La nation reconnaissante

Gunda, ma community manager imaginaire, aimerait que je parle plus souvent de musique de jeunes. Justement, le nouvel album de The National vient de sortir.

Mais bon, là, c’est une vieille chanson.

The National – Fake Empire

Le National – faux empire

Stay out super late tonight picking apples, making pies

Rester dehors super tard ce soir, cueillir des pommes, faire des tartes
Il s’agit donc d’une chanson qui explore un univers assez peu exploité dans le domaine musical, celui de la cuisine.

Put a little something in our lemonade and take it with us

Mettre un petit quelque chose dans notre limonade et l’emporter avec nous
Voilà. La mienne, je la préfère pas trop sucrée, merci.

We’re half awake

Nous sommes à moitié réveillés
Ah oui ben à force de rester dehors toute la nuit, aussi !

in a fake empire
We’re half awake in a fake empire

Dans un faux empire. Nous sommes à moitié réveillés dans un faux empire
Je pense qu’il s’agit ici d’une dénonciation assez virulente des émissions modernes de télé-réalité culinaire.

Tiptoe through our shiny city with our diamond slippers on

Sur la pointe des pieds à travers notre ville brillante avec nos chaussons en diamant
Oui parce que dans les émissions de cuisine, ils se contentent pas de laisser les gens préparer un soufflé. Non. Il faut qu’ils leur imposent des épreuves du genre “vous avez une heure pour enfiler un tutu, aller acheter une rascasse à l’autre bout de la ville, la vider et préparer un dessert avec, tout en répétant une chorégraphie.”

Do our gay ballet on ice,

Faire notre ballet homosexuel sur la glace
Ou alors, on leur a juste dit d’utiliser un casse-noisette et du sorbet, et ils ont tout compris de travers.

bluebirds on our shoulders

des oiseaux bleus sur nos épaules
Normalement, ils auraient dû s’en servir pour leur entrée, mais ils n’ont pas eu le courage.

We’re half awake in a fake empire
We’re half awake in a fake empire

Nous sommes à moitié éveillés dans un faux empire. Nous sommes à moitié éveillés dans un faux empire
Toutes ces épreuves, forcément, ça fatigue.

Turn the light out say goodnight, no thinking for a little while
Let’s not try to figure out everything at once
It’s hard to keep track of you falling through the sky

Eteindre la lumière et dire bonne nuit, ne plus penser pour un moment.
Essayer de ne pas tout comprendre à la fois
C’est difficile de garder trace de soi-même tombant du ciel

Ils se sont fait éliminer rapidement de l’émission et ils surréagissent un peu : je te rappelle qu’on parle quand même de gens qui pensaient devenir Top Chef avec une pauvre tarte aux pommes et deux boules de glace noisette et bouvreuil.

We’re half awake in a fake empire

We’re half awake in a fake empire

Nous sommes à moitié réveillés dans un faux empire. Nous sommes à moitié réveillés dans un faux empire.
C’est une très belle chanson porteuse d’espoir, puisqu’elle rappelle aux enfants qu’il faut avoir un peu de respect pour la télé-réalité. Mais Gunda, ma community manager imaginaire, me signale que ce n’est pas vraiment de la musique de jeunes non plus, au temps pour moi.

Tags:

4 Responses to “La nation reconnaissante”

  1. CKBB says:

    Je m’insurge, le bouvreuil a une robe à dominance de rouge !

  2. Je Rêve says:

    Du geai, alors ?

  3. M.Shadok says:

    Avec deux boules praliné/chaton sur langue-de-chat, je suis sûr qu’ils auraient gagné !

  4. Leï says:

    <3