Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

C´est pour qui, le toast?

Il y a des groupes, ils sont bien, mais de prime abord, on se dit que leurs paroles ne veulent rien dire. Au second abord, pareil. Mais en fait, si, leurs paroles elles veulent dire un truc, parce que c’est trop des poètes dans leurs têtes. Et en plus, ils sortent tous un album qui déchire tout cet automne, sans se soucier des porte-monnaies allégés par les langueurs monotones.

Tout ceci (je suis sur un clavier sans cédilles) pour dire qu’après intense reflexion, je pense avoir compris de quoi parlait “Le vent nous portera” de Noir Désir (dont l’album live en public déchire sa race)

Je n’ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu’on y goûte

Ca parle de gens qui font testeurs pour des guides. Ils aiment leur métier, même quand il doivent faire des kilomètres, mais ca les gène pas parce que c’est des poètes dans leur tête.

Des méandres au creux des reins

Là, il s’agit sans doute d’une erreur de transcription: c’est des méandres au creux des Rhin, parce qu’ils sont quelque part entre le Haut et le Bas-Rhin, en Alsace, et la route est pleine de méandres.

Et tout ira bien

Mais bon, ca les gène pas, parce que y a des bons restos dans le coin.

Le vent l’emportera

Ca, bon, c’est une métaphore employée par les poètes dans leur tête pour dire ok, aujourd’hui on est en Alsace mais si ca se trouve, demain, on sera en Moselle, c’est ca l’aventure.

Ton message à la grande ourse

La grande ourse, c’est Hilde, la serveuse du bon petit resto, elle est un peu charpentée.

Et la trajectoire de la course
A l’instantané de velours

Là, il s’agit sans doute d’une erreur de transcription, en fait, c’est “l’instantané de velouté”, parce que comme ils sont un peu pressés, ils prennent juste un velouté instantané.

Même s’il ne sert à rien

Mais ca sert à rien, ils ont quand même loupé le prochain train, alors ils vont rester un peu plus longtemps.

Le vent l’emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Alors bon, ils finissent quand même leur assiette et advienne que pourra, c’est des poètes dans leurs têtes.

La caresse et la mitraille
Cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D’hier et demain

La caresse et la mitraille, c’est encore une métaphore, ca veut dire que quand on travaille pour des guides, des fois, on doit être méchant comme une mitraille, mais des fois pas, et bon ca fait un peu mal, par exemple quand on critique “le Palais des Autres Jours”, un chinois sympa, mais où bon, des fois c’est un peu mauvais, surtout leurs rouleaux qui datent du printemps dernier, mais comme le patron est cool, ca tiraille un peu de dire du mal. Hier et demain c’est pour faire un super jeu de mots avec Autres Jours.

Le vent les portera

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l’atmosphère

Et une fois, les gens du guide, ils se sont rendus compte qu’un restaurant faisait de l’OGM, alors ils ont mis des preuves dans leur bandoulière (une sorte de petite bandoulie), mais ils les perdent dans l’atmosphère. C’est dommage.

Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant lui

Le vent l’emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Après ils vont au restaurant “Les Galaxies” en taxi, et y en a un qui dit on pourrait y aller en tapis volant, pour faire une blague.

Ce parfum de nos années mortes

Au resto des galaxies, ils font une glace au malabar, ca rappelle la jeunesse, tout ca

Ceux qui peuvent frapper à ta porte
Infinité de destin
On en pose un, qu’est-ce qu’on en retient?

Mais bon, y a beaucoup de monde, et ils frappent tous à la porte.

Le vent l’emportera

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes

Après le dessert, de la glace aux fruits de mer, ils s’engueulent un peu pour l’addition.

J’emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

Et y a un des guides, il est tombé amoureux de la cuisinière, alors comme il sait pas comment le lui dire, il lui demande un doggy bag.

Le vent les portera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Mais comme demain il sera en Moselle, il pourra pas lui compter les fleurettes.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (5 votes, moyenne: 3.40)
Pondu par raph le Monday 10 October 2005 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

5 commentaires, ce qui est bien, mais pas top »

  1. Nan nan, rien à voir avec l’absinthe ce surnom quoique… enivrée souvent mais par la vie ;)Cette explication de texte m’a bien fait rire:suis-je bon publique?Possible… pourtant y a du génie comique la dessous !
    J’en veux encore. A quand la prochaine version?
    Avec tout mon rire
    Mila

    aurait affirmé La fée verte le 23 January 2007

  2. oh ben plein plein d’autres versions là
    http://www.bonpourtonpoil.ch/?cat=30
    y a même une autre chanson de Noir Désir, dans le lot

    aurait affirmé Raph le 23 January 2007

  3. Remarquable, comme toujours.
    La lumière de l’intelligence étincelle sur ces textes dont l’hermétisme glacial nous tourmentait depuis si longtemps.
    Et c’est vrai qu’on mange bien, en Alsace.
    Rien à voir, mais je remarque que deux des dix dernières requêtes Gougueule étaient “bon pour ton poil”, ça c’est du progrès. En revanche, il y aurait long à en dire sur l’imaginaire de l’individu(te?) qui a tapé “évelyne thomas string”.

    aurait affirmé bergamote le 23 January 2007

  4. Ah tu viens de casser le mythe.

    aurait affirmé Aude le 29 June 2008

  5. […] y a plus d’une année , la sémillante Isadoraaaa m’avait suggéré d’expliquer les paroles de la non moins […]

    aurait affirmé Bon pour ton poil » Une maille le 1 July 2008

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

C'est à quel sujet?

L'adresse e-mail ne sera ni affichée, ni vendue au fbi. Elle permet par contre l'affichage d'un gravatar. Si ton commentaire ne s'affiche pas, c'est à cause d'un antispam parano: tu serais bien urbain de m'en informer.

Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria