Légende urbaine

Or, il advint qu’en ce temps-là, Procrastinator, Dieu de la Glande, des Travaux remis à demain, du Démineur et du Solitaire, fut combattu par la diabolique coalition de Burokrator, dieu de la paperasse, et Chefredaktor, fulminant et vociférant héros chargé de veiller sur les délais rédactionnels.

Mais alors qu’il avait un genou à terre, Procrastinator, la plus habile et la plus ingénieuse des divinités de son époque, inventa Internet.

Et l’on dit que depuis, il est le plus fort des Dieux du Panthéon. Car quand l’homme, naïf et docile, croit que cette invention lui facilite la tâche pour s’acquitter des nombreuses épreuves que mettent sous ses pas le cruel Burokrator et le perfide Chefredaktor, il ne se doute pas qu’il est déjà dans les filets du puissant Procrastinator.

Et au moment où il réalise qu’il est en train de regarder des vidéos de chaton plutôt que de terminer sa déclaration d’impôts en ligne, qu’il est en train de retwitter celle-là même qu’il avait pokée le matin même plutôt que de se documenter en ligne sur l’évolution du PIB du Kazakhstan au deuxième semestre, et quand il se dit que tout cela est blogable, alors il est déjà trop tard.

Lectrice, lecteur, public chéri mon amour,
La dernière fois que j’ai décidé de faire une pause de blog, c’était par manque d’inspiration. Là, c’est pareil, sauf que c’est un peu le contraire.

Depuis quelques mois, la Crise, loué soit son nom, m’offre quatre après-midi de congés par semaine.
(C’est marrant, d’ailleurs, le chômage partiel : quand tu en parles, tu te rends compte à quel point “chômage”, ça sonne pour pas mal de gens comme un nom de maladie grave, alors qu’en fait, bosser à temps partiel c’est un peu comme gagner au loto (ça ferait un bon sujet de post, ça)). J’eus aimé en profiter pour faire des trucs, écrire, trouver des piges, faire lire mes bêtises à des gens, postuler, et accessoirement faire quelques siestes et 2-3 parties de Civilization et bronzer. Je ne te cache pas que le bilan peut être qualifié de moyen. Alors je devrais d’abord arrêter facebook et twitter avant le blogage, certes, mais comme en ce moment, j’ai pas mal d’idées qui se bousculent, le temps que je passe à écrire des bêtises, je vais le passer un peu ailleurs, sur des fichiers word où tu peux même pas lâcher tes comms, le temps de me mettre un coup de pied au cul, car je suis très souple, comme garçon. Je me demande comment font les mecs qui bossent sur 23 trucs en même temps, alors que mon maximum est de 0,8. Mais ne pars pas trop loin, c’est moins bleu qu’ici.

42 Responses to “Légende urbaine”

  1. Walter says:

    Bon, ben préviens quand tu reviens, quand même, qu’on ait le temps de faire le ménage un peu, au moins les mégots qui traînent.

  2. Algayani says:

    Ma foi, si tu veux t’attirer les fougues de Padakor, le Dieu des lecteurs de ton blog, ça te regarde…

  3. rahan says:

    oh bah oui mais non alors

  4. map says:

    Et voilà, l’illumination est belle et bleue : si je n’arrive pas à me mettre un coup de pied au cul pour aller sur mes doc words à moi, c’est parce que je ne suis pas assez souple. CQFD. Bon courage et que la farce soit avec toi ! :)

  5. loser says:

    Moi je peux commencer 12 trucs différents sans jamais les finir… ou alors j’en finirais qu’un seul et je me souviendrais même pas du reste. Mais bon, comme dirait l’autre

  6. Océane says:

    Ahhhhh merdde suis accro moiiii !!!!!

  7. secondflore says:

    Je sacrifierai à Procrastinator chaque jour (tiens, exactement comme maintenant ; il va être content)

  8. iroquoise says:

    non pas ça, pitié

  9. trollquirigole says:

    Quel farceur ce Ralph, passer son temps sur des fichiers word…

    Trop mort de lol !

  10. raph says:

    ralph toi même

  11. Monsieur Prudhomme says:

    A bientôt

  12. Nitt says:

    Amuse-toi bien, pendant que nous pleurerons ton absence.

    T’as de la chance d’être aussi souple toi quand même. J’aimerais bien faire pareil, mais pour le moment c’est Procrastinator qui gagne chez moi.
    La sale bête.

  13. Alinéa says:

    Je vote contre.

  14. Quand j’ai voulu voir James Brown, il est mort. Quand j’ai voulu voir Michael Jackson, il est mort. Quand j’ai découvert ton blog, il est mort. Je porte la poisse ou quoi?

  15. raph says:

    Mon blog n’est pas mort. Si mon blog mourait, ça voudrait dire que je n’ai plus de temps à perdre, ou alors plus envie d’écrire des bêtises parce que je suis devenu nègre pour Laurent Romejko, autant te dire que y a encore de la marge.

  16. raph says:

    et puis pourquoi tu ne le découvres que maintenant, aussi ? Tu foutais quoi ?

  17. rahan says:

    BAM

  18. rahan says:

    bon ok j’arrête avec ça c’est lourd.

  19. luria says:

    raaah-mais-heuu!
    Cela dit dans ton titre il y a le mot légende, alors ne nous inquiétons pas trop vite.

  20. L'autre says:

    Un mot, un seul par après midi libéré, c’est pas beaucoup demander.

  21. L'hirondelle says:

    Je me sens un peu dans la même position que Mademoiselle Dusk qui fait rien qu’à venir ici avant moi et à dire (mais en mieux) exactement ce que j’ai envie de dire. Faiche. Double faiche.

  22. LapinCompris says:

    Et si tu faisais une pause de blog à temps partiel ? ça te laisserait quand même le temps de bloguer entre 2 fichiers word pleins.

  23. Laure says:

    Comme pas mal de monde, je préférerais que tu ne fasses pas de pause de blog bleu. Mais je te souhaite quand même plein succès avec tes fichiers word.

  24. Procrastinator, c’est le dieu qui préconise de ne jamais remettre à demain ce qu’on peut faire avec une ?

  25. Bah, Word c’est pas mal bleu aussi, c’est presque pareil.
    Dis, tu nous partageras tes CV en ligne, hein, dis, hein ? alleeeeez !

  26. Filou says:

    Si mon procrastinator à moi poste moins, je vais aussi pouvoir/devoir plus travailler!

    C’est encore un coup du petit Nicolas.

  27. davidounet says:

    arffff… sache que je serai là quand tu reviendras.
    Et si la mort me programme
    Sur son grand ordinateur
    Elle ne prendra que mon âme
    Mais elle n’aura pas mon c½ur.
    Et quand tu reviendras, comme dirait Blondie : CALL ME (mais bon ça c’est parce qu’elle connaissait pas encore les lecteurs RSS : pour me prévenir t’auras juste qu’à poster et j’accourrai)
    courage à toi, à ta plume incroyablement douée et loufoque, et à très vite.

  28. ophise says:

    Quoi quoi ??? Une grève ??? j’en suis !!!

  29. Cleve Mc Donald says:

    Et si tu faisais du haïku-blog ?

  30. mlle-cassis says:

    J’ai pas compris, il est où le petit clin d’oeil rien que pour moi là-dedans??

  31. Non pas si petit says:

    Quelle sagesse !

  32. caroline says:

    Non tu ne peux pas faire ça. Moi je vis en Allemagne au milieu d’Allemands germanisant, bonpourtonpoil est le seul moment de détente autorisé par l’internet teuton (Suisse, pays neutre et ami aux collines verdoyantes ), non, tu ne peux pas faire ça autrement je vais être obligé de lire Nietzsche et Goethe. Pitié. Reviens. Je t’offrirai du Stollen à Noël et du vin chaud en bouteille, même un autographe de Ribéry.

  33. tupeutla says:

    Bon vent pour ton Word tour et fait gaffe au pote au noir.

  34. yayon says:

    chui juste partagée entre le fait que je rigole bien moi quand je te lis ici (et ailleurs ;-) ) et que bon je comprends tout à fait que des fois faut se comporter en gens sérieux (pardon vous avez dit quoi??? je connais pas ce mot) et faire ce qu’il ya vraiment à faire… mais le geek en toi saurai il laisser une vie à notre cher Raph ?? ;-)

    BPTP n’est pas mort vive BPTP!!! ^^

    Bonne pause et reviens nous vite, très vite !!!

    (comment ça t’es pas parti ??? bin alors kesketufou???)

  35. Cassandre says:

    Bon, alors?

  36. juty says:

    Reviens Léon !

  37. gilda says:

    Il y a également le petit lutin Bonpourlemoral qui fait que l’internet nous donne la pêche, comme par exemple à lire ce billet ce matin, et que du coup on bosse mieux surtout après un éclat de rire.

    PS : à moi aussi le grand méchant La Crise (et sa concubine Chefsenfolie) a fait finalement un beau cadeau.

  38. L'hirondelle says:

    C’était pour de vrai alors? Un qui dit pis qui fait? (Faut pas faire politicien, Monsieur, vous allez faire un bide.)
    L’espoir, mais c’est d’un surfait!

  39. Abie says:

    “Je me demande comment font les mecs qui bossent sur 23 trucs en même temps, alors que mon maximum est de 0,8.”

    Ca console de se dire qu’on est pas tout seul…