Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

La stratégie Gender

Durant les prémices de la Préhistoire, l’humain exerçait assez unanimement le plus vieux métier du monde : chasseur-cueilleur.
On n’avait pas encore très bien compris comment ça marchait, la reproduction, mais on maîtrisait déjà assez bien la première partie, la plus rigolote, celle qui est à la base de la moitié de l’internet. Du coup, la part féminine de la population passait le plus clair de son temps à être enceinte ou jeune maman. Cela amena assez vite à comprendre un truc: si on veut assurer la survie de l’espèce, il faut garder en vie les femmes le plus longtemps possible, vu que c’est elles qui assurent. Alors tu me diras : mais pourquoi absolument vouloir que l’espèce survive alors qu’y a plus rien à manger ? Ça, c’est de la faute à Darwin. Ceux qui ne voulaient pas ont gardé leur bagage génétique pour eux.
A l’époque, donc, on envoyait les mecs faire les trucs dangereux, genre la chasse, un mammouth perdu est si vite arrivé, pendant que les femmes étaient occupées à essayer d’éviter de mourir en couches. Parfois, sur la trace de quelque troupeau d’aurochs, ils restaient absents jusqu’à plusieurs jours.

C’est dans ce contexte-là qu’un jour, un certain Ugggruhr le chenu lança :
– Vous trouvez pas, quand même, que les gonzesses elles font chier ?

Il venait d’inventer le sexisme.

– Non, ça va », lui répondit-on tout de go.

Vexé, Ugggruhr tenta d’argumenter.

– Non mais par exemple, elles disent toujours : « c’est ton tour d’aller faire la vaisselle ».
– Ben non, seulement quand c’est ton tour.
– Ouais mais quand même, moi j’aime pas trop, ça abîme les mains, j’ai des doigts fragiles et gracieux.
– C’est pour ça que tu viens de rater un okapi musqué ?
– Oh et puis, par exemple, leur invention du feu !
– Ben quoi, c’est super, le feu. Sacré progrès. Je sais plus comment on faisait pour s’en passer.
– Ouais mais bon, passer trois heures à frotter deux bâtons l’un contre l’autre pour voir ce qui se passe, c’est pas un peu bizarre, comme idée ? Faut pas être super normale, quand même, pour faire ça.
– Je m’étais jamais trop posé la question, mais bon, c’est hyper pratique pour faire cuire l’antilope.
– Ugrurrrrra elle la cuit toujours trop.
– C’est vrai.
– Quoi ? Tu critiques la cuisine de ma meuf ?
– Ta quoi ?
– Ugrurrrrra c’est ma meuf. Ça veut dire qu’on ne pratique l’accouplement que les deux, surtout elle, sinon je lui casse la gueule.
– Quoi ? Que les deux ? Mais c’est vraiment pervers, ton truc.

Inutile de dire qu’Ugggruhr se sentait incompris. Un jour, il lâcha donc ces paroles historiques : « Ouais ben de toutes façons je m’en fous, personne ne m’aime alors je vais fuguer ! »

Mais partout où il débarquait, on finissait par dire « Oh purée, le nouveau avec ses idées de fada, il serait pas un peu zimboum ? » Car les idées novatrices mettent du temps à s’implanter. Il fallut de nombreux siècles pour qu’un jour, alors que les anciens racontaient en riant l’histoire tragique d’Ugggruhr le zimboum, l’on commence à se dise « Oh ben tiens, je sauterais bien mon tour de vaisselle, ce soir, tiens, et j’ai bien envie d’inventer le zeugma dans la foulée », puis, de fil en aiguille, que l’on repense de fond en comble l’organisation sociale et, enfin, que l’on invente la jupe à froufrous, le gloss extrême brillance et le harcèlement de rue.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (10 votes, moyenne: 4.50)
Pondu par raph le Thursday 6 February 2014 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

6 commentaires, ce qui est bien, mais pas top »

  1. Voilà.

    aurait affirmé mlle-cassis le 6 February 2014

  2. Fucking cliché :

    “L’étude de l’anthropologie et de l’histoire humaines révèle que des femmes parcourent des dizaines de kilomètres quotidiennement à la recherche de gibier, de fruits et de bois pour le feu, parfois avec un enfant sur le dos et contribuent aux deux tiers de l’apport en nourriture pour leur communauté.”

    C’est ici http://www.revueargument.ca/article/2008-03-01/427-le-mythe-de-la-caverne-conjugale-dune-justification-contemporaine-de-linegalite-dans-les-couples-heterosexuels.html

    aurait affirmé Daf le 6 February 2014

  3. Daf: merci pour le lien.
    Il s’agit évidemment ici d’une approche humoristique et non scientifique du problème, d’un essai d’explication que je sais bourré d’anachronismes. Le texte que tu mets en lien parle du « mythe de la caverne conjugale », ça tombe bien, puisque je ne parle pas de ça. Il dit aussi « ne doit-on pas plutôt supposer qu’un vaste spectre d’expériences amoureuses, sexuelles et parentales ont été vécues ? », je dis exactement la même chose. Les enfants étaient probablement élevés par tout le clan, au moins jusqu’à la sédentarisation. Et la notion de parents ne peut de toute façon pas apparaître tant que le lien entre sexualité et reproduction n’est pas fait.
    Là où je me trompe peut-être, c’est en imaginant qu’une femme très enceinte, ou jeune maman, dans une population où on meurt jeune, est protégée par le clan.

    aurait affirmé raph le 6 February 2014

  4. Je me demande ce que cela aurait donné s’il avait inventé le zeugma au préalable…

    aurait affirmé Monsieur Prudhomme le 6 February 2014

  5. AAAhhhhh!!!! Ugrurrrrra, enfin la voilà

    aurait affirmé TT02 le 8 February 2014

  6. Toujours aussi allumé le Raph…
    Tout va bien…Alors…

    aurait affirmé Valentin le 20 February 2014

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

C'est à quel sujet?

L'adresse e-mail ne sera ni affichée, ni vendue au fbi. Elle permet par contre l'affichage d'un gravatar. Si ton commentaire ne s'affiche pas, c'est à cause d'un antispam parano: tu serais bien urbain de m'en informer.

Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria