tu peux changer un peu le début et peut-être tu gagnes le bouquin que je suis en train de terminer des esclaves chinois sous-payés sont en train de terminer pour moi au fond d’une grotte du Bengladesh et qui recensera quelques-uns des textes ici paru au fur des dix dernières années (date de parution plus ou moins indéterminée).

Ca marche pour toi ?

Ok, alors :

#old
Comment savoir si on est vieux ?, se demande-t-on souvent. Une question qu’il est légitime de se poser, car se tromper de génération peut avoir des conséquences fatales, comme se retrouver au premier rang d’un concert de Justin Bieber alors que franchement il est trop ringard les one direction c’est bien mieux, ou à un concert du choeur mixte un samedi soir.
De façon purement mathématique, on sait que si n est l’âge du capitaine, alors n+n/2 est l’âge à partir duquel on est vieux. Mais il existe d’autres astuces.

Whistleblowing with the wind
Faut-il dire “Je l’avais bien dit?” ?, se demande-t-on souvent. En effet, l’important, dans la vie, n’est pas d’avoir raison, mais d’avoir raison au bon moment, disait souvent Galilée en repensant à Ugrur, le tristement méconnu inventeur du feu et de l’imolation non désirée. Mais parfois, quand on peut prouver scientifiquement qu’il y a six mois, on annonçait déjà que tout ça ne sentait pas très bon (que l’on parle de la dette, de la Syrie ou du poisson dans le frigo), on aime à le rappeler. Or, cela n’est pas sans dangers.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (8 votes, moyenne: 4.88)
Pondu par raph le Tuesday 7 May 2013 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria