Les chutes, quand il n’y en a qu’une, ça va, c’est quand il n’y en a pas que ça pose problème

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs bonsoir et bienvenue à ces septièmes championnats du monde de mauvaise foi, des championnats du monde que nous nous réjouissons particulièrement de commenter ce soir, puisque la France part archi-favorite et pourrait même réaliser un doublé historique. Attention toutefois au candidat suisse, redoutable même s’il semble un peu émoussé après une saison où il s’est beaucoup dépensé…

Nous sommes, il faut le dire, un peu déçus du niveau technique de ce début de compétition, qui intervient peut-être trop tard dans la saison. Nous avons ainsi eu le droit à un “Mon chien a mangé ma feuille”, à un “C’est pas moi, je vous jure, j’étais en train de retendre mon piano”, certes bien exécuté mais un peu léger à ce stade de la compétition. Le candidat américain a même été disqualifié pour un “C’est la faute au 11 septembre”, qu’il avait déjà tenté l’an dernier, celui d’avant et toutes les années depuis 2001.
Rappelons tout de même que les championnats du monde de mauvaise foi sont les seuls où l’on n’invite que les plus mal placés à la conférence de presse et peut-être certains ont-ils volontairement visé le bas du classement pour pouvoir profiter d’un apéro gratuit. Pour reprendre les paroles du concurrent moldave, en tête avant le passage des favoris, “c’est la faute à la crise”.

Attention, voici le concurrent suisse. Va-t-il tenter la triple pirouette bancaire, toujours appréciée du jury, mais très difficile à réaliser ? Va-t-il se risquer à la double-vrille libyenne ? … c’est fou ! C’est incroyable, c’est le tournant de cette compétition, il se lance dans un “Je ne suis pas candidat, sauf si mon parti me demande de l’être”. C’est peut être efficace au niveau national, mais bien faible pour une compétition de cette envergure, la tactique du sacrifice inversé a fait le bonheur des helvètes pendant des années, mais on attendait plus d’originalité de ce concurren… Quelle déception pour nos amis suisses, mais quelle bonne nouvelle pour nous, voilà qui laisse la voie grande ouverte aux deux français, le tenant du titre, immense favori pour conserver son trophée gagné, faut-il le rappeler, avec son “Estelle, veux-tu m’épouser ?” encore dans toutes les mémoires, et le non moins redoutable challenger, récent champion de France, dont la technique dite de la potée auvergnate est redoutable.

Mais tout de suite, une page de publicité.

26 Responses to “Les chutes, quand il n’y en a qu’une, ça va, c’est quand il n’y en a pas que ça pose problème”

  1. Alinéa says:

    J’adore.
    (Sans mauvaise foi aucune)

  2. Sia says:

    Tellement bon ! J’adore vraiment la satire !

  3. Taupe says:

    Je peux pas laisser de commentaire, mon chat a pissé sur mon clavier.

  4. NicMo says:

    Je croyais que c’était à cause de l’héritage socialiste… je suis assez déçu.

    En plus, le Moldave a couché pour arriver à ce stade de la compétition.

  5. rahan says:

    Je peux pas lutter, Taupe a déjà fait le meilleur commentaire de ce billet.

  6. Aurélia says:

    J’aurais bien commenté, mais depuis qu’on est passé aux 35 h, hein…

  7. Kch says:

    On peut commenter demain? Parce que ce soir, j’peux pas, j’ai pisicine! ;-p

  8. Nekkonezumi says:

    La double-vrille libyenne, ça sonne limite graou-graou … et comme il n’y a pas de place assise dans le bus, je ne vais pas pouvoir rendre ma copie.

  9. filou says:

    3 posts en moins de 3 semaines, je veux pas dire, mais il y a du negre la dessous! ou de l’auvergnat, c’est selon…

  10. Nitt says:

    Et dans la catégorie “le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt”, un commentaire totalement de mauvaise foi (qui remonte donc le score de la France) : “il manque un T à concurrent avant les points de suspension.”

  11. Jilian says:

    oué mé c’est pas ma faute, j’ai oublié comment je devais faire pour entrer dans le blog pour corriger

  12. Océane says:

    Meeeeerde je voulais concourrir !! Mais j’ai pas pu, j’avais piscine avec Laure Manoudou.

  13. fredoche says:

    mouhaha. picétou.

  14. fredoche says:

    ouh punaise, c’est pas du ptit gravatar ici!

  15. fredoche says:

    Bon ok je sors.

  16. Sébi says:

    Et Eric Besson, il n’a pas le doigt de concourir ?

  17. Naaan, mais c’est lui là aussi… ouais, normal, quand on… non mais ho, hé, pfff.

    (Comment ça “disqualifié” ? J’ai même pas commencé à concourir !)

  18. secondflore says:

    Quelle excuse le candidat allemand a-t-il donc trouvée pour ne pas concourir ? Son “j’ai mis la tête d’hitler dans une pub pour éveiller les consciences” était pourtant favori des gazettes, si je ne m’abuse.

  19. Hippo says:

    Je voulais ne pas laisser de comm, comme d’hab, mais j’ai visité un hôpital avec des enfants malades et venir ce soir à Cannes, devant vous…

  20. ophise says:

    Oui mais bon… un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

  21. LapinCompris says:

    Dommage que je n’aies pas internet … j’aurais bien laissé un comm sinon …

  22. Algayani says:

    Je trouve qu’il y a du laisser-aller chez les Ricains depuis l’élection d’Obama.

  23. tica says:

    ‘tain, t’es vraiment bon raphy !

  24. Nandou Guanaco says:

    Les sportifs ne peuvent pas être de plus mauvaise foi que les hommes politiques.
    Mais c’ est sûr qu’ un sportif qui fait de la politique est forcément de double mauvaise foi. C’ est pire encore quand un homme politique se met au sport, il remporte les 3 places du podium à lui tout seul. Ex: Bernard Tapie. J’ ai pris un exemple ancien, hein, pasque la mauvaise foi a connu son heure de gloire avec la célèbre formule choc: “Je suis responsable, pas coupable”. Franchement aujourd’ hui je lui trouve un air si plaisant et si mignon à la mauvaise foi dans le sport que je me demande comment t’ as fait pour la remarquer.

  25. M.Shadock says:

    La mauvaise foi, c’est pas quand tu crois à un autre dieu que le bon ? D’où l’expression « bon dieu, mais c’est bien sûr ! ».

  26. tupeutla says:

    La mauvaise foi connais pas depuis que je collabore !Pardon ! que je lave ma conscience à l’eau de vichy.