Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

peut-être une danseuse?

Il semblerait que le jeune Julien Doré n’ait aucun lien de parenté avec la sémillante Garance Doré, qui aurait pourtant des relations dans le showbiz, mais qu’il serait par contre l’arrière-petit-neveu de Gustave Doré et la fille d’Yves Montand.

Quant à la jeune Alizée, qui a une page wikipédia finalement pas si drôle que ça, elle n’aurait de lien de parenté ni avec Frédéric Mistral, ni avec Jean-Maurice Bise, ni avec Ken Tramontane et ne serait actuellement pas décédée.

Il semblerait également qu’il soit actuellement impossible techniquement de faire plus de 7 pas sans entendre Moi Lolita, chanson mystérieuse et troublante écrite par la mystérieuse et sulfureuse Mylène Farmer et musiquée par Laurent Boutonnat, le mec qui réalisait les clips que t’aimais bien à 15 ans parce que y avait toujours un moment où Mylène était à poil sur un cheval (tu aimais bien les chevaux à 15 ans)(enfin tu faisais semblant pour pouvoir chevaucher avec la voisine), mais là Julien il l’a réorchestrée alors on le voit pas à poil sur un cheval dans le clip, l’honneur est sauf (depuis, la voisine a 63 enfants et tu as bien compris que faire du cheval, c’était contrevenir au commandement divin “Tu ne joueras point avec ta nourriture”).

Or, cette chanson est mystérieuse et moyennement compréhensible, comme ça, du premier coup. Heureusement, j’ai arrêté le cheval.

Moi… Lolita
Paroles: Mylène Farmer. Musique: Laurent Boutonnat
© Requiem Publishing

Moi je m’appelle Lolita

Enchanté. Je me présente, je m’appelle Henri. ASV?
Non, on rigole, on rigole, mais se présenter au début d’une chanson, c’est bien. Très courtois.

Lo ou bien Lola
Du pareil au même

Ca va, elle est pas trop contrariante. C’est pratique en même temps. Des fois, tu rencontres une fille, elle s’appelle Lolita et toutes ses copines l’appellent Lo et toi tu comprends pas qu’il s’agit de la même et tu te poses plein de questions, par exemple pourquoi les dinosaures ils ont disparu? comment puis-je commander tempus fugit? à quelle heure on mange?, moi une fois ça m’avait fait ça avec une fille elle s’appelait Françoise mais toutes ses amies l’appelaient Machine, j’ai mis 60 ans à comprendre que c’était la même.

Moi je m’appelle Lolita

Là, elle répète, pour être sûr qu’on comprenne bien. A la fin de la chanson, elle fait une interro surprise et ceux qui arrivent pas à donner son prénom sont punis.

Quand je rêve aux loups
C’est Lola qui saigne

Donc là, c’est pour voir si tu suis toujours, paf! elle glisse un de ses surnoms dans une phrase pour semer le trouble, car c’est une troublante Lolita, mais en fait c’est d’elle qu’elle parle.
Et elle a des cauchemars plutôt pas drôles, avec des loups et du sang.

Quand fourche ma langue
J’ai là un fou rire

Heureusement, ça la traumatise pas plus que ça, elle est d’un naturel joyeux, un rien l’amuse, par exemple elle essaie de dire Moi je m’appelle Lolita (c’est les 9/10es de sa conversation, par contre) et à la place elle dit Moi j’ai ma pelle en titane et ça la fait marrer pendant des heures. C’est convivial, c’est gai.

Aussi fou qu’un phénomène

J’aurais plutôt dit convivial et gai que aussi fou qu’un phénomène, parce qu’un phénomène, c’est pas forcément fou, par exemple la pluie c’est un phénomène naturel, mais c’est pas fou, elle a eu de très bons résultats à son test psychologique, elle est juste un peu primesautière.

Je m’appelle Lolita

Je vais te dire, je m’en doutais.

Elle est un peu pénible, votre copine, là, à répéter son nom tout le temps.

Lo de vie, lo aux amours diluviennes

Des amours diluviennes, c’est une métaphore pour dire que après elle, le déluge. Lo de vie c’est une métaphore pour dire que non, elle est pas décédée, d’ailleurs elle s’appelle Lolita, et en plus c’est un super jeu de mots.

{Refrain:}
C’est pas ma faute

Tiens, on dirait une chanson de Raymond Domenech

Et quand je donne ma langue au chat
Je vois les autres
Tout prêts à se jeter sur moi

Pendant ses loisirs, Lolita fait de folles parties de Taboo avec ses amis, seulement elle est nulle. Ils lui disent “alors ça c’est un genre de fourchette mais pas vraiment et avec on peut…” et elle répond “Moi, je m’appelle Lolita…c’est pas ça? Non alors non, je vois pas”, et ses potes ça les énerve.

C’est pas ma faute à moi
Si j’entends tout autour de moi
L.O.L.I.T.A.
Moi Lolita

Non, non, ne t’inquiète pas (elle est un peu parano, la fille, non?), c’est pas ta faute, c’est juste que tes parents t’ont donné un nom difficile à épeler au lieu de t’appeler Krysztof ou Hedwige comme vous et moi, alors les gens, comme ils savent que tu bloques un peu sur ton prénom, ils ont peur que ça te fâche si ils font une faute le jour où ils t’enverront une carte postale et ils s’entraînent à l’écrire. Ils savent que t’es un peu colérique, mais ça va, c’est pas ta faute, ça fait le sel du personnage, tu vois? Lâche cette enclume, maintenant.

Moi je m’appelle Lolita

Non mais si ça se trouve elle fait de l’alzheimer?

Collégienne aux bas
Bleus de méthylène

Je sais pas qui c’est, cette méthylène, mais faudra lui rendre ses bas bleus

Moi je m’appelle Lolita

Ou alors elle est d’obédience étrangère et elle sait dire que son prénom dans notre langue?

Coléreuse

D’ailleurs on dit pas colérienne, plutôt?

et pas
Mi-coton, mi-laine

Bon, à mon avis, cette phrase n’est pas là pour dire “en fait je suis acrylique”, c’est juste que Mylène Farmer avait subtilement envie de rappeler qu’elle était l’auteuse de cette chanson tellement elle en était fière, elle avait fait le pari avec des amis qu’elle arrivait à placer 802 fois Lolita et une fois méthylène dans une chanson alors elle voulait souligner sa victoire, et du coup on se dit que cette chanson aurait été drôle si elle avait été écrite par Jean-Jacques Goldman comme tout le monde.

Motus

Mot mot mot mot motus

et bouche

cousue!

qui n’dit pas
A maman que je
Suis un phénomène

ah non, au temps pour moi, motus et bouche qui n’dit pas
définitivement, je pense qu’elle ne parle pas notre langue

Je m’appelle Lolita

Mais ça, on peut le dire à ta mère?

Lo de vie, lo aux amours diluviennes

luviennes

{Refrain, x2}

LO-LI-TA {x8}

{Refrain, x3}

Ca c’est au cas où t’aurais pas encore compris son prénom.

Cette chanson parle donc d’une jeune fille qui a des troubles de la personnalité au niveau de son prénom et ne fait donc pas, comme on l’a trop longtemps cru, référence à la Lolita de Nabucco.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (45 votes, moyenne: 4.53)
Pondu par raph le Thursday 13 September 2007 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tte.

Douze commentaires »

  1. “Quand je rêve aux loups – C’est Lola qui saigne”

    Juste j’ai une question con à poser, mais dans cet extrait que je relève, si on interprête différemment, genre en plus juste parce que bon, elle avait 14 ans, et à 14 ans on veut pas voir le loup parce que la première fois, ben, il arrive que les jeunes femmes saignent, n’ayons pas peur des mots, donc si on ajuste la dimension ambivalente de la prévision de sa première fois, est-ce que tu voudrais bien tout reprendre à zéro ?

    Je ne sais pas si je clair en fait. Mais c’est pas grave. En plus court, en fait elle dit à tout le monde qu’elle ne pense qu’à sa première fois, elle en a hyper envie, mais en même temps elle en a hyper peur, alors ceci explique pourquoi elle veut diffuser sa chanson partout et très longtemps afin d’angoisser tous les francophones pas sourds.

    Je pense que Mylène a cherché à se venger de notre oubli, et que même si j’apprécie beaucoup ton humour, Raph, tu dois reprendre ton étude de ce texte, sinon…

    aurait affirm MrCQFD le 16 September 2007

  2. pouh c’est du sous gainsbourg qui avait choisi “l e dans a t i t i a ” ces jeunots !

    aurait affirm joseph le 16 September 2007

  3. LA grande information, c’est que l’autre, là… dont j’ai oublié le prénom… ben elle joue à MOTUS.
    Donc : L_ _ _ _ _ A…
    Arghhh… je passe !

    aurait affirm NicMo le 16 September 2007

  4. En tout cas, c’est pas sa faute, elle était mineure à l’époque des faits.

    En revanche son prochain album qui sort incessamment sous peu (vous ne pensiez tout de même pas que cette chanson ressort maintenant par hasard !) lui est entièrement imputable.

    J’ai PEUR.

    aurait affirm You des Alpages le 17 September 2007

  5. You> on sait ce que ça a donné pour Tokio Hotel

    aurait affirm Jilian le 17 September 2007

  6. C’est mon premier passage sur ce blog : quelle poilade ! Ha ! Ca fait du bien au creux des reins !
    Quant à la chanson, elle m’a toujours laissé Mylène mi-raisin (et je crois qu’elle a fait un autre jeu de mot débile sur cette même expression en plus… bref).
    Bonne continuation !

    aurait affirm Triangle le 18 September 2007

  7. Mi laine mi un autre truc et avec des boutons c’est donc pour ça que ça gratte!

    aurait affirm tupeutla le 18 September 2007

  8. Oui non en fait, j’écrivais pour deux raisons :

    1. J’adore ce blog depuis plusieurs mois et je ne l’ai jamais dit. Et puis comme j’ai la sensation d’être fourbe et d’aimer ce blog en secret et que c’est pas bien, j’ai décidé de sortir de l’ombre avec mon armure d’argent. Voilà, je le dis : ton humour est décapant (je l’utilise même pour mes lavabos, c’est dire). J’aime ce style presque enfantin par moments, ces balbutiements efficaces.
    Haha, donc.
    2. Je fais ma pub pour mon blog. Egoïstement et tout. Chuis comme tout le monde : “j’aurais voulu être un(e) artiiiiste”.

    Sur ce, pouêt.

    aurait affirm karaz le 18 September 2007

  9. Ton post m’a ouvert les yeux sur la nécessité d’épeler pour être connu. En plus comme j’ai au moins 2 lettres de moins que Lolita (j’ai calculé un peu vite mais je reviens rapidement te donner le chiffre exact, et rond) c’est quasiment du tout cuit. Signé L.I.N.A.

    aurait affirm LinaLoca le 18 September 2007

  10. L.O.T.I.T.A. ça se prononce bien comme S.O.S. ?

    aurait affirm M. SHADOK le 19 September 2007

  11. tu avais pensé à methylène farmer?

    aurait affirm seulementdeluxe le 19 September 2007

  12. Les Inconnus, en leur temps, avaient proposé Migraine Farmer.
    C’est ce qui arrive si on écoute la chanson en essayant de mettre des signifés derrière les signifiants. Il n’y a que Raph qui soit capable d’un tel exploit (il est parti chercher l’aspirine).

    aurait affirm bergamote le 19 September 2007

  13. Ya mille haine aussi, mais bon. C’est pas très sympa.

    aurait affirm TT02 le 19 September 2007

  14. Mylène se pose difficilement en Lolita, sans rire, elle a au moins 300 ans ? Où alors c’est bien la Lolita de Nabucco (dinosaure)

    aurait affirm Albert Qu'a Bu le 19 September 2007

  15. aurait affirm cath le 19 September 2007

  16. http://img410.imageshack.us/img410/5966/40723114ih5.jpg

    aurait affirm cath le 19 September 2007

  17. Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    Laetitia les jours qui se suivent
    Hélas ne se ressemblent pas
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est ma douleur que je cultive
    En frappant ces huit lettres-là
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est une fleur bien maladive
    Je la touche du bout des doigts
    Elaeudanla Teïtéïa

    S’il faut aller à la dérive
    Je veux bien y aller pour toi
    Elaeudanla Teïtéïa

    Ma raison en définitive
    Se perd dans ces huit lettres là
    Elaeudanla Teïtéïa

    Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%86
    donc comme je l’expliquais… C’est plus intellectuel!^^

    aurait affirm cassandre le 20 September 2007

  18. ?

    aurait affirm cassandre le 20 September 2007

  19. http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%86

    Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    Laetitia les jours qui se suivent
    Hélas ne se ressemblent pas
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est ma douleur que je cultive
    En frappant ces huit lettres-là
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est une fleur bien maladive
    Je la touche du bout des doigts
    Elaeudanla Teïtéïa

    S’il faut aller à la dérive
    Je veux bien y aller pour toi
    Elaeudanla Teïtéïa

    Ma raison en définitive
    Se perd dans ces huit lettres là
    Elaeudanla Teïtéïa

    Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    Et comme je l’expliquais, c’est plus intellectuel!

    aurait affirm cassandre le 20 September 2007

  20. Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    Laetitia les jours qui se suivent
    Hélas ne se ressemblent pas
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est ma douleur que je cultive
    En frappant ces huit lettres-là
    Elaeudanla Teïtéïa

    C’est une fleur bien maladive
    Je la touche du bout des doigts
    Elaeudanla Teïtéïa

    S’il faut aller à la dérive
    Je veux bien y aller pour toi
    Elaeudanla Teïtéïa

    Ma raison en définitive
    Se perd dans ces huit lettres là
    Elaeudanla Teïtéïa

    Sur ma remington portative
    J’ai écrit ton nom Laetitia
    Elaeudanla Teïtéïa

    aurait affirm cassandre le 20 September 2007

  21. Dommage que Christoph Willem n’ait pas reprisé la chanson lolita, ça l’aurait bien fait.
    Son corps déguingandé se trémoussant sur une piste de danse recouvert de pim’s goût vanille, hum, rien que d’y penser j’en salive et tom

    aurait affirm Myblack le 20 September 2007

  22. En tout cas, la reprise de Julien Doré découverte par accident (c’est vraiment le terme) sur Yahoo, est absolument pathétique. L’ingé du son a l’air au bord de la dépression nerveuse.
    L’oeuvre s’inscrit dans une veine puissamment Starac, avec la chanson de départ (ce qui n’est déjà pas peu dire) mi-chuchotée mi-hurlée avec l’accent franco-amewicain : “Moi jhe m’app-helle Lholhithhha” “C’est pas ma fauthhhe”. La fin est le long cri d’un homme trop longtemps privé de son tranxène.

    aurait affirm bergamote le 21 September 2007

  23. merci pour ce fou rire :D

    aurait affirm syph le 21 September 2007

  24. rap rap rapidose =
    Alizée fut un pet musical entre les mains -çà se sent – de cette connaisseuse en engrais ( m. farmer cultive le fan en décomposition mentale largement avancée )…Souhaitons leur d’enrichir leur culture, et je leur souhaite cent années de solitude largement méritées …

    aurait affirm borograve le 21 September 2007

  25. Un excellent exercice de style. J’ai apprécié. Je repasserai régulèrement vous lire.

    aurait affirm Le Parcheminé le 24 September 2007

  26. Gootsy : “Et oui Louise,comme chacun sait, on dit “je vais AUX putes”, mais je me suis toujours posé la question : et s’il n’y en a qu’une, on dit comment ???”

    ->On dit “je vais dedans la pute”, et si on est poli, on dit “je vais dedans Madame la pute”.

    aurait affirm Pétronille le 5 October 2007

  27. Mais euh, dans tout ça personne ne pense à rectifier le refrain de Motus ; il y a seulement 2 “mot”s, ça donne donc “mot mot motus”, et éventuellement “toum toum toum toum toum toum, toum toum toum toum, toum toum, toum toum toum toum toum toum, (plus toniquement, en guise de conclusion) toum toum toum toum.” (Mouahaha, j’ai réussi à caser mon spam sans me faire attraper, c’est fou ce que le culte de Thierry Becarro peut être bénéfique à la pollution du Ouaibe)

    aurait affirm Naji le 18 October 2007

  28. Merveilleux.
    Je me marre en lisant ça et je me souviens que lors d’un séjour prolongé en Angleterre et plus précisément lors d’une discussion avec deux anglaises, elles m’ont avoué que la seule chanson française qu’elles connaissaient était justement Lolita. Quoi non mais c’est moche non? Bon, vous me direz, ils sont pas mal non plus les anglo-saxons… entre “trop taaaaaard pour s’excuseeeer” et “boom boom pow”, ils se défendent bien.

    aurait affirm Burch le 20 March 2010

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

C'est quel sujet?

L'adresse e-mail ne sera ni affiche, ni vendue au fbi. Elle permet par contre l'affichage d'un gravatar. Si ton commentaire ne s'affiche pas, c'est cause d'un antispam parano: tu serais bien urbain de m'en informer.

Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouill avec Wordpress. La bannire est de Luria