Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

C’est un Suisse, un kangourou et la statue de la Liberté qui entrent dans un bar.

Dans l’humour, une des choses les plus importantes, c’est d’avoir les mêmes référents que ses interlocuteurs.

Imaginez, par exemple, que vous racontiez une excellente blague sur les chauves à quelqu’un, mais que cette personne ignore que les chauves sont des êtres malicieux et intransigeants. Il ne va pas la comprendre.

Prenons un autre exemple. Celui de la toute première personne au monde à avoir raconté cette excellente blague : “Que dit un Belge quand il voit une peau de banane par terre”.

- Hé, j’en ai une bonne ! Tu sais ce que dit un Belge quand il voit une peau de banane par terre ?
- Oui, il dit ça alors, quel laisser aller, les gens ne respectent plus rien, dans quel monde vit-on ?, ah mais voilà que j’aperçois une poubelle au loin, je vais y jeter cette peau de banane, mais en marquant ma désapprobation par un soupir sonore.
- Pas du tout. Il dit “zut, je vais encore tomber”.
- Ah bon ?
- Oui.
- Mais c’est un ami à toi ?
- Non, non, un Belge normal, enfin, n’importe lequel. C’est une blague.
- Mais pourquoi dit-il ça ? C’est bizarre, non ?
- Oui mais les Belges sont bêtes.
- Ah bon ?
- Oui.
- Tous ?
- Oui.
- Même à l’université de Louvain-la-Neuve ?
- Ohlala, ne m’en parle pas.
- Mais il y en a pas un qui a eu un prix Nobel ?
- Il y a un système très complexe de pénalités, comme au saut à ski.
- Tu sais pourquoi il n’y a pas de tremplins de saut à ski, en Belgique ?
- Non ?
- Moi non plus.
Puis, après une courte hésitation :
- Mais au fait, il y a un truc que je ne comprends pas avec ta blague…
- Oui ?
- Pourquoi il tomberait ?
- Les peaux de banane, ça glisse.
- Ah bon ?
- C’est connu. Des milliers d’accidents chaque année !

Il a fallu des années pour qu’enfin, les gens sachent que les Belges étaient bêtes. Et pour que l’on puisse rire de bon c½ur aux blagues, des générations de courageux ont dû se sacrifier sur l’autel du bide. Jusqu’au jour où :

- Hé, super ta blague sur les bananes, là. J’en ai une autre. Combien de Belges pour changer une ampoule ?
- Un seul.
- Mais non, parce qu’ils sont bêtes.
- Non.
- Mais si, enfin, c’est toi qui me l’avais appris à la blague précédente.
- C’est fini, ça. Ils sont comme nous, maintenant. Ce sont désormais les blondes qui sont bêtes.
- Ça alors !
- Oui.
- Toutes ?
- Oui.
- Même celles qui enseignent à l’université de Louvain-la-Neuve ?
- Ohlala, ne m’en parle pas.
- Hé bien, ça alors.
- Oh, d’ailleurs, tu sais ce que dit une blonde qui voit une peau de banane ?
- Quel laisser aller, les gens ne respectent plus rien, dans quel monde vit-on ?, ah mais voilà que j’aperçois une poubelle au loin, je vais y jeter cette peau de banane, mais en marquant ma désapprobation par un soupir sonore.
- Non, ça, ce sont les Belges.
- Ah… alors je ne sais pas.
- Elle dit “oh zut, je vais encore tomber”.
- Ça alors, excellent ! Je connaissais la même blague, mais avec un Belge.
- C’est insultant.
Puis, après une courte pause:
- Au fait, combien de blondes pour changer une ampoule?
- 378
- Excellent !

Evidemment, tout cela demande de la coordination. On ne peut pas décider, tout seul, chez soi, un beau matin, de changer les référents humoristiques. Il faut d’abord faire un peu de lobbying auprès des autorités mondiales de la blague, mener des études de marché. C’est très compliqué. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

Par exemple, prenez cette blague :
- Tu sais ce que dit un Suédois quand il va au bowling ?
- Non.
- Il dit : j’espère que je ne vais pas rater le bus, j’ai perdu ma montre.
- Ah bon ? Rien compris.
- C’est parce que les Suédois se font souvent voler leur montre et que leurs bus sont très ponctuels. Et qu’ils adorent le bowling.
- Je l’ignorais.
- Maintenant que tu le sais, je vais te raconter la blague à nouveau ! Tu sais ce que dit un Suédois quand il va au bowling ?
- J’espère qu’il n’y aura pas trop de peaux de bananes par terre, j’ai horreur de ça !
- Oui. C’est vrai. C’est ce qu’il dit.
- Quels cons, ces Suédois !
- Lol !

L’autre chose la plus importante, c’est d’avoir une bonne chute et oh, regardez ! une peau de banane !


:\'(:-/:-):-D\\o/ (10 votes, moyenne: 4.70)
Pondu par raph le Monday 24 March 2014 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

7 commentaires, ce qui est bien, mais pas top »

  1. J’aimerais bien savoir ce que dit la statue de la liberté, maintenant.
    (Mais au fait, est-elle blonde ?)

    aurait affirmé Fofo le 24 March 2014

  2. et alors le kangourou demande à la statue de la liberté : “sais-tu pourquoi les Suisses mettent toujours trois préservatifs ?”

    aurait affirmé Monsieur Prudhomme le 24 March 2014

  3. Au moins les blagues belges on les comprend. Ceci dit, en Belgique on a plus de chance de glisser sur une frite grasse et mollassonne, une bouteille (vide) de bière.

    aurait affirmé Nandou-Guanaco le 25 March 2014

  4. Que dit un Suisse quand il voit une peau de banane par terre ?
    “Je vais organiser une votation avec l’or de la guerre !” :)

    aurait affirmé balmeyer le 26 March 2014

  5. Que dit un anglais quand il voit une peau de banane par terre ?
    “God save the Queen, a banana skin on the floor, I’m going to drink tea and binge drinking and fall anyway !!”
    :)

    aurait affirmé balmeyer le 26 March 2014

  6. Que dit un habitant de Jéricho à l’époque du 1er siècle pendant Jésus Christ quand il voit une peau de banane par terre ?
    “Oh, mais je vois une peau de banane, du coup je ne suis plus aveugle ? Miracle !!”
    :)

    etc.

    aurait affirmé balmeyer le 26 March 2014

  7. Ahahahah ! C’est de loin ta meilleure chute. Du coup au lieu de mettre genou dans l’espace qui sert à rien j’ai mis banane.

    aurait affirmé TT02 le 7 April 2014

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

C'est à quel sujet?

L'adresse e-mail ne sera ni affichée, ni vendue au fbi. Elle permet par contre l'affichage d'un gravatar. Si ton commentaire ne s'affiche pas, c'est à cause d'un antispam parano: tu serais bien urbain de m'en informer.

Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria