Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Goodbye Lennon

Les mentalités évoluent. Non, je te parle pas de la dernière université d’été d’un quelconque parti français où quelques blogueurs triés sur le volet ont eu le droit de baver d’admiration parce qu’ils avaient croisé un nain et de révolutionner le paysage médiatique français en réussissant à ne parler que des supers photos qu’ils avaient faites avec leur super téléphone portable sans dire un seul mot de ce qui aurait éventuellement pu se passer pendant la sauterie à laquelle on les avait invités, pour le plus grand plaisir dudit nain qui n’a finalement pas grand chose à dire.

Les mentalités évoluent. Alors que, y a une trentaine d’année, Polnareff choquait, aujourd’hui, pas une émission de télékaraoké sans que t’entende une de ses chansons couinées. Cette année, les dix-huit futurs has-been triés dans le volet qui ont été sélectionnés pour l’université d’automne de tf1 vont chanter des tas de chansons de Polnareff, preuve que ce chanteur ferait bien de tenter un comeback un de ces jours, tout le monde croit qu’il est mort.

Goodbye Marilou

Bon, je fais pas durer le suspense plus longtemps, c’est une chanson qui parle de rencontres en lignes. Polnareff sortait avec une poupée, il voulait juste faire l’amour avec elle, c’est un homme, quoi de plus naturel en somme?, mais elle elle faisait non non non toute la journée, ils ont un peu rompu et comme le Michel venait de s’acheter un minitel pour pouvoir jouer aux jeux du club Dorothée, il s’est dit qu’il allait essayer le site de rencontres aussi un peu.
Pour les non-trentenaires, le minitel, c’est un truc français qui faisait un peu les mêmes trucs qu’internet aujourd’hui, mais en moins bien. Et avec un écran moche, ce qui explique un peu les lunettes qu’arbore le Michel.

Quand l’écran s’allume je tape sur mon clavier
Tous les mots sans voix qu’on se dit avec les doigts

Faut remettre les choses dans leur contexte. A l’époque, c’était pas encore tellement dans les moeurs, le minitel, alors le Michel est bien obligé d’expliquer. Donc oui, on attend que l’écran s’allume pour commencer à taper. Et oui, sur le clavier, on tape avec les doigts, sauf les amputés qui tapent avec leurs pieds tout en peignant à la bouche des calendriers immondes qu’ils viendront te vendre ensuite.

Et j’envoie dans la nuit
Un message pour celle qui
Me répondra OK pour un rendez-vous

Et pour toutes les autres aussi, hein, parce que même si, à l’époque, c’était pas tellement dans les moeurs, sur les sites de rencontre, y avait déjà pas mal de déchet.

Message électrique quand elle m’électronique

Parce que en même temps, il se fait griller des toasts et quand il reçoit un message, il est surpris et il met les doigts dedans et prend une décharge.
Elle m’électronique, je crois qu’y a un jeu de mots, mais je suis pas sûr.

Je reçois sur mon écran tout son roman

Elle cause trop.

On s’approche en multi
Et je l’attire en duo

Voilà donc ça c’est des termes techniques de minitel. Pour les gens qui ont eu l’occasion de fréquenter caramail, ça se traduisait par “salu tu viain en pv lol”, mais maintenant les gens ils vont sur meetic, c’est plus aussi romantique.

Après OK elle me code Marylou

Et ça, soit c’est du langage technique, soit ça veut rien dire.

Goodbye Marylou,Goodbye…

Voilà, elle vient de lui dire “je vé me couché je travay demin lol” alors il lui dit “c’est ça, ciao”, c’est une chanson très belle et romantique, ils l’ont dit à la nouvelle star.

Quand j’ai caressé son nom sur mon écran

Pourtant, les écrans en braille, ça existait pas encore tellement.

Je me tape Marylou sur mon clavier
Quand elle se déshabille
Je lui mets avec les doigts
Message reçu OK code Marylou

Bon alors ça c’est du langage imagé à caractère sexuel. Mais à caractère cybersexuel, ce qui est moins embêtant pour les voisins, mais quand même pas tout à fait aussi drôle.

Goodbye Marylou,Goodbye…

C’est pour ça que, hein, bon, c’est ça, ciao Marylou.

Quand la nuit se lève et couche avec le jour

Là c’est une métaphore pour dire “le soir”. Ca aurait fait trop court.

La lumière vient du clavier de Marylou

Marylou betatestait le premier clavier qui lumine dans la nuit. Je sais, c’est un peu ridicule, mais c’était la fin des années 80, période troublée.

Je m’envoie son pseudo
Mais c’est elle qui me reçoit

Tant mieux parce que si c’était son voisin qui te recevait, tu te trouverais un peu ridicule de lui raconter que tu aimerais lui toucher le lobe de l’oreille gauche et tout ce genre de choses qu’on dit dans ces cas là.

Jusqu’au petit jour on se dit tout de nous

Parce que les parties de jambes en l’air, quand les jambes et l’air sont virtuels, c’est rigolo 5 minutes, mais ensuite tu as envie de passer à autre chose, genre “à o fait, tu ém koi comme zik? obispo? wa moa ossi lol on é tro fé lun pour lotr”

Quand l’écran s’allume je tape sur mon clavier
Tous les mots sans voix qu’on se dit avec les doigts

Des mots sans voix c’est par exemple trombone, chèvrefeuille, bacille. Mais pas voiture, voirie, bavoir. C’est comme ça, c’est un jeu entre eux, faut pas chercher, c’est l’amour, ça donne envie de faire des trucs fous.

Et j’envoie dans la nuit
Un message pour celle qui
A répondu OK pour un rendez-vous

Voilà. Maintenant, elle a accepté qu’ils se voient en vrai pour boire un café, il est content.

Goodbye Marylou,Goodbye…

Mais il lui dit ciao au moment où il découvre que sous ce pseudo aguicheur se cachait en réalité Bernadette, une quinquagénaire trapéziste.

(les paroles viennent de oositoo blog)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (9 votes, moyenne: 4.33)
Pondu par raph le Sunday 3 September 2006 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria