L’important, c’est le jambon

Il était une fois un pays très joli avec, pour compenser, un système politique qui ne l’était pas toujours : la faitdiversocratie.

La faitdiversocratie reposait sur un constat très simple. Il vaut mieux régler les situations après qu’elles sont arrivées plutôt qu’avant, sinon comment veux-tu qu’on voie qu’elles ont été réglées, hein ?

Tous les jours, le Conseil des Ministres lisait les journaux et créait des lois. Quand un homme assassina sa maîtresse à coups de hachoir à viande, ils interdirent la viande hachée. Quand un jeune fan de jeux vidéos violents et de musique du diable décida soudain d’abattre 33 personnes dans la rue avant de se donner la mort, ils interdirent le suicide (parce que c’est un peu trop facile, sinon). Quand un homme assassina son épouse à coups de poing, ils interdirent le mariage. Mais comme il n’y a pas que des faits divers sordides, dans la vie, et qu’on s’ennuie parfois entre deux meurtres sanglants, ils légiféraient aussi quand personne ne mourait à la fin. Quand le jeune Flouki, un berger allemand nain, parcourut 320 kilomètres pour retrouver ses maîtres qui l’avaient abandonné sur une aire d’autoroute, ils offrirent des sandales à tous les bergers allemands nains du pays. Quand le match nul 2-2 de Montpellier face au FC Evian-Thonon-Gaillard relança les chances du Paris Saint-Germain, ils décidèrent d’interdire les équipes de foot avec trois noms dedans. Quand on les accusa de ne légiférer que sur des faits divers, ils édictèrent la déclaration des droits du fait, qui commence (et se termine, il n’y a qu’un article) ainsi : “Tous les faits sont libres et égaux, et il est interdit d’en considérer certains comme divers, sauf s’ils se passent à l’étranger, là, ok, on s’en fout, LOL”

Il existait, dans ce pays, 942 310 lois différentes, dont certaines se contredisaient, mais ce n’était pas grave car tout le monde était heureux et dansait la ronde de l’amitié, vu qu’on avait interdit d’être malheureux suite aux derniers sondages.

11 Responses to “L’important, c’est le jambon”

  1. Leïleï says:

    :-D
    Mais est-ce qu’ils ont des lois qui obligent, aussi?
    <3

  2. Meuh says:

    Avec “après que”, on met l’indicatif <3

  3. raph says:

    Merci !

  4. pirk says:

    Je détesterais vivre dans ce pays, ça sonne comme le genre d’endroit où on ferait une loi contre les parapentes à chaque fois qu’un gars s’écrase sur une centrale nucléaire en essayant d’y déposer un fumigène.

  5. mané says:

    je prefères les fées d’hiver
    http://la-fee-patricia.fr/blog/tag/hiver/

  6. raph says:

    Oh mon dieu

  7. mlle-cassis says:

    tartare de panda roux <3

  8. Monsieur Prudhomme says:

    Mais pourquoi le jambon ?

  9. NuNue says:

    ha merci mon poil brille maintenant :)

  10. Nekkonezumi says:

    Après le fait divers, le rouleau de printemps (proverbe #14)

  11. TT02 says:

    A voilà j’ai trouvé leur journal officiel.
    http://www.faitsdivers.org/