Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Le rose aux joues

Les livres de la Bibliothèque rose seraient menacĂ©s de simplification Ă  cause que les enfants comprennent pas quand qu’on leur cause compliquĂ©. C’est Facebook, mère de toutes les rĂ©volutions, qui nous l’apprend. Cette cause n’a mobilisĂ© que 155 personnes jusqu’ici. C’est peu. A titre comparatif, la page « Pour aider les pokemons a dire autres chose que Leurs prenom » comptait 162 209 membres Ă  l’heure d’Ă©crire ce billet.
Mais c’est normal. Autant espĂ©rer qu’un jour, Canarticho et Ramoloss puissent avoir une conversation sur l’insoutenable lĂ©gèretĂ© du type plante est une cause noble et digne d’ĂŞtre soutenue, autant s’imaginer que Nathan et Emma puissent un jour utiliser correctement le passĂ© simple, ça fiche la trouille. Après tout, prendre les enfants pour des cons, c’est le meilleur moyen qu’ils le deviennent, et les cons, ça se pose moins de questions et ça a donc la vie plus facile.
Cependant, la simplification des oeuvres pour la jeunesse n’est pas sans poser divers problèmes : si Lucas et LĂ©a ont pris l’habitude de lire des Oui-Oui sans mots de plus de trois syllabes, comment vont-ils rĂ©agir, plus tard, quand on les obligera Ă  lire « Du cĂ´tĂ© de chez Swann » pour le bac, alors que cette chanson de Dave ne devrait pas ĂŞtre au programme avant au moins la huitième annĂ©e d’universitĂ© ?

J’ai pris soin de rĂ©Ă©crire quelques classiques, afin de les adapter au niveau de lecture des gĂ©nĂ©rations futures, toi-mĂŞme tu sais.

Madame Bovary de Flaubert
« Mon mari c’est trop un relou qui ressemble pas du tout Ă  Edward de Twilight, et toi, tu cherches quoi sur Meetoc ? »

Le Cid, de Corneille
Chimène Badi
Va, je ne te hais point
Rodrigue
Quoi ? Quel point ?
Chimène
Je ne te hais pas, tu veux ĂŞtre mon bestah ?
Rodrigue
Tu veux dire que tu me kiffes ? C’est toujours tellement compliquĂ© les meufs !
Chimène
Grave. Même que si tu butes mon père, ce bâtard, je veux bien te montrer mon soutien-gorge.
Rodrigue
LOL mĂŞme pas peur, si je le croise dans la rue j’appelle mes potes, sĂ©rieux, on sera au moins trois mille.
Chimène
Wah toi au moins tu vis chaque jour comme le dernier.
Rodrigue
Grave.

Voyage au bout de la nuit de CĂ©line
« Ils m’entraĂ®nent, au bout de la nuit, les dĂ©mons de minuit. Ils m’entraĂ®nent jusqu’Ă  l’insomnie, les fantĂ´mes de l’ennui. »

Roméo et Juliette
Juliette
Ô Roméo, Roméo, pourquoi es-tu Roméo ?
Roméo
LOL je sais pas, c’est mon prĂ©nom.
Juliette
C’est nul comme prĂ©nom
Roméo
Ouais je sais, ma mère voulait m’appeler Matteo mais l’officier d’Ă©tat-civil Ă©tait sourdingue.
Juliette
Pwned.

Le seigneur des anneaux de Tolkien (oui ben on a les classiques qu’on peut)
– Je suis Aragorn, fils d’Arathorn, on m’appelle aussi Grand-Pas, les elfes m’appellent Elessar Telcontar, on m’a aussi nommĂ© Estel et il paraĂ®t que certains me surnomment “l’autre con”. »
– EnchantĂ©, je suis Matteo, fils de Kevin et je comprends rien Ă  ce livre, je vais plutĂ´t revoir le film, c’est plus simple, surtout la scène du surf sur les Ă©lĂ©phants. »


:\'(:-/:-):-D\\o/ (19 votes, moyenne: 4.42)
Pondu par raph le Monday 28 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

We don’t need no water

Le Grammy Award du meilleur album de l’annĂ©e a Ă©tĂ© remis au groupe montrĂ©alais Arcade Fire pour The Suburbs, suscitant la joie de nombreux fans.

Arcade Fire, si tu veux, c’est un de ces groupes dont tu peux pas dire de mal publiquement sous peine d’anathème. Un peu comme Radiohead, mais en moins bien.

Mais ici, on ne juge pas la qualitĂ© musicale, il y a des hĂ´tels pour ça, on s’intĂ©resse au contenu. Seulement, je ne vais pas te parler de leur dernier album, “The Suburbs”, parce que les faubourgs montrĂ©alais, pour le peu que j’ai pratiquĂ©, ça fiche une calisse de trouille. IntĂ©ressons-nous donc Ă  une vieille chanson, et en plus il y a de l’accordĂ©on.

Arcade Fire – No cars go

We know a place where no planes go

Nous connaissons un endroit oĂą aucun avion ne va
Non mais pourquoi pas, pourquoi pas ! On ne peut pas se moquer des gens qui imaginent qu’on ne peut pas chanter autre chose que l’amour, ou alors Ă©ventuellement une fois de temps en temps pour dire Ă  quel point la paix dans le monde c’est super, sans immĂ©diatement rejeter les sujets de chansons un peu originaux. Les transports en commun, donc, thème très porteur.

We know a place where no ships go

Nous connaissons un endroit oĂą aucun bateau ne va
Après, c’est sĂ»r que c’est difficile, le jour oĂą ta chanson est reprise dans une Ă©mission de tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ©, de demander Ă  l’apprenti chanteur de coller des Ă©motions lĂ -dedans. Evidemment, c’est pas super pratique, les endroits sans bateaux, mais y a toujours un moyen de se dĂ©brouiller.

(Hey!) No cars go
(Hey!) No cars go
Where we know

(HĂ©!)Aucune voiture ne va (HĂ©!)Aucune voiture ne va OĂą nous savons
Je me demande s’ils ne parlent pas de Zermatt, d’ailleurs, qui est une station sans voitures. Une chanson sur Zermatt ? Ça deviendrait pas un peu commercial, Arcade Fire ?

We know a place no space ships go

Nous connaissons un endroit oĂą aucun vaisseau spatial ne va
Ça confirme ma théorie : tout le monde sait que les extra-terrestres préfèrent Verbier.

We know a place where no subs go

Nous connaissons un endroit où aucun métro ne va
Ouais, je sais : j’ai grandi dans un village oĂą il y avait trois bus par jour, moi aussi, ça m’Ă©nervait. Tellement que si on m’avait donnĂ© un accordĂ©on, j’en aurais jouĂ©.

(Hey!) No cars go
(Hey!) No cars go
Where we know

(Hey!)
(Hey!)
(Mom, Dad!)
(No go!)

(HĂ©!)Aucune voiture ne va (HĂ©!)Aucune voiture ne va! OĂą nous savons. (HĂ©!) (HĂ©!) (Papa, maman)(ne va)
Ça les excite tellement, cette histoire d’endroit sans transports publics, qu’ils appellent leurs parents pour les en informer. Non, mais ok, ils s’emballent peut-ĂŞtre un peu beaucoup, surtout que bon, au QuĂ©bec, genre vers le Nord, des endroits mal desservis par les transports publics, y compris les vaisseaux spatiaux, j’imagine qu’il y en a un ou deux. Mais c’est beau de voir des jeunes avec des idĂ©aux et de l’enthousiasme. Si ça se trouve, les parents de Win Butler et RĂ©gine Chassagne souffrent des bronches et ils ont voulu leur offrir des vacances dans un endroit oĂą l’air est pur, du coup, on comprend aisĂ©ment leur euphorie (trop d’oxygène, ça ne pardonne pas).

(Hey!) Us kids know
(Hey!) No cars go
Where we know

(HĂ©!) Nous enfants savons (HĂ©!) Aucune voiture ne va oĂą nous savons
Enfants, enfants, vous pourriez quand mĂŞme ĂŞtre les parents de Justin Bieber, hein !

Between the click of the light and the start of the dream [4x]

Entre l’extinction des feux et le dĂ©but du rĂŞve [4x]
Ah oui, non, pardon, au temps pour moi: cet endroit magnifique dont ils parlent, oĂą les avions et les voitures ne vont pas, oĂą l’air est pur, l’herbe verte et les vaches bien gardĂ©es, c’est pas du tout Zermatt ou le lac PohĂ©nĂ©magook, c’est juste dans leur chambre. Parce qu’elle donne au sud, pas cĂ´tĂ© route.
C’est une très belle chanson porteuse d’espoir, mais avec une thĂ©matique quand mĂŞme un peu prĂ©cise.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (7 votes, moyenne: 3.86)
Pondu par raph le Wednesday 16 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Panais de la dernière pluie

Il est temps de se préoccuper enfin des vrais problèmes de société qui touchent les gens.

Je ne sais pas si tu es familier des sites de cuisine. Moi mĂŞme aspirant maĂ®tre-queux, j’aime Ă  y puiser l’inspiration. Or, contrairement Ă  ce qui est en usage ailleurs sur les internets, les commentaires y sont souvent lisibles, voire utiles. Mais j’ai remarquĂ© que dans neuf recettes sur dix, y compris le ragoĂ»t vosgien aux neuf viandes, revenait ce commentaire lancinant : “un bon moyen de faire manger des lĂ©gumes aux enfants”

Nous sommes tous les fruits d’une gĂ©nĂ©ration perdue qui ne sait plus comment faire manger des lĂ©gumes aux enfants.

Heureusement, je t’ai concoctĂ© un top 10 aux petits oignons.

Leur prĂ©parer de l’alcool de lĂ©gumes. PassĂ©e la première surprise, ils deviendront très vite accro !

La psychologie inversĂ©e Emmener les enfants tous les jours au McDo, leur refuser les menus de “A la carotte joyeuse” sous prĂ©texte que s’ils veulent manger ces cochonneries, ils ont qu’Ă  se les payer avec leur argent. Le dĂ©faut de cette mĂ©thode, c’est que ça risque de prendre une quinzaine d’annĂ©es pour bien fonctionner. Et que d’ici lĂ , tu devras aller tous les jours au McDo.

La mĂ©thode dissimulatrice consiste Ă  prĂ©parer des nuggets de navet, des bâtonnets panĂ©s de chou-rave, du betterave-burger et de la glace de panais avec de la chantilly aux radis. Cette mĂ©thode prĂ©sente l’immense avantage de faire manger des lĂ©gumes aux enfants tout en refusant de cĂ©der aux diktats de l’alimentairement correct.

La ruse: Disséminez dans le frigo des rondelles de cerfeuil tubéreux arrosées de jus de frites.

La mĂ©thode dite du forum de l’internet: Mais pourquoi tu veux faire manger des lĂ©gumes aux enfants au juste ? Je peux pas t’aider, j’ai jamais eu ce problème, mais bonne chance. Je connais quelqu’un qui a fait manger des cĂ©rĂ©ales aux dindons, je te mets le lien mais je pense que ça ne peut pas t’aider. LOL lĂ©gumes tu peux leur acheter un chaise roulante LOL. Tu savais qu’Hitler adorait les lĂ©gumes ?

La compassion: Leur raconter la guerre, ces temps de disette oĂą l’on Ă©tait obligĂ© de manger de la viande tous les jours, oĂą l’on avait parfois un salsifi le dimanche, Ă  se partager entre les douze enfants (cela devrait fonctionner jusqu’au jour oĂą il rĂ©alisera que les seules guerres que tu as vĂ©cues, c’Ă©tait Ă  la tĂ©lĂ©vision ou Ă©ventuellement sur la Playstation)(et que tu es fils unique)

La mĂ©thode rĂ©citative: Les enfants adorent les histoires. Surtout les histoires avec des animaux. Or, c’est bien connu, les enfants aiment le jambon. CoĂŻncidence ? Racontez leur les aventures de Bernard l’Ă©pinard et de RĂ©gine l’aubergine, vous verrez tout de suite la diffĂ©rence.

Le bon vieux gavage traditionnel, Ă  l’entonnoir, de nuit

Leur laisser le choix entre finir leurs rutabagas et reprendre un peu de foie de Kiki, leur hamster nain

La méthode dyslexique: depuis que je fais manger tous les jours des enfants aux légumes, ils sont plus robustes, plus vigoureux, et quel calme à la maison !


:\'(:-/:-):-D\\o/ (16 votes, moyenne: 4.94)
Pondu par raph le Monday 14 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

Si j’existe, c’est d’ĂŞtre fan

Un genre littĂ©raire nouveau a rĂ©cemment dĂ©frayĂ© la chronique : la fan-fic. Il s’agit d’imaginer des aventures dont les protagonistes principaux sont des personnages de sĂ©ries, de films, voire de la vie rĂ©elle.
La fan-fic la plus connue est ainsi une trilogie dans laquelle Peter Jackson fait vivre mille folles aventures aux personnages du Seigneur des anneaux, une oeuvre assez mal reçue par les fans qui ont bĂŞtement cru qu’il s’agissait d’une adaptation. L’autre oeuvre la plus connue est ce rĂ©cit vibrant des amours contrariĂ©es d’une adolescente et de son demi-frère Justin Bieber, sorte de RomĂ©o et Juliette moderne, en plus cru et, pour qui n’a pas l’habitude des circonvolutions modernes du français sms, en parfois plus confus. Un genre auquel je m’Ă©tais d’ailleurs essayĂ© ici mĂŞme, sauf que je ne savais pas que ça s’appelait comme ça, car j’Ă©tais jeune et naĂŻf.

Peut-ĂŞtre as-tu toi aussi envie de te lancer dans la fan-fic.
Il te faut pour cela: un personnage. Justin Bieber, les personnages de Twilight, ça a déjà été beaucoup fait, essaie autre chose.
« Le tĂ©lĂ©phone sonnait. Cinq sonneries, dix. D’un pas lent, Stephan se dirigea vers le combinĂ©, qu’il dĂ©crocha d’un geste nonchalant. Toutes ses pensĂ©es Ă©taient tournĂ©es vers Harry, son fidèle acolyte. Le trouble en lui grandissait, et il avait bien du mal Ă  se concentrer sur son enquĂŞte, pourtant palpitante, le meurtre sauvage d’une octogĂ©naire sourde dans sa maison de retraite de la Karl-Sturzenbergerstrasse. Comment n’avait-il jamais remarquĂ© le toupet ravageur de son adjoint ? »
Bien entendu, cet exemple n’est pas optimal si tu vises un public jeune, tant ses protagonistes principaux n’exercent plus aujourd’hui la mĂŞme fascination qu’autrefois. Un personnage principal par trop mĂ©connu du public risque de dĂ©contenancer un peu les habituĂ©s de ce style bien particulier :

« Jean-Edern Chostackovsky, mon voisin du deuxième, revenait de sa leçon de piano. Soudain, il se rendit compte qu’il avait oubliĂ© d’Ă©teindre le gaz en partant. »

Opter pour des hĂ©ros dont on connaĂ®t mal la psychologie te permettra de prendre plus de libertĂ©s avec leur psychologie et, ainsi, d’offrir Ă  tes lecteurs plus qu’une simple resucĂ©e de l’oeuvre originale, comme dans ce dialogue que, sans vouloir me vanter, je trouve particulièrement Ă©mouvant :
« – Pika, pika !
– Bulbi, bulbi, bulbi.
– Pika pika pikaaaaa
– Bulbizarre !
– Pikaaaachu. »

Ensuite, il te faut une intrigue qui puisse tenir en haleine ton lectorat.
Par exemple :
« Un brouillard opaque baignait les rues de Los Angeles. Selena Gomez entra dans la boulangerie et s’exclama : Bonjour, je voudrais une baguette et deux bagels, s’il vous plaĂ®t. Elle tendit un billet de 50 dollars. “Vous n’auriez pas plus petit ? Je n’ai plus beaucoup de monnaie”, demanda alors la boulangère. 135 comms et je raconte la suite.»

Quant au style, c’est un plus, mais enfin, on est sur internet, quoi. Une ou deux comparaisons, des mots que tu ne comprends pas et tu trouveras bien un lecteur pour trouver que tu es le nouvel Arthur Rambo.
« Hosni Moubarak dĂ©ambulait, hagard comme un solipsisme au petit matin, errait comme un caracal après les vendanges. Il avait Ă©garĂ© sa verve faconde dans sa bagarre avec RenĂ© la taupe et Hans, mon concierge. Soudain, sa mère l’appela pour le souper. »


:\'(:-/:-):-D\\o/ (6 votes, moyenne: 4.00)
Pondu par raph le Thursday 10 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

No Heidi

Le week-end prochain, le peuple suisse vote.

Pour une fois, il n’y a qu’un seul objet de vote, enfin, Ă  part les objets communaux, cantonaux et le vote dĂ©mocratique rituel de la famille Bollomey pour savoir si on regarde TF1 ou M6 ce soir : ĂŞtes-vous pour ou contre la violencefaut-il continuer d’autoriser les soldats Ă  conserver leur fusil Ă  la maison. Parmi les arguments avancĂ©s par les opposants Ă  cette initiative, la “tradition”. Laisser rouiller son fusil Ă  la cave, ou au contraire le bichonner dans son lit, tu comprends, c’est une de ces traditions sans lesquelles la Suisse s’Ă©croulerait, un peu comme la fondue et le joddle. Car sans traditions, l’homme n’est rien de plus qu’une bĂŞte perdue dans une nature hostile.
Fort bien. Voici une liste non-exhaustive de traditions helvètes à conserver ou faire revivre, et plus fissa que ça. Les partis intéressés à développer ces idées peuvent me contacter.

    • Nos vaillants ancĂŞtres helvètes, qui ont tentĂ© d’aller s’installer, pas con, du cĂ´tĂ© de Toulouse avant de se faire gentiment rĂ©tamer par CĂ©sar, ont pris soin, avant de fiche le camp, de brĂ»ler tous leurs villages. Renouer avec cette tradition celte, tous les Ă©tĂ©s au moment d’aller tenter d’envahir l’Aquitaine, vivifierait le secteur du bâtiment ainsi que celui du sapeur-pompisme.
      Les röstis, plat national ? Je rigole. C’est – comme par hasard – les AmĂ©ricains qui ont inventĂ© la pomme de terre. Foin de cette impĂ©rialiste tubercule ! De la purĂ©e, oui, mais de panais. Des gschwällti, oui, mais avec des navets ! Notre savoir-faire culinaire ancestral (aussi appelĂ©, en pays barbare, le beurre) n’a que faire de ces importations outre-Atlantique. Enfin, sauf le cacao : faut pas dĂ©conner non plus. Et le maĂŻs, mais juste pour les vaches.
      Tradition inventĂ©e en 1515, la dĂ©faite honorable a longtemps Ă©tĂ© la fiertĂ© du peuple suisse : on ne gagnait jamais rien, ok, mais on perdait avec panache. Heureusement, tout semble rentrer dans l’ordre aujourd’hui, sous la fĂ©rule de notre chef religieux Roger Federer.
      S’il est une tradition bien de chez nous que les autres n’ont pas, c’est bien la fĂŞte fĂ©dĂ©rale. De lutte, de fanfare, de joddle, de saucisses, de gym… Mais la participation est toujours plus mince. C’est un scandale. Les fĂŞtes fĂ©dĂ©rales de gymnastique sont l’occasion de se retrouver, tout le pays uni, autour de l’exaltation du corps et de l’esprit, comme le dĂ©montre clairement cette vidĂ©o
      Le fĂ©dĂ©ralisme fait notre force. Chaque canton s’organise comme il veut, scolairement, culturellement, gère ses routes et c’est très bien ainsi, cela permet Ă  chacun de garder ses spĂ©cificitĂ©s. Je trouve quant Ă  moi dommage que l’on affaiblisse ce système et que l’on ait renoncĂ© Ă  utiliser des systèmes monĂ©taires et mĂ©triques diffĂ©rents dans chaque canton. Cela me semble dangereux pour notre identitĂ©. Moi-mĂŞme, il y a des jours oĂą je ne dĂ©teste pas les Vaudois et je me suis mĂŞme surpris Ă  parler en suisse allemand.
      Guillaume Tell n’a jamais existĂ©. Winkelried encore moins. Le pacte signĂ© le 1er aoĂ»t 1291 n’avait pas grande importance. Alors franchement, pourquoi dĂ©penser des millions pour empĂŞcher les gens de porter de fausses Rolex de temps en temps ?
      La Suisse, sans matières premières, a longtemps été un pays pauvre. Je ne vois pas de quel droit on a renoncé à cette tradition, privant ainsi nos aînés de tous leurs repères en les obligeant à manger à leur faim tous les jours.
      Au XIXe siècle, l’angĂ©lisme gauchiste a vouĂ© au chĂ´mage des milliers de mercenaires. Or, il faut le dire, ce n’est pas la guerre qui tue. Si elle est bien faite, elle est sans danger. Et, grâce Ă  la formation efficace dispensĂ©e par notre armĂ©e, il n’y a aucune raison de la faire mal. De plus, il est Ă©vident qu’on est bien plus concentrĂ© sur sa guerre quand on la fait pour des raisons financières, sans se focaliser inutilement sur des considĂ©rations nationalistes qui pourraient nous dĂ©concentrer. Certains jeunes tentent aujourd’hui, maladroitement, de faire revivre cette tradition, mais Ă©videmment, tout le monde s’en offusque, Ă  cause de la bien-pensance crasse.

  • :\'(:-/:-):-D\\o/ (9 votes, moyenne: 4.22)
    Pondu par raph le Tuesday 8 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.

    Amour, stupre et verrines

    Internet, c’est pratique pour les rĂ©volutions mais on le sait, ça sert avant tout Ă  draguer.

    Or, dans l’art millĂ©naire de sĂ©duire la donzelle ou le damoiseau en ligne, le plus difficile est de bien savoir rester Ă  jour : on a vu souvent amoureux transi attendre pendant des semaines que quelqu’un veuille bien lui faire clignoter l’icq.

    Voilà donc le troisième volet des fabuleuses aventures de Jean-Raoul et Jennifer.

    Senscritique
    Une oeuvre majeure
    Un film rĂ©ellement bouleversant. La manière dont l’auteur met en lumière les amours naissantes des deux protagonistes, mais aussi la façon dont il souligne les terribles injustices sociales qui nous renvoient aux inĂ©galitĂ©s d’aujourd’hui, le jeu, juste et sensible, des acteurs, la musique qui porte magistralement le tout, les effets spĂ©ciaux impressionnants, la fin, pour le moins inattendue, tout contribue Ă  faire de Titanic un grand film.
    10. Par Jennifer, critique publiée 3 février 2011
    Ajouter Jennifer Ă  mes Ă©claireurs ou Ă©ventuellement Ă  mes louveteaux.

    12 commentaires
    JeanRawoul
    Je suis trop d’accord avec toi, ce film a exacerbĂ© ma grande sensibilitĂ© et rien que d’en reparler j’ai envie de jouer du violon en regardant des tourterelles voler doucement.
    le 3/2/11 Ă  19:33

    Jennifer
    LOL toi au moins tu me comprends trop.
    le 3/2/11 Ă  19:35

    JeanRawoul
    C’est parce que je suis quelqu’un de très exacerbĂ©.
    le 3/2/11 Ă  19:35

    Jennifer
    Hihihi. Dis, personne ne veut m’accompagner pour aller voir “Les morts-vivants de l’espace Ă  Saint-Tropez 3”, il passe au cinĂ©ma Appolo de Mouthe samedi soir, tu voudrais pas m’y accompagner ?
    le 3/2/11 Ă  19:37

    JeanRawoul
    Tu es sensible mais bigarrée, je trouve ça si attendrissant, ce sera avec plaisir.
    le 3/2/11 Ă  19:42

    Jennifer
    Oh merde, je viens de voir qu’on n’avait que 63% de compatibilitĂ©. Et que tu avais mis un 4 Ă  Californication alors que ça vaut au moins un 8
    le 3/2/11 Ă  19:44

    JeanRawoul
    La sĂ©rie ou l’album ?
    le 3/2/11 Ă  19:45

    Jennifer
    N’essaie pas de noyer le bĂ©bĂ© dans la plaie, je ne m’engage pas Ă  moins de 70%, dĂ©solĂ©e, j’ai trop peur de me retrouver avec quelqu’un qui n’aurait pas vu tous les Ă©pisodes de la saison 1 de Glee, voire qui supporterait d’attendre que les sĂ©ries sortent Ă  la tĂ©lĂ© pour les voir. Bye.
    le 3/2/11 Ă  19:47

    Formspring
    Pourquoi les garçons sont-ils si méchants? Asked by JennyDu39
    LOL tu sais il ne faut pas tous les mettre dans le mĂŞme panier car il y a encore aujourd’hui des gens qui arrivent Ă  garder sensibilitĂ© et respect tout en Ă©tant bigarrĂ©s.
    JeanRaoul responded yesterday
    Smiled 1

    Jennifer
    Tu as des gros seins?
    DĂ©solĂ©e, je ne rĂ©ponds pas aux questions anonymes, bien qu’ils soient Ă©normes.
    Smiled 42

    Jennifer Asked by JeanRaoul
    Que penses-tu de la polychromie différée dans les oeuvres sous-jacentes à la période post-punk ?
    Je ne me suis jamais posĂ©e la question hihihi mais je pense que c’est bien.

    Jennifer
    Est-ce que tu couches le premier soir ?
    Je ne rĂ©ponds pas aux questions anonymes, bien que ça m’arrive, parfois, si je me sens en confiance.
    Smiled 253

    Jennifer Asked by JeanRaoul
    Souhaiterais-tu venir chez moi afin que je te fasse dĂ©couvrir ma collection complète d’oeuvres sous-jacentes Ă  la pĂ©riode post-punk?

    Quora

    Why are men so rude?
    1 Answer
    Question added to topic Intersexual Relationships
    1 Answer Collapsed

    Downvoted:
    Jean-Raoul Patanouk
    I don’t speak the english tongue very well because of I am french, but I have a neurobiological answer of that question that I can tell you if you come to me and after we go to the restaurant.

    Les commentaires d’un site aussi contributif que populaire
    Jennifer Chostakowicz and 4732 people recommend this.
    JeanRawouhl
    Posté le 31 janvier 2011 à 15h37 | Permalink
    LOL Fake, je l’avais dĂ©jĂ  vu sur VDM
    63 personnes ont jugé ce commentaire pertinent, 52 personnes ont jugé ce commentaire impertinent et 230 reprendraient bien de la purée.

    RĂ©ponse de JennyDu29:
    janvier 31st, 2011 Ă  15h39
    CTB. Désolée, réflexe!
    [RĂ©pondre]

    RĂ©ponse de JeanRawouhl:
    janvier 31st, 2011 Ă  15h40
    LOL +1
    [RĂ©pondre]

    RĂ©ponse de JennyDu29:
    janvier 31st, 2011 Ă  15h42
    LOL
    [RĂ©pondre]

    IRC (20 ans après)
    <Jennifer> Bonjour, y a quelqu’un ?
    <JeanRaoulBotAwayTourtes> Bonjour Jennifer !
    <Jennifer> Oh super ! J’ai lu un article sur le retour d’IRC mais je n’y croyais pas trop ^^
    <JeanRaoulBotAwayTourtes> Le prochain quiz démarrera dans 30 secondes. Scores actuels: 1 JeanRaoul 1540 points.
    <Jennifer> Non mais je voulais juste discuter, quoi, parce que je m’ennuie au boulot, je dois attendre 20 minutes pour brosser mon poney sur FarmVille
    <PoneyBot> Bonjour Jennifer !
    <Jennifer> Hum… bon ben je reviendrai un autre jour.
    * JeanRaoulBotAwayTourtes changed his nickname to JeanRaoul
    <JeanRaoul> Non non attends ! Tu es la première personne vivante ici depuis 18 mois alors forcĂ©ment ça surprend au dĂ©but… Chouette, ça fait plaisir d’avoir quelqu’un avec qui chatter hihihi
    <Jennifer> hihihi
    <JeanRaoul> Tu voudrais pas dire un truc drôle ? Comme ça après je deviens enfin une star de bashfr ?
    <Jennifer> Oops trompée de fenêtre mdr

    Questions pour un champion online

    Quelques heures après la partie, dans un restaurant
    – Et tu rencontres souvent des filles via QPUC ?
    – Non, c’est la première fois, j’ai eu le coup de foudre immĂ©diat pour ton avatar.
    – C’est pas parce que je t’ai mis 9-0 en finale ? Tu es pas genre SM au moins ?
    Arrive un assez beau jeune homme, l’air suspicieux
    Le serveur: Bonjour, puis-je prendre votre commande ?
    JeanRaoul: Large pièce de viande d’un animal, gĂ©nĂ©ralement le boeuf, je peux Ă©galement ĂŞtre de cheval ou hachĂ©. AccompagnĂ© le plus souvent par des tubercules.
    Le serveur: Pfff… Oui, ok, un steak frites, comme d’habitude.
    Jennifer: Euh… il est toujours comme ça ?
    Le serveur: Chaque fois qu’il vient, toutes les semaines, il refait le coup. Alors qu’on a de splendides escargots flambĂ©s Ă  la carte.
    JeanRaoul: Animal de la famille des gastĂ©ropodes…
    Jennifer: C’est Ă  quel moment que Julien Lepers me demande si je veux rester ? Parce que bon, lĂ , je prĂ©fèrerais partir.


    :\'(:-/:-):-D\\o/ (14 votes, moyenne: 4.14)
    Pondu par raph le Thursday 3 February 2011 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tęte.
    Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La banničre est de Luria