Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Sémaphore filé

Il est un lieu de perdition o√Ļ je ne me suis plus aventur√© depuis belle lurette, belle lurette moins le quart: la blogosph√®re. La vraie, je veux dire. Pas celle des beatniks qui pensent qu’internet est un lieu d’√©change et de cr√©ativit√©. Celle o√Ļ l’on se mesure le classement wikio √† tour de bras entre deux billets sponsoris√©s.

Par contre, j’ai entendu dire combien √ßa rapportait, un billet sponsoris√©: c’est pas encore la prime de fin d’ann√©e d’un patron d’UBS √† la belle √©poque, mais l’id√©e est la m√™me, y a au moins deux z√©ros de trop. Leur petite entreprise ne conna√ģt pas la crise (heureusement, seraient bien capable d’organiser des soir√©es √† th√®me Le Cheap c’est so Chic, des concours de recettes de topinambours et de tester le jean √©lim√© et le pull trop petit de chez C&A)

Comme il n’y a pas de sot m√©tier, je me suis dit que moi aussi, j’√©tais bien d’accord pour gagner en 5 minutes ce que tu gagnes en 12 heures en √©change de quelques lignes mal torch√©es et suffisantes sur la derni√®re cr√®me de jour √† la goyave. Alors, forc√©ment, si tu es un c√©l√®bre annonceur, tu dois te dire ahlala non mais lui l√†, tout le monde sait qu’il n’est pas s√©rieux, il va faire des tas de jeux de mots et notre super cr√®me de jour, on pourra plus la vendre qu’aux fid√®les de l’almanach Vermot.

Penses-tu. Je sais me tenir. J’ai pas seulement √©t√© nourri, j’ai aussi √©t√© √©lev√©. Mais l√†, j’aimerais bien √™tre nourri, y a pas de raisons.

J’ai donc une id√©e g√©niale: pour prouver aux c√©l√®bres annonceurs que je suis tout √† fait capable, j’ai d√©cid√© de me commander mon propre billet sponsoris√©, que je vais me payer tr√®s cher.

Hop hop.

Tu me connais, au d√©but, j’√©tais un peu r√©ticent. Crise ou pas crise, j’ai bien failli me renvoyer l’article que je m’√©tais demand√© de tester. Je suis comme √ßa, moi, so libre dans ma t√™te, un vrai petit punk. Mais je dois bien t’avouer que j’ai vite chang√© d’avis. So incroyable. J’en suis tout emball√©. √áa va vraiment avec tout, on peut s’en servir pour toutes les occasions. Pour tout te dire, j’en ai parl√© √† tous mes amis et eux aussi, now, sont grave convaincus des bienfaits du fromage.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (1 votes, moyenne: 5.00)
Pondu par raph le Tuesday 25 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Les lacs du Connemara bient√īt vont se refermer

Parfois, dans la vie, tu te retrouves dans une ville inconnue dont les subtilit√©s de la vie nocturne t’√©chappent. D’autres fois, tu donnes rendez-vous √† Hans et Lieselotte au bar Le Petit Lapin Joyeux, tu n’y as pas trop tes habitudes mais c’est pratique pour se garer, mais tu oublies qu’on est vendredi soir, et en plus ils arrivent tr√®s en retard, par principe. Ou alors tu as un peu la flemme et tu d√©cides d’aller juste au bar du coin. Ou bien tu suis des amis √† la f√™te du Pied de Veau de Vitruve-sur-Gr√©sil. Ou, plus simplement, tu es pris d’un acc√®s subit de sado-masochisme. Bref, parfois, dans la vie, √† l’insu de ton plein gr√©, tu te retrouves coinc√© plus ou moins contre ton gr√© dans une soir√©e karaok√©.

Il te reste alors des alternatives √©videntes: fuir ou boire plus que de raison. Mais tu peux aussi, car tu es un esprit scientifique, en profiter pour v√©rifier une propri√©t√© biologique √©tonnante : o√Ļ que tu trouves dans le monde, il y a toujours les m√™mes gens. Ils peuvent varier un peu, en habillement, en accent, en moustache, mais grosso modo, il y a toujours :
un mec qui conna√ģt par coeur tout le r√©pertoire de Johnny, qui va passer 4 ou 5 fois dans la soir√©e, et qui va forc√©ment chanter Gabrielle au moins une fois. Qui porte des santiags. Et qui chante atrocement faux.
un gens qui est sinc√®rement persuad√© que c’est la chance de sa vie, qu’un producteur se cache, ce soir, parmi le public du bar-karaok√©-discoth√®que-pizzeria-salle de billard-cabinet de dentiste The Funky Pony de Vesoul, et qui va te gratifier d’une prestation incroyablement vibrante de C√©line Dion
un gens qui est sinc√®rement persuad√© que c’est la chance de sa vie, qu’un producteur se cache, ce soir, parmi le public du bar-karaok√©-discoth√®que-pizzeria-salle de billard-cabinet de dentiste The Funky Pony de Vesoul, et qui va te gratifier d’une prestation incroyablement vibrante de C√©line Dion, mais avec la voix du p√®re de Vincent Delerm
un petit couple trop mignon (lui chante atrocement faux, elle personne ne sait vraiment, sauf les gens dot√©s d’une ou√Įe particuli√®rement d√©velopp√©e, mais que veux-tu que Superman vienne foutre √† la discoth√®que La Licorne S√©millante de Roquefort-la-B√©doule un deuxi√®me jeudi du mois, grande soir√©e karaok√© et moules-frites ?)
un gens qui d√©cide de chanter sa chanson pr√©f√©r√©e, sauf que finalement il ne conna√ģt que le refrain, et encore
un mec qui passe sa soir√©e √† regarder la liste des chansons, r√™vant secr√®tement que ses potes d√©cident d’aller chanter un truc et oh non vraiment moi c’est pas mon truc mais si vous y allez hein je veux bien ohlala c’est rigolo j’adore cette chanson, la B33, non non mais moi c’est pas mon truc, vous y allez pas vous ? vous devriez y aller quand m√™me, non mais juste pour rigoler quoi, moi ? non non c’est pas mon truc…
et tout un tas de bourrés qui massacrent allègrement les Beatles et Carlos. Ou Johnny, en duo avec le mec du début qui était resté
un c√©l√®bre producteur tapi dans l’ombre qui se dit que le futur Pascal Obispo est probablement au karaok√© La Mouette Baladeuse du camping de Ploutargic ce soir.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (No Ratings Yet)
Pondu par raph le Monday 24 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Dans le viseur

Ce truc de mode, c’est d√©cid√©ment tr√®s compliqu√©. Je comprends qu’on y consacre une cha√ģne de t√©l√©, alors que pas du tout √† la calvitie, par exemple. Par exemple, tiens: boire du Beaujolais ou du Red Bull, faut vraiment √™tre courageux, limite inconscient, pour faire √ßa (Ou alors √† la limite m√©lang√©s).

Cela dit, y a pas que pour le manger, le boire, la musique, les saucisses ap√©ritives, les habits et les cheveux que √ßa marche. La mode est partout, m√™me dans le cul. Alors qu’aujourd’hui, on ne parle plus de m√©trosexuels (maintenant que y a un m√©tro √† Lausanne, est-ce que √ßa va arriver chez nous, cette mode ?(faire du sexe dans le m√©tro, quelle id√©e… (c’est un truc √† se faire pincer (tr√®s fort))(√† la limite dans un train de banlieue, je dis pas, mais le m√©tro ?))), ni d’√ľbersexuels (le seul √ľber que je connais, c’est -F√©lix Thi√©faine, j’adore, mais je le trouve pas si sexuel).

Bon, donc, maintenant, j’apprends (si √† Paris c’est d√©pass√©, sois gentil, fais semblant de rien) gr√Ęce √† mes lectures que la nouvelle mode, c’est les r√©trosexuels. (Et l√†, tu sens venir la parenth√®se avec un mauvais jeux de mots sur r√©tro. Tu as tort, la suite te le prouvera)

Genre. Mode: apr√®s les √ľbersexuels, les r√©trosexuels sont d√©sormais √† la mode. Jean vit depuis 5 ans une passion torride avec Hans, un r√©troviseur d’Opel Corsa. Il accepte de t√©moigner pour nous. “Au d√©but, c’√©tait une relation √©pisodique. Je l’appelais quand j’avais un cr√©neau. Mais aujourd’hui, je ne peux plus me passer de lui. Ce que j’aime, c’est le reflet qu’il me renvoie de moi-m√™me. Dans ses yeux, je me sens unique. Au d√©but, mon entourage l’a mal pris, surtout mes parents. Mais aujourd’hui, ils l’ont accept√©, il fait vraiment partie de la famille.” La cohabitation n’a pourtant pas toujours √©t√© facile. “Il est tr√®s pass√©iste, il a un peu tendance √† toujours regarder derri√®re lui, alors que je suis plut√īt quelqu’un qui va de l’avant.”


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Friday 21 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Faux Bond

Sinon, aujourd’hui, en Suisse romande, y avait la sortie mondiale de James Bond 007: Quantum of Solace. Si tu as pas vu le 006, je te r√©sume, James Bond c’est un agent secret tellement fort que m√™me Barack Obama ne peut pas l’arr√™ter, mais en m√™me temps super classe, m√™me quand il boit du martini c’est avec classe et de la vodka, les filles tombent √† ses genoux alors que jamais il a pris le m√©tro √† Barb√®s, et en plus il a des tas de gadgets rigolos et une montre biennoise.

Quantum of Solace c’est un double hommage. Quantum c’est un hommage √† la s√©rie Code Quantum, dans laquelle y avait un mec, au d√©but de chaque √©pisode, il se retrouvait dans le corps de quelqu’un d’autre et hop, il devait r√©soudre une mission et c’est √ßa qui √©tait trop fort, toi, moi, on se serait trouv√© un corps sympa, genre au soleil, et on aurait tout fait pour pas r√©soudre la mission histoire de rester peinard, mais lui pas, presque aussi classe que James Bond. Bon ok, toi tu en aurais aussi profit√© pour tester l’orgasme f√©minin (oui oh, ou masculin, si tu veux), quelques douzaines de drogues et ce sport compliqu√© o√Ļ on doit se jeter contre des murs, mais pas dans le m√™me √©pisode, mais franchement je te trouve un brin nonchalant. Et Solace une r√©f√©rence √† la chanson de Noir D√©sir les Ecorch√©s, qui dit puisqu’on Solace de tout pourquoi nous entrela√ßons-nous, parce que James Bond, c’est trop un √©corch√©, et en plus il change r√©guli√®rement de t√™te, en ce moment il est blond.

Dans le cadre d’un programme d’aide aux pays cin√©matographiquement d√©favoris√©s, Quantum of Solace a √©t√© r√©alis√© par un Suisse, Marc Forster, qui vient des Grisons, comme Heidi, la viande s√©ch√©e et le forum √©conomique de Davos. L’intrigue de cet √©pisode est compliqu√©e: James Bond doit arr√™ter des m√©chants, qui veulent d√©couvrir le secret bancaire et la recette de la fondue moiti√©-moiti√©. Pour cela, il est engag√© par les services secrets suisses, qui sont les meilleurs services secrets du monde et envoient par erreur un fax au magazine le Chasseur vaudois, dont le num√©ro est √©trangement proche de celui de l’association mondiale d’√©change d’agents secrets. Du coup, les m√©chants retrouvent la trace de James Bond. Celui-ci d√©cide alors de se d√©guiser en sportif, parce qu’il aime bien les sportifs.


Pour passer inaper√ßu, James se d√©guise en champion du monde de bateaux. Force est de constater qu’il n’est pas dou√©


En champion du monde de moto, c’est pas terrible, non plus


En champion du monde de je te tiens par la barbichette, c’est une vraie catastrophe


En champion du monde d’acrobates, par contre, c’est pas si mal.


A noter que le cin√©ma suisse est tr√®s pauvre. Pour cet √©pisode de James Bond, on a par exemple d√Ľ utiliser un tr√®s vieux t√©l√©phone. Par contre, y a des super gadgets dedans: il fait pouet quand on appuie dessus


:\'(:-/:-):-D\\o/ (No Ratings Yet)
Pondu par raph le Wednesday 5 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

In Google we trust reloaded

2009: La crise des subprimes fait une victime, l’Islande, d√©clar√©e en faillite. Un groupe d’investisseurs se d√©cide de se constituer en soci√©t√© anonyme, de racheter le pays pour un Kr√≥na symbolique. L’Islande devient ainsi le premier pays g√©r√© par un conseil d’administration. L’id√©e s√©duit vite quelques autres pays (dont le Nauru), car elle comporte de nombreux avantages: le pr√©sident peut √™tre limog√© √† la moindre bourde, plus besoin d’organiser de co√Ľteuses √©lections.

2010: Le conseil d’administration d√©termine que le probl√®me principal du pays, c’est sa situation g√©ographique, qui limite fortement les possibilit√©s de d√©veloppement du tourisme. Il d√©cide donc de le reconstruire en m√©diterran√©e. Il d√©termine aussi que la force √©conomique principale est la production de chanteuses aphones et d√©cide donc de faire couper les cordes vocales des filles d√®s la naissance. L’Islandais, qui comporte un peu trop d’accents et de machins, est supprim√© et remplac√© par le fran√ßais, plus rentable.

2011: Google acquiert 51% des parts de l’Islande (comme quoi je ne m’√©tais pas tromp√© de beaucoup). Les jeunes qui r√©ussissent leur permis de conduire re√ßoivent gratuitement la googlemobile, √©quip√©e du google gps.

2012: Google et Facebook lancent leur programme en commun, face-view. Il est d√©sormais possible, d’un seul clic, de savoir en temps r√©el ce que font vos amis √©quip√©s du google phone. Tr√®s vite, les programmes t√©l√© sont d√©laiss√©s, c’est quand m√™me bien plus dr√īle de regarder des vrais gens, ou bien ?


La derni√®re dispute de Bj√∂rn et Anjeke Gudursson avait battu tous les records d’audience sur google tv.

Cela entra√ģne la disparition compl√®te des billets sponsoris√©s sur les blogs inutiles. D√©sormais, on sponsorise des gens pour entrer dans des magasins.

2014: Le conseil d’administration se dit que Face-view pourrait permettre de r√©duire consid√©rablement les frais de s√©curit√© du pays. Tous les Islandais sont √©quip√©s d√®s la naissance d’un google phone.


Finalement, la r√©union de Bjurdur Fj√∂rdurrsson s’av√©rait moins ardue qu’il l’avait annonc√© √† son √©pouse.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (No Ratings Yet)
Pondu par raph le Tuesday 4 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

Bush de là

J’avais commenc√© un post, √ßa disait:

Cette ann√©e, les Am√©ricains organisent une √©lection th√©matique. Jaloux de l’incroyable succ√®s de Bienvenue chez les Ch’tis, ils ont d√©cid√© de se choisir un pr√©sident dont le nom √©voque le monde de la frite : Barack Obama, John McCain. Les chances de Ralph Nader sont bien plus minces : les frites Nader pas √† la po√™le, vu qu’on les fait plut√īt √† la friteuse.

Je ne savais pas trop comment le continuer, mais je ne voulais pas jeter ce d√©but avec l’eau du bain.

Je pense donc que je vais poster une photo de chaton.

raoulette ruse


:\'(:-/:-):-D\\o/ (2 votes, moyenne: 5.00)
Pondu par raph le Sunday 2 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.

L’important, c’est pas le titre

Il avait repos√© le t√©l√©phone encore un peu sous le choc. Bien s√Ľr, il s’y attendait un peu, beaucoup. Les premiers jours, il avait esp√©r√©, plus la semaine avan√ßait plus il se disait que voil√†, tout √©tait fini. Mais l√†, cette fois, c’√©tait dit, c’√©tait officiel. Il n’avait pas dit grand chose. Dans sa t√™te, il refaisait le t√©l√©phone, se disait j’aurais pu dire ceci ou ceci, tour √† tour agressif, “c’est √ßa, bon courage avec l’autre, mais faudra pas revenir apr√®s”, injuste “tous les m√™mes, d√®s qu’il s’agit d’engagement, y a plus personne…”, path√©tique “mais on pourrait pas au moins passer un dernier entretien ?” Il avait juste l√Ęch√© un “allez, on reste en contact, vous avez toujours mon CV”, fait semblant de croire aux “vous savez, votre dossier √©tait vraiment tr√®s bon, √ßa va √™tre difficile de vous oublier, vous m√©ritez mieux, mais je pr√©f√®re que nous restions confr√®res pour le moment, ce n’est pas vous, c’est nous, c’est un peu compliqu√© en ce moment avec le recul des entr√©es publicitaires”

Quand ses potes disaient “non mais tu te fais du mal, s’ils ont pas rappel√©, c’est qu’ils ne veulent pas de toi, il faut t’y faire”, il r√©pondait “tu sais pas, ils ont peut-√™tre un emp√™chement, mon t√©l√©phone est en panne, je devrais peut-√™tre rappeler ?”, mais au fond de lui, il savait qu’ils avaient raison. Maintenant, ils allaient lui dire “allez, un de perdu dix de retrouv√©s, tu √©tais trop bien pour ce poste”. Il serait d’accord, ou ferait semblant. Oui, ils ont probablement raison, mais quand m√™me, √ßa aurait pu marcher… Il allait cracher sur ce boulot dont, la veille encore, il parlait avec des √©toiles dans les yeux, profiter de se faire r√©conforter un peu, puis aller de l’avant.

Le plus dur, maintenant, √ßa allait √™tre de se reconstruire un avenir, sans ce taf, avec qui il avait imagin√© tant de lendemains. Faire de nouvelles rencontres. Arr√™ter de lire le “courrier de Ploutargic”, au d√©but, tant qu’il serait encore amer, tant qu’il ne serait pas capable de le feuilleter sans se dire “ils seraient tellement mieux avec moi”, se faire violence quand il aurait envie de les appeler, “allez, on pourrait pas se revoir juste une derni√®re fois, je sais pas, je pourrais faire les caf√©s ?”. Il s’imaginait, dans quelques mois, revanchard : “j’ai un nouveau boulot, je suis tr√®s heureux… et vous, tout va bien avec ton stagiaire, l√† ? ah, il est parti dans un autre service ? d√©sol√©, d√©sol√©, sinc√®rement… tu sais, en fait, avec mon nouveau taf, c’est rien de s√©rieux, juste un CDI alors si tu as besoin de piges de temps en temps, tu sais o√Ļ me trouver…”

Nota bene: Ceci est surtout un exercice de style, une auto-fiction avec beaucoup de fiction, une m√©taphore √† la con, si je voulais parler de moi, je ferais un blog, ou alors j’aurais facebook je sais pas. Ou alors j’irais chez Michel Drucker. Mais je kiffe quand m√™me ceux qui me laissent des messages gentils, hein (m√™me si je sais pas bien pourquoi, quand on croit que quelqu’un est au ch√īmage, ce qui n’est pas tellement mon cas, on s’adresse √† lui avec un peu le m√™me ton que s’il venait de perdre une jambe dans un accident de tabouret)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (1 votes, moyenne: 5.00)
Pondu par raph le Saturday 1 November 2008 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tÍte.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillť avec Wordpress. La banniŤre est de Luria