Du balai

Quand tu pars en vacances en voiture (c’est très mal), il y a deux inconvénients. Le premier, c’est que tu te retrouves avec un bronzage biphase, sénégalais à gauche et suédois à droite, et pas besoin de lire des blogs de fille pour savoir que c’est pas à la mode cette année (sauf que sénégalais, c’est pas le mot qui convient, brésilien serait plus approprié)(pelé, quoi)(j’y peux rien, j’ai une peau de roue).
Le second, c’est que forcément, tu écoutes beaucoup la radio. Or, les radios françaises sont très pauvres. Ce qui présente deux inconvénients. Premièrement, elles ont pas les moyens d’envoyer des reporters à l’étranger, ni même d’acheter des dépêches d’agence, du coup, quand tu écoutes la radio française tu as l’impression de te retrouver dans un monde parallèle où seule la France existe, ce qui résoud l’épineux problème de l’entrée du Tadjikistan dans l’Europe, mais n’explique pas tellement pourquoi Lyon ne gagnera jamais la Champion’s League. Deuxièmement, elles n’ont pas les moyens de s’acheter beaucoup de disques. Du coup, tu entends toujours les mêmes et le truc que tu trouvais plutôt sympa au début de tes vacances s’avère limite insupportable à la fin.

Par exemple le nouveau Ridan, qui ne veut plus faire agriculteur, mais marin.

Ulysse
Paroles: Joachim du Bellay, Ridan. Musique: Alain Félix

Heureux qui comme Ulysse,
A fait un beau voyage,

Oui alors bon, tu m’excuseras, Ulysse il est parti dès l’aube à Troyes faire la guerre pour une pouffe qui ne savait pas choisir entre poire et fromages, sur place, comme l’intendance laissait un peu à désirer, il a été obligé de construire des chevaux de bois parce que y avait plus de chevaux en cheval et ensuite, après avoir gagné la guerre, il a mis 10 ans pour rentrer chez lui, il a vu ses potes se faire transformer en cochons par une magicienne sans même le réconfort d’une métaphore sexuelle, il a été obligé de se faire passer pour Paul Personne pour échapper à un cyclope, bref, la galère, alors pour le beau voyage, tu repasseras.

Ou comme cestuy-là

Bon alors Ridan, il est un peu d’obédience étrangère, du coup il parle pas très bien notre langue, mais tout de même, on dit celui, pas cestuy-là.

qui conquit la toison,

Jason, il s’appelle, comme dans Kylie Minogue et Jason Donovan

Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Alors vivre entre ses parents, je veux bien qu’on trouve ça usagé, à la limite, mais raisonnable, pas tellement. Tu imagines, si ta mère dit à ton père Chéri, passe-moi le sel et là, paf, toi t’es entre les deux, comment veux-tu?

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée,

Oui, effectivement, s’il n’y a qu’une seule cheminée, il est très petit, ton village.

et en quelle saison ?

Bon, je voudrais pas chipoter, mais quand tu demandes quand et en quelle saison, tu redondes. Et si la cheminée fume, c’est que c’est l’hiver, ou le mois de juin à Moutier.

{Refrain, x2}
Mais quand reverrai-je, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison ?
Mais quand reverrai-je

C’est pas la peine de le répéter comme un fou, je t’ai répondu, là.

Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province,
Et beaucoup davantage ?

Ah, ça fait une très grande pauvre maison, quand même.

Plus me plaît le séjour
Qu’ont bâti mes aïeux
Que des palais romains le front audacieux,

Bon, c’est une question de goût, hein, et c’est sûr qu’il y a moins de touristes dans ton salon, mais quand même, Rome, tu avoueras que c’est pas mal, comme ville. Y a un bistro romain, dans ton salon?
Bon, à Rome non plus c’est vrai.
Mais à Toulouse, y en a un bien.

Plus que le marbre dur
Me plaît l’ardoise fine,

Là par contre, je suis d’accord. Une table en ardoise, c’est amusant, surtout pour écrire dessus.

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,

On dit pas Tigre latin?

Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur angevine.

C’est vrai que l’Anjou (qui a dit feu?), c’est nettement moins surfait que Rome. Et y a des trucs sympas à visiter, dans la région. Y a une église, je crois.

{Refrain, x2}

J’ai traversé les mers à la force de mes bras,

Un peu comme Laure Manaudou avant de changer d’entraîneur

Seul contre les dieux,
Perdu dans les marées ;

Ah non, par contre Laure Manaudou elle n’affrontait que des nageuses, et même pas forcément des est-allemandes.

Retranché dans une cale

Ramer dans une cale, c’est costaud, quand même. Chapeau. En même temps, pour atteindre Angers, tu va nager encore longtemps.

Et mes vieux tympans percés
Pour ne plus jamais entendre
Les sirènes et leur voix.

Même dans un bateau en Anjou, on peut plus faire deux pas sans tomber sur de la police? C’est sûr que c’est déstabilisant, un pays de droite.

Nos vies sont une guerre

C’est vrai.

Où il ne tient qu’à nous
De se soucier de nos sorts,

Oui enfin quand les dieux ont décidé de t’envoyer chez les lotophages, c’est plus difficile de se soucier de ton sort que quand tu passes tes journées à faire tapisserie, quand même.

De trouver le bon choix,

Trouver le choix? Décidément, le vieux français c’est pas toujours clair.

De nous méfier de nos pas

C’est vrai. L’autre jour, j’ai un copain qui s’est fait agresser par un troupeau de pas, ils rigolaient pas. Faut dire que c’était des pas de l’oie, les plus agressifs.

Et de toute cette eau qui dort
Qui pollue nos chemins soi-disant pavés d’or !

Ah ça, c’est sûr que de l’eau sur le chemin, Noël à la cave.

{Refrain, x2}

Mais quand reverrai-je… {x3}

C’est une bonne question.

Tags: , , ,

46 Responses to “Du balai”

  1. djib says:

    prem’s !
    bon, allez, à la lecture maintenant

  2. drenka says:

    N’empêche Ulysse, c’était un pote à Achille Pitt, c’est la classe quand même.

  3. Beavis says:

    C’est un peu nulle comme version ou c’est moi ?

  4. djib says:

    Alors je sais pas vous mais ça me déprime ce soi-disant beau voyage. Si faut se taper mille bornes à la rame pour se retrouver dans une maison en Anjou de 80 pièces décorée (la maison) d’un goût douteux (ou d’ananas, pas bon) et chauffée avec une seule cheminée et où donc il doit faire environ -15°C, hé bin il peut se le carrer au port, son voyage.
    ps: on dit un tigre-lapin (espère rare mais bigrement féroce qui ne s’extermine qu’à grand renfort de Holy Grenade. A également servi d’inspiration pour le fameux lapin de Troyes)

  5. C4l1m3r0 says:

    Cette chanson est bien longue.
    En plus je ne connais pas le chanteur.
    Peut être est ce parce que je n’écoute jamais la radio …

  6. Chick says:

    Ah mais c’est pas “Heureux qui communiste” le début du poème ?

  7. fonji says:

    Chick > mais nan c’est pas possible, il est français le type qui a écrit tout ça.

  8. tupeutla says:

    Ecouter la radio française en voiture,alors là je me marre!Je croyais qu’il n’y avait que les belges pour faire ça!

  9. FoM says:

    Pitin C4 tu me fais chier je t’ai dit c’est une radio pis c’ets tout, c’ets pas ton winamp à la con merde (excusez règlement de compte par blog suisse neutre interposé).

  10. Nandou Guanaco says:

    Si la chanson à la radio ne vous plait pas allez donc voir le film. Dans le film c’ est Brassens qui la chante, quand il était encore vivant, c’ est vous dire que le film ne date pas d’ hier ni même d’ avant d’ hier. Y a pas que la radio dans la vie.
    Au fait Raph, je n’ ai lu que les 10 premières lignes de ton billet, tu m’ en veux pas, hein, je t’ ai mis 5 en guise de note, chuis donc pardonnée.

  11. y a pas un widget qui permet de siffler?
    des bizettes, je vois fumer la cheminée

  12. et on est le 1er juin, c’est ça aussi que je voulais dire en dessus.
    des bizettes

  13. Aurélia says:

    Wif wif wif !

    Non mais le coup du pas de l’oie, qui est si agressif, c’est tellement drôle qu’il fallait que je te le dise

    (Là, par exemple, ça va beaucoup mieux)

  14. Lise says:

    Ah oui mais je confirme, on est en juin et la cheminée marche.

  15. Jilian says:

    Effectivement, une fois revenu à Paris (à la rame ou pas) on voit vite que c’est une province et beaucoup davantage, genre toute la France.

    Cela dit le voyage n’est pas très beau, on traverse plein de campagne qui foisonne et pullule. Et puis il faut effectivement se méfier de ses pas, ils risquent de nous trahir lors de la traversée de la banlieue, surtout les pas qui laissent des traces dans la cocaïne.

  16. bergamote says:

    Raphaël, vous a-t-on déjà dit que vous étiez brillant, comme garçon ?
    Pas assez, j’en suis sûre.
    Ce qui me permet (habile transition) de suggérer qu’un peu de Diams entre vos mains de joaillier (tout ceci est métaphorique, vous m’avez comprise) ferait des miracles.

  17. Fofo says:

    Bergamote : http://www.bonpourtonpoil.ch/?p=741

    Sinon, à mon avis, l’histoire de Circé n’est pas une métaphore gastronomique, et Ulysse, qui lui a fait deux gosses au passage, n’était pas si malheureux sur son île. J’ai toujours pensé que s’il n’arrêtait pas de gémir sur le fait qu’il était resté 10 ans loin de chez lui, c’était juste pour que Péné ne lui fasse pas une scène lors de son retour, et qu’en fait il n’était pas si pressé de terminer son beau voyage. Mais je peux me tromper.

  18. fractalite aigüe says:

    tibre latin > mais non, libre tatin, comme une tarte à l’envers, mais au poires par ex, ou pas. libre, quoi.

  19. dragibus says:

    signer “Ridan Joachim du Bellay” c’est très classe ou très prétentieux je suis partagé ….

  20. Marina says:
  21. Je rêve says:

    Moi zaussi je préfère le film, mais il faut des mouchoirs paske à la fin c’est super triste quand même (mais c’est une jolie histoire).
    Ceci dit je n’avais jamais écouté les paroles de la chanson, heureusement que tu es là, tout de même !

  22. Raph says:

    Ridan a fait un film?

  23. Je rêve says:

    Meuh non, celui avé Fernandel et son vieux cheval qui doit finir dans les corridas, allons !

  24. pouet pouet says:

    toute ma compassion la plus sincère

  25. columbine says:

    moi aussi j etais en vacances en France et suis tres d’accord avec toi pour la radio francaise, les nouvelles, les disques. y a bien FIP mais je pense pas que tu etais en vacances a Paris. par contre sais pas ou tu as vu du soleil toi. pour les nouvelles, je comprend pas pourquoi en Suisse, on parle surtout de l’etranger? parce qu’en Suisse vous avez surement des nouvelles passionnantes comme nous un president qui fait du jogging ou une nageuse qui tombe amoureuse d’un etranger. sais pas moi, pourquoi vous ne parlez pas de votre president de foot qui defend le porte-jaretelle, se fait elire comme dans une republique bananiere et donne plein d’argent aux africains afin qu’ils ne crevent pas de faim?

  26. loser says:

    C’est voulu d’attribuer le texte à Ridan?
    Parce que franchement, prendre une poésie qu’il a dû apprendre au collège et répéter le milieu pour avoir le temps de se souvenir de la suite, c’est pas terrible quand même.

    L’auteur a quand même réussi à venir nous hanter jusqu’à aujourd’hui, tout ça pour dire que Rome ça lui a pas plu parce qu’il s’attendait à voir les gens en toges parler latin…

    Comme quoi, la poésir, c’est pas Monfort

  27. loser says:

    -r +e
    Le français non plus apparemment…

  28. Raph says:

    Oh, il a quand même rajouté un petit bout

  29. tupeutla says:

    Ce sidi pour un ancien rappeur il ne dit pas une seule foi ziva ou ntm…

  30. black sharne says:

    C’est vrai que la radio française est à se pendre.On est lobotomisés.

    Et, tiens, Ridan ça fait Nadir, j’avais trop pas grillé \o/

  31. Jilian says:

    c’est pour faire genre Ridan aryen Nadir ?

  32. Raph says:

    ça fait aussi Radin, Dinar mais aussi Nardi
    à mon avis, c’est un complot

    ça fait aussi Idran, mais bon ça, ça va

  33. Aurélia says:

    Ahaha, moi aussi j’ai ouïe celle nullité dans ma pitite radio.

    Ma réaction fut la suivante : “saloperie de hippies feignasse, i font rien qu’à voler les paroles des autres pour pas se fatiguer à en inventer”.

    Bon, honnêtement, c’est le genre de réflexions dont on aurait pu se passer.

  34. heidi says:

    T’es gentil de faire des fiches bac pour aider les d’jeun’s à “réviser”.

  35. black sharne says:

    Mais non, mais sur Youtube, y’avait une fille sous la vidéo de son clip qui disait “Ouais, bravo Nadir!” Alors je me suis dit, Oh tiens, alors Ridan n’est donc pas son vrai prénom.

  36. girbulette says:

    flûte! et moi qui habite en pleine douceur angevine, à 2 pas de Liré… si j’avais su que mon département nourrissait une si véhémente polémique j’aurais voté selon mes opinions…

  37. Je suis vraiment fan de ces détournements de chansons et de poèmes.

    A Genève, ce texte a aussi un grand poète boucher qui a mis sur la devanture de son magasin:

    “Heureux qui comme Ulysse dégustait de bonnes saucisses”.

    Rien à faire, cela me fait mourir de rire à chaque fois que je passe devant (oui je te l’accorde je suis un peu simplette)

  38. Mael says:

    Désolé, mais ce n’est pas “Seul contre les dieux,
    Perdu dans les marées “, mais “perdu dans les marais”.

    C’est fondamental.

  39. Charby says:

    Alors tu décortiques des paroles de Du Bellay, en critiquant le caractère étranger du chanteur… Ces paroles datent du XVI ème siècle, et on ne disait pas celui-là mais ” cestuy-là”… :p
    Si encore il faut y voir de l’humour, c’est très drole, mais si tu prends ça au sérieux, c’est à chier :p
    Après pour comprendre “le beau voyage”, et autres références, remet toi à l’époque de la renaissance et l’amour de l’antiquité, ainsi qu’au reste du recueil “Les Regrets” de Du Bellay.

  40. raph says:

    Je crois que tu as bien saisi la petite blague de ce post (oui après effectivement, on est pas obligé de la trouver hilarante)

  41. ewenou says:

    l’auteur de ce post est inculte, qui pense nous offrir des petits traits d’humour en ignorant l’expression “cestuy-là”… Oui l’auteur de ce post est un gros con.

  42. raph says:

    L’auteur de ce commentaire, qui juge une personne à une phrase est, au contraire, un parangon d’intelligence

  43. Jilian says:

    on gagne toujours à lire les commentaires des vieux posts, dis donc.

  44. raph says:

    Surtout cestuy-là, oui

  45. EvilBianca says:

    C’est après être tombée sur le pouème de Joachime du Bellay que j’ai compris que Ridan avait pompé le début de sa chanson sur lui. Je suis un peu distraite,souvent.
    Autant le texte du pouète de l’ancien temps a un certain sens, autant j’ai rien dégluti à la partie Ridan.
    Cesty grave ? (nan) en tout cas je me marrai bien.