à tout prix

Non contente d’affoler les lecteurs, la sémillante Cassandre se permet de me lancer des défis tels que, je cite, “Puisqu’il semble que l’on puisse avoir des requêtes, j’aimerais bien une petite analyse textuelle de “Petite Marie” de Cabrel que malgré des années d’efforts je n’arrive toujours pas à comprendre… enfin si c’est possible!”

Petite Marie, je parle de toi

Francis Cabrel décide de préciser les choses d’emblée, pour que tout soit clair, et c’est tout à son honneur. Dans cette chanson intitulée petite Marie, il parle d’une Marie, qui est petite.
Par contre, il oublie de préciser qui est cette Marie.

Parce qu’avec ta petite voix
Tes petites manies,

Nous sommes en 1977, période troublée, une Marie avec une petite voix, des petites manies, il ne peut s’agir que de Mary Ingalls, héroïne de la Petite Maison de la prairie.

tu as versé sur ma vie
Des milliers de roses

à force de voir cette fille si gentille, si courageuse, mais avec tellement de malheurs dans sa vie, il a décidé de devenir socialiste.

Petite furie, je me bats pour toi

Bon à l’époque, les séries télé n’étaient pas encore tellement entrées dans les moeurs, Francis n’avait pas tellement compris que c’était de la fiction et a décidé de lancer un fonds pour aider cette pauvre Marie Ingalls.

Pour que dans dix mille ans de ça
On se retrouve à l’abri, sous un ciel aussi joli
Que des milliers de roses

Bon alors visiblement, le pauvre Francis est carrément tombé amoureux de la jeune héroïne, mais comme il est très patient, il se dit que dans 10 000 ans, ils prendront le bus ensemble. Et que le ciel sera rose.

Je viens du ciel et les étoiles entre elles
Ne parlent que de toi

Ca c’est de la licence poétique. Il vient pas vraiment du ciel, tout le monde sait que Francis Cabrel n’est pas un oiseau, même pas un troglodyte rufalbin. Il a juste été dans un endroit très haut, peut-être à Europa Park sur la grande roue, et il a rencontré des stars, peut-être Marcel Amont et Philippe Risoli et ils étaient justement en train de parler de la petite maison dans la prairie (de l’épisode où Charles Ingalls coupe du bois).

D’un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois

Mais ils ont aussi parlé d’un type qui joue du marimba.

De leur amour plus bleu que le ciel autour

Selon eux, Marie Ingalls aurait entretenu une relation avec ce type. Même que leur amour est bleu, un peu comme une orange ou du bleu de Bresse, mais on va pas revenir là-dessus.

Petite Marie, je t’attends transi
Sous une tuile de ton toit

Francis décide d’aller dans la prairie demander une dédicace à son idole. Mais comme il a froid, il monte sur le toit de la petite maison avec une petite échelle et il vole une petite tuile pour se mettre à l’abri. Ca ne sert pas à grand chose.

Le vent de la nuit froide me renvoie la ballade
Que j’avais écrite pour toi

Il lui avait écrit une chanson. Pour passer le temps, il la chante, mais y a tellement de vent que personne l’entend.

Petite furie, tu dis que la vie
C’est une bague à chaque doigt

Pendant ce temps, Marie dit n’importe quoi.

Au soleil de Floride,

Par contre, il y a erreur sur la personne puisque la prairie de la petite maison se trouve dans le Minnesota.

moi mes poches sont vides

Et comme un con, Cabrel il s’est ruiné pour aller la chercher à Miami, il attend dans la rue, y a personne, juste deux flics qui le regardent d’un air louche pendant qu’il essaie d’arracher des tuiles.

Et mes yeux pleurent de froid

En plus, il fait froid.

Je viens du ciel et les étoiles entre elles
Ne parlent que de toi
D’un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois
De leur amour plus bleu que le ciel autour

Donc pour oublier ses malheurs, il se remémore ses belles vacances à Europa Park.

Dans la pénombre de ta rue

Ca c’est de la licence poétique, je te rappelle que cette pauvre Marie est aveugle. Donc sa rue elle est sombre, tu vois?

Petite Marie, m’entends-tu ?

Nous sommes en 1977, on ne connaît encore pas grand chose sur l’aveuglerie, Cabrel se demande si elle peut entendre sans ses yeux.

Je n’attends plus que toi pour partir…

Voilà, il aimerait bien son autographe et se casser, quand même.

Dans la pénombre de ta rue
Petite Marie, m’entends-tu ?
Je n’attends plus que toi pour partir…

Tellement qu’il se répète.

Je viens du ciel et les étoiles entre elles
Ne parlent que de toi
D’un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois
De leur amour plus bleu que le ciel autour

Et qu’il se dit qu’il aurait mieux fait de rester à Europa Park, là au moins on sait s’amuser.

Tags: , ,

40 Responses to “à tout prix”

  1. nette says:

    Bah voilà ça y est, c’est fait j’ai voté en 2007… n° 459 même…

    Campagne présidentielle française ou pas… en cette nouvelle année c’est pour bonpourtonpoil que mon coeur bat ;)ciao la suisse !

    signé la franco-suisse : Nette

  2. mariec says:

    C’est la Saint Ingalls aujourd’hui ? J’en parlais chez moi il y a quelques minutes.
    Ce comm va-t-il passer ? J’ai vaincu ma timidité pour te laisser un message il ya deux jours pour te dire ce que je pensais de tes billets (merci pour la poilade, tout ça…)et il s’est lamentablement perdu en cours de validation.

  3. mariec says:

    PS : a voté

  4. ulfablabla says:

    Alors des fois du coup on découvre des paroles qu’on avait jamais vraiment lu.
    POur moi ça n’était pas :
    “Pour que dans dix mille ans de ça
    On se retrouve à l’abri, sous un ciel aussi joli”

    mais

    “Pour que dans dix mille ans deux ans
    On se retrouve à l’abri, sous un ciel aussi joli”

    je pensais qu’il disait 10000 ans, ou deux ans, en se ravisant juste à temps en s’apercevant que bien que petite, la Marie serait morte dans 10000 ans et que le Francis serait contraint de se taper sa petite-petite fillotte…

  5. Evin says:

    Le troglodyte rufalbin … alors là ! Hahaha !

    J’adore. Dis tu acceptes les demandes alors? Va falloir que je t’en trouve une …

  6. Fofo says:

    Alors moi, LA phrase de cette chanson que j’aurais voulu comprendre, c’est “la vie, c’est une bague à chaque doigt”.
    Pas merci, hein.

  7. fonji says:

    Faut pas oublier aussi qu’en 1977 est sorti la guerre des étoiles.
    En fait il a rencontré Mark Hamill qui était un peu défoncé ce jour là, il avait dû se mettre en condition pour voir des fantômes d’Obi-Wan Kenobi pour le tournage de l’empire contre-attaque. Alors défoncé qu’il était, il lui dit “tu sais, les étoiles, je les entends. Ben elles parlent de mari**PAF**” (il s’est effondré là).
    Et donc, le brave Francis a compri Marie (et comme il était fan de la maison il a vite fait un rapprochement invalide) alors que Mark voulait tout simplement parler mariachi et de tricot, un peu aussi.

    Désolé mais ta théorie, elle est donc pas toute juste.

  8. Aude says:

    Comme je ne sais plus quel grant’homme jadis l’eut dit : “Francis Cabrel ? Sans sucre, pour moi, merci.”

  9. Olenka says:

    Quelle horreur, ce texte est vaguement pédophile.
    On peut faire des requêtes ? Je serai contente de faire appel à vos services si je ne comprends pas les paroles d’une chanson de Mylène Farmer.

  10. Raph says:

    on peut faire des requêtes
    seulement, des fois, je fais semblant de pas comprendre

  11. Chick says:

    Et la petite Marie en question, elle profiterait pas de sa cécité pour rien branler par hasard ?

    “Pourtant Marie ne sait pas cuisiner
    Elle ne sait ni laver, ni repasser
    Elle ne fait jamais rien à la maison”

    C’est Annie Cordy qui le dit : http://fr.lyrics-copy.com/annie-cordy/la-petite-marie.htm)

  12. arpenteur says:

    Il a vraiment pas de bol Francis. Aller à Miami et qu’il pleuve et qu’il fasse froid.
    Je comprends qu’il ait fini par se pendre avec sa guitare.
    Ah bon? il n’est pas mort? ok désolé, autant pour moi

  13. Laure says:

    Ben pisque l’opportunité nous est donnée, j’en profite hein… Donc : je souhaiterais éventuellement une explication de “Et dans 150 ans” de Raphaël (http://www.paroles.net/chansons/36766.htm), ou alors “Shengen” (http://www.paroles.net/chansons/36617.htm).

  14. yotsuya says:

    Moi je lis religieusement ce blog tous les jours(raph est mon idole et Robert Marchenoir son prophète, et les autres aussi, mince quel feu d’artifice),et jusqu’ici je n’osais pas m’immiscer dans des commentaires d’aussi haut vol,parce que ça intimide, forcément. Mais là je voulais juste dire que j’ai voté(forcément) pour ce blog sublime, où l’analyse textuelle atteint des sommets alpins (quasi himalayens, en fait).
    En plus j’adore la Suisse, ce pays de rêve, mon parrain Riri était facteur, à Bure et à vélo, et militant du Jura libre en prime, avec tracts dans la sacoche, ah quels beaux souvenirs d’enfance. Alors, forcément.

  15. Raph says:

    yotsuya: un facteur sanglier, c’est plus sympa qu’un facteur cheval
    Laure: ahah Raphaël (joli prénom) déjà fait, mais Caravane, même si j’aime bien sur la route, la chanson où il avoue ses graves troubles psychologiques (des fois j’aimerais être un oiseau, pour pouvoir cracher de plus haut)
    arpenteur: tu confonds avec Hugues Aufray
    Chick: ta culture musicale m’épate (oui mais des panzani)
    Aude: wah, quel grand (1m87) auteur!
    Fofo:pas de rien
    fonji: ahah le neocitran te monte à la tête
    Olenka: ouhlala Mylène j’ai essayé, j’ai pas réussi

  16. fredoche says:

    Raph, tu mens. Je SAIS que tu ne fais qu’1m86. Le paquet de smint m’en est témoin.

  17. Raph says:

    ah mais il faut savoir donner du rêve aux lecteurs (de plus, c’est pas très scientifique comme méthode le paquet de smint, hein)

  18. Cassandre says:

    Raph, quelles ne furent pas ma surprise et mon émotion quand, il y a quelques minutes , j’ai découvert que ma requête avait été prise en compte!
    Je ne sais comment me répandre en remerciements pour cette explication qui dépasse toutes mes espérances, je n’avais donc bien, rien compris, je soupçonnais des choses un peu perverses et (un) peu catholiques qui donc, ne serait que pur détournement, le côté politique m’était, bien entendu, resté obscur, mais maintenant tout s’éclaire, c’est un évident soutien aux socialistes pour les législatives de l’année suivante(1977, la chanson, ne l’oublions pas)!

    J’ai essayé vainement de bourrer les urnes à ton bénéfice, en signe reconnaissance et pour que tu sois le futur récipiendaire, sans résultat aucun!
    Donc, juste et encore merci pour cette franche partie de rigolade!

  19. bergamote says:

    Moi je pensais que cette Marie, c’était la moman de Jésus ou la fiancée de Johnny Hallyday, mais en fait c’est la fille de Charles Ingalls, voilà qui est d’un tout autre calibre, comme notoriété.
    (Des images d’enfant se roulant dans la verdure du Minnesota sur une musique allègre me hantent).

  20. Robert Marchenoir says:

    Ah ben oui. On rigole, on rigole. Mais Francis Cabrel, il se rappelle la petite Marie pendant 10 000 ans, hein. C’est pas comme le backup à la mode suisse, qui grave les commentaires dans le sbrinz fondu.

    (Yotsuya, qu’est-ce qui vous ferait plaisir? Que je répande un tapis de fourme d’ambert sous vos pas? Que je fasse couler le fendant au robinet de votre salle de bains?)

  21. tupeutla says:

    Ca me fait penser qu’il ne faut pas confondre
    vérole et bas-clergé avec girolle et tête de moine.

  22. Aude says:

    Bonjour, ça serait pour une requête s’il-vous-plaît.

    J’aime bien abuser des bonnes choses dont on a défoncé les portes ouvertes à tous les abus. Pour autant, ne mélangeons pas les biques et les serviettes et nos poules seront bien gardées. (Je suis montée en quatre épingles pour que vous m’ayez en odeur de sainteté. Gardez-le pour vous : je ne suis habillée que des quelques proverbes que j’avais sur moi, mais comme j’ai un peu couru, je suis un peu défaite…)
    Hum, hum !
    Pour en revenir à mes laineux, il me plairait beaucoup à moi de lire votre compréhension de “J’écume” de Bashung, s’il-vous-plaît…
    (Je promets que j’écume des jours de rage si ma bouteille est amère.)

  23. Stéphanie says:

    hahahahah!

    J’adore tes interprétations de chansons!

    Tu es mon héros (juste derrière le père Ingalls)!

  24. yotsuya says:

    Robert ! ciel… c’est le facteur qui vous émeut comme ça ? et puis je ne sais pas si c’est très protocole, là, de squatter le blog de Raph pour vous répondre. Je serai donc brève : OK pour les sushis à la fourme d’ambert. Un de ces jours. A Lausanne, avec Raph pour nous chaperonner.

  25. Robert Marchenoir says:

    Je viens d’avoir le ministre de l’industrie suisse au téléphone. Il lance un grand programme décennal de recherches pour faire de son pays le leader mondial du logiciel de sauvegarde et des disques durs redondants à tolérance de panne. J’ai pensé que ça pouvait vous intéresser.

  26. FoM says:

    Je pense que pour la Floride, il n’a pas tort, je crois que la franchise NBA “Maison dans la prairie” a été rachetée par Talahassee.

  27. Aurélia says:

    Ma requête sera donc la suivante : jveux une tartiflette !

    Siteupl’ !

  28. tica says:

    un facteur sanglier qui militait pour le Jura Libre ?!?!
    tss tss honte à toi raph.

  29. bergamote says:

    Le Jura Libre, c’est du vin d’Arbois avec du Coca et une pointe de citron vert.
    Les sangliers adorent.

  30. Laure says:

    Tiens tiens, le fait d’être sur un ordi de l’uni me donne des idées au sujet de la votation pour le festival des Romans huhu ! Mais je n’ose pas changer plusieurs fois d’ordinateur, il y a des autres gens qui vont me regarder bizarrement…

  31. Raph says:

    Laure> Oui alors de toutes façons, je suis pas sûr que ça marche, y a une seule ip pour toute l’uni – (tu bosses pas pour la radio de ton uni, non?)
    tica> sanglier, bélier, tout ça c’est poney vert et vert poney
    Aurélia> fais déjà des vrais posts, toi
    Badibuh> aime Déherre
    Stéphanie> ça c’est parce que tu m’as jamais vu refaire la clôture

  32. tupeutla says:

    Cassandre,je sais que trop souvent tes prédictions
    sont mal comprises; aussi lorsque tu nous dit:
    “pour que tu sois le futur récipiendaire”
    est ce que tu previens Raph de ne pas abuser des boissons pétillantes?

  33. Kir says:

    Oh petite Marie si tu savais ce que Raph il t’a fait.

    (c’était un comm’ nul ou rien)

  34. Kir says:

    Oh marie si tu savais, ce que Raph il t’a fait…

    (commentaire nul : deuxième !)(le premier étant parti je ne sais où)(enfin… presque)

  35. Kir says:

    (Je me demande si je préférais pas être passée dans les spam plutot que de lire deux fois cette même connerie)

  36. tica says:

    cher Raph,
    mélanger poney vert, vert poney, béliers et sangliers, c’est mal. mais vu votre jeune âge, vous êtes pardonné. A condition que … d’ici fin 2007, vous nous expliquiez à votre manière le conflit jurassien.

    (Sinon, on va te faire péter ta baraque, brûler ton drapeau (quel qu’îl soit hein), et je passe sur le sort réservé à tes nains de jardin).

    merci d’avance.

    ps : Sieur Marchenoir, vous pouvez sans autres continuer à enfoncer le clou. Il est vrai que voir vos commentaires sauvegardés dans du sbrinz fondu, ça fait mal.

  37. TT02 says:

    Mais Maitre Robert, arrêter de montrer votre belle voix en parlant fromage à toutes et à tout bout de champs, la belle Kir en perd la raison.

  38. MarcelD says:

    Chuis carrement à labour, mais je vais rattraper mon retard.
    Moi j’ai pleuré avec ma maman quand Charles il a fait croire à tout le monde qu’il allait zigouiller dans la grange, le clebs à coup de carabine, au prétexte qu’il avait soit disant la rage !!

  39. EvilBianca says:

    “Petite Marie, je t’attends transi
    Sous une tuile de ton toit”

    eh mais…ce ne serait pas un moineau qui aurait écrit ça ?! Ca expliquerait le “je viens du ciel”. Ces bestioles m’ont pas l’air d’être chipoteuses quand aux droits d’auteur en tout cas.