Bon pour ton poil - Der Blog, der lolt

Je suis dans un tunnel


Souviens-toi de cette Ă©poque lointaine et reculĂ©e (il y a 4-5 ans). Personne n’avait de tĂ©lĂ©phone portable, sauf un type. Tu le traitais de frimeur en gloussant sous cape. Oui, parce que tu portais une cape, c’Ă©tait la mode cette annĂ©e lĂ . Pis tu disais Ă  tes potes: moi en tout cas, jamais je n’aurai de tĂ©lĂ©phone portable. Bon, on va faire comme ça, on va dire que je serais suisse pis que je dirais natel pis que toi tu comprendrais que ça veut dire tĂ©lĂ©phone portable. Ca marche pour toi?


Et puis, la concurrence est arrivĂ©e, les prix des communications ont baissĂ©, les opĂ©rateurs ont commencĂ© Ă  lancer des forfaits pas chers. Tes potes avaient tous des natels mais toi, t’Ă©tais toujours un rebelz, tu disais jamais, no pasaran. Le samedi soir, tes potes s’appelaient pour nĂ©gocier la soirĂ©e (alors on va plutĂŽt au pub Ă  Payerne s’ennuyer, comme ces 423 derniĂšres semaines, ou Ă  un concert vachement bien Ă  Lausanne ? ah ok on va aller Payerne, comme ça on pourra boire des biĂšres, ouais, super). Toi, ils t’appelaient aussi, mais ça sonnait occupĂ©, t’Ă©tais sur internet avec ton vieux modem 33 6 Ă  propulsion manuelle. Du coup, ils sortaient sans toi. Bon, ils se faisaient chier comme des rats morts alors que toi tu t’amusais comme un fou Ă  discuter avec plein d’autres gens sans vie sociale du monde entier, mais quand mĂȘme. Tu as profitĂ© d’un super-forfait qui te proposait, pour 1 franc, un nokia 3210, une machine Ă  cafĂ©, un aspirateur, des pantoufles en poil de loutre, un dentier gonflable et 740 ans d’abonnement chez Orange.


Bon, t’as pas eu beaucoup plus de vie sociale : tu te trouvais tout le temps dans les 1% du territoire ou y avait pas de rĂ©seau.


Ensuite, le rĂ©seau s’est amĂ©liorĂ©, t’as commencĂ© Ă  tĂ©lĂ©phoner Ă  tous tes potes pendant un mois, ensuite t’as reçu ta premiĂšre facture.


Et puis, les finances s’amĂ©liorant, t’as repris un abonnement, t’as commencĂ© Ă  dĂ©couvrir le monde merveilleux de la communication, les gens qui te regardent de traviolle parce que t’as de nouveau oubliĂ© d’Ă©teindre ton portable au cinĂ©ma, les blagues pourries par sms, les supers sonneries tĂ©lĂ©chargĂ©es sur internet, t’avais smells like teen spirit, sauf que bon t’Ă©tais le seul Ă  savoir que c’Ă©tait ça, pour les non-initiĂ©s ça ressemblait surtout Ă  un gros tas de sons. T’avais ton 3210 qui objectivement marchait pas si mal, sauf la touche 0 qui Ă©tait bloquĂ©e, t’as changĂ© pour un 5612 puis un 9922 et un 3615. Maintenant, t’as une super sonnerie tĂ©lĂ©phonique euh c’est polyphonique que je voulais Ă©crire, mais c’est encore plus moche que les tuts tuts tuts de ton tout premier natel, en fait.


LĂ  t’hĂ©site Ă  t’acheter le tout dernier modĂšle avec lequel tu peux Ă©couter la radio et des mp3, faire des photos, organiser tes rendez-vous, traduire tes messages en 12 langues, surfer sur le net, faire le cafĂ©, te brosser les dents, faire cuire des pĂątes et capturer des pokĂ©mon. Le truc, c’est que t’aimerais bien aussi l’option tĂ©lĂ©phone, mais c’est 200 balles de plus.


Maintenant, ça fait trois ans que t’as un natel. Tu envoies des sms Ă  tes potes le samedi soir, tu dragues par sms, tu fais du sexe par sms, tu romps par sms. Tu commence Ă  avoir de la peine Ă  t’exprimer en plus de 160 caractĂšres et Ă  Ă©crire des mots complets. Quand tu passes une soirĂ©e sympa avec une demoiselle, tu lui demandes son numĂ©ro pour pouvoir lui faire des avances. MĂȘme que l’autre jour, t’as revu Gudule, une fille trĂšs sympa avec des yeux malicieux et des gros nĂ©nĂ©s et au milieu de la soirĂ©e, tu lui as fait une grande dĂ©claration. Tu lui as dit : jtm.


Et quand t’oublies ton portable Ă  la maison, ou quand t’as pas de chargeur sur toi, c’est le drame, t’es au bord de la dĂ©pression, tu te roules par terre, tu hurles et tu files en racheter un nouveau.


Je te laisse, on m’appelle lĂ .


:\'(:-/:-):-D\\o/ (11 votes, moyenne: 4.55)
Pondu par raph le Friday 27 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Bande annonce

Roger a 35 ans. Il est vendeur de tractopelles à propulsion integrée. Il a une passion: peindre des poissons rouges en bleu.


Jean-Yves, lui, a 27 ans, il est réparateur de conduites de cheminées. Il déteste le bleu.


Mais aujourd’hui, pour vis ma vie, il va peindre des poissons rouges en bleu avec Roger.


Roger (qui est trĂšs con) parviendra-t-il a convaincre Jean-Yves (qui doit avoir un problĂšme psychologique pour prendre n’importe quel prĂ©texte dĂ©bile pour passer Ă  la tĂ©lĂ©)?


Vous le saurez en regardant vis ma vie.


Et aprĂšs la pub, ne manquez pas Georgette, 22 ans, joueuse de pĂ©tanque qui digĂšre hyper mal les pylĂŽnes Ă©lectriques mais qui a acceptĂ© de vivre pendant une journĂ©e la vie de Yougl, 36 ans, qui mange des pylĂŽnes Ă©lectriques en string, mais c’est aprĂšs la pub.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (3 votes, moyenne: 4.33)
Pondu par raph le Tuesday 24 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

as requested


Faut que je trouve un fil conducteur pour ce blog. Sinon j’deviendrai jamais riche et cĂ©lĂšbre. Enfin mĂȘme si j’en trouve un, je deviendrai jamais riche et cĂ©lĂšbre, mais au moins j’aurai trouvĂ© un fil conducteur. DĂ©jĂ  que j’suis infoutu (ouais chouette je parle belge) de changer l’graphisme de ce bidule, faudrait au moins.


Trouver un fil, c’est pas difficile, j’ai dĂ©jĂ  trouvĂ© un string.


Trouver un conducteur, c’est pas compliquĂ©, le stop marche bien dans la rĂ©gion.


Mais un fil conducteur, c’est pas Ă©vident.


Raconter ma vie, ça a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait ailleurs. Enfin pas ma vie, donc, c’est d’autres gens qui racontent leur vie. Si des gens se mettaient Ă  raconter ma vie, je serais perplexe.


Faire semblant que c’est un chat, un poulpe, un ours en peluche ou un hippopotame qui cause, ça a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait ailleurs, enfin j’suis sĂ»r que ça a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait ailleurs.


Ou alors faire semblant que c’est une girafe sans tĂȘte, vu qu’elle s’est fait pales-d’hĂ©licoptĂ©riser la tĂȘte… ça, c’est Ă  la limite une idĂ©e qui a de l’avenir. Mais bon, ça pense Ă  quoi une girafe sans tĂȘte?


Ou alors raconter ma vie sexuelle. Mais j’aime bien bloguer depuis l’boulot quand j’ai rien Ă  vaquer, alors bon, ça va pas ĂȘtre possible, mes collĂšgues comprendraient pas.


Ou alors parler de mes genoux. Je suis sur que personne a jamais pensĂ© consacrer un blog uniquement Ă  ses genoux. Mais bon, ça me gĂšne, c’est un peu trop intime comme thĂ©matique.


Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu, ça vit de chasse et de pĂȘche un oiseau.


A la limite, je pourrais lancer une Ă©mission de blog-rĂ©alitĂ©, ça s’appellerait “Ă  la recherche du nouveau fil conducteur”. Au dĂ©but, 423 000 fils conducteurs en quĂȘte de gloire viendraient se prĂ©senter. Je prĂ©senterais des prestations des plus pathĂ©tiques et les gens se moqueraient d’eux. Ensuite, un jury en Ă©liminerait certains.


De fil Ă  retordre en botte de foins, le nombre de candidats se rĂ©duirait. Finalement, il y aurait plus que 12 fils conducteurs, puis 11, puis 10, puis 9, puis 8, puis 7, puis 6, puis 5, puis 4, puis 3, puis 2, bon je m’arrĂȘte lĂ  je crois que le concept a Ă©tĂ© bien compris dans l’assistance.


Bon Ă©videmment, le public pourrait voter par sms et aurait l’impression de participer au choix alors qu’en fait, c’est truquĂ©.


A la fin, le fil conducteur gagnant serait pathĂ©tique. Mais pas du mĂȘme pathĂ©tisme que les premiers Ă©liminĂ©s. Ce serait un pathĂ©tisme subtil, Ă  mĂȘme de sĂ©duire l’adolescence hystĂ©rique.


Et puis le fil conducteur gagnant devrait aussi passer des Ă©preuves, manger des serpents Ă  mains nues et faire de la sexualitĂ© dans une piscine devant tout le monde. Mais si le fil conducteur retenu est: Simulation numĂ©rique de polymĂšres par dynamique molĂ©culaire ou Mise au point de membranes creuses Ă  microtubes capillaires, ça va pas ĂȘtre Ă©vident de le faire baiser dans la piscine.


Finalement, je vais laisser tomber. T’façons, la richesse je la dĂ©pense trop vite et la cĂ©lĂ©britĂ©, Ă  mon Ăąge Martina Hingis (la TchĂšque la plus cĂ©lĂšbre de Suisse, mais peut-ĂȘtre qu�elle est Slovaque en fait) Ă©tait dĂ©jĂ  retraitĂ©e et oubliĂ©e.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (7 votes, moyenne: 4.14)
Pondu par raph le Monday 16 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Spamafaute!

Au temps de ma folle jeunesse, j’avais une adresse e-mail. Oui je sais, c’est monster original de la mort, mais j’suis comme ça, j’aime pas faire comme tout le monde.


Et puis, tels des loups dans la bergerie, les spams sont arrivĂ©s. Y en a un qu’est venu, il a appelĂ© ses potes, ils se sont incrustĂ©s, ils ont fait des pic-nics, des rĂ©unions, des sĂ©minaires, des pique-niques.


Un jour, je suis parti en vacances.  Oui je sais, c’est monster original de la mort, mais j’suis comme ça, j’aime pas faire comme tout le monde.


Quand je suis revenu, j’ai passĂ© 7 jours et 7 nuits Ă  effacer des polluriels (des spams en langage de type qui veut pas employer de mots anglais parce que le français est une noble langue, respecte-le petit con)


Alors j’ai pris mes jambes Ă  mon coup, j’suis aller m’ouvrir une autre boĂźte mail ailleurs et j’ai laissĂ© les spams s’amuser entre eux. Mais de temps en temps, je vais voir comment ils se portent, voir si ils font pas trop de bĂȘtises.


Alors… J’ai un mail m’avertissant que ma boĂźte est presque pleine… Ben euh, oui c’Ă©tait un peu le but recherchĂ©.


Sinon y a plein de ces spams qui m’appellent par mon prĂ©nom, alors qu’on a pas Ă©levĂ© les cochons d’inde ensemble, enfin que je sache, y avait ptet deux trois spams dĂ©guisĂ©s dans mon club d’Ă©levage de cochons d’inde.


Nombre d’entre eux s’inquĂštent de la taille de mon appareil gĂ©nital et me propose des solutions pour me roccosifrediser la moindre. C’est gentil… Enfin, j’me trouve bien comme ça.. Non?


Y en a aussi qui veulent me faire maigrir… Ouais ceux-lĂ  ça fait trĂšs trĂšs longtemps qu’ils m’ont plus recroisĂ©, moi j’dis.


Y a aussi une certaine Earnestine qui, non contente de porter un prĂ©nom ridicule, me propose un truc contre la pub. J’aime beaucoup l’humour dĂ©calĂ© de cette fille. Un parfait inconnu qui me donne sa nouvelle adresse e-mail, je suis content d’avoir de ses nouvelles.


Shawn (ils ont des prĂ©noms de blaireaux ces spams, si je puis me permettre) m’apostrophe en me disant hey girl. DĂ©cidĂ©ment, j’ai vachement changĂ© depuis l’Ă©poque bĂ©nie ou j’Ă©levais des cochons d’inde.


Lara me prĂ©vient que mon accompte a Ă©tĂ© gelĂ©. Je sais pas de quoi elle parle, mais ça m’embĂȘte, j’aime pas trop le froid. Samuel m’invite Ă  dĂźner, c’est gentil, mais ça doit pas ĂȘtre le mĂȘme Samuel que je pense, il m’aurait pas Ă©crit en anglais.


Otto me demande de don’t look inside this e-mail. Quel dĂ©conneue ce Otto quand mĂȘme.


Trinity me dit que je suis hot, je la connais pas bien mais je la trouve plus sympa que Angelina, qui me propose du Viagra.


Angela me prĂ©vient qu’elle vient de finir son site. Je suis relativement content pour elle.


Euh lĂ  il m’en reste 528 Ă  effacer. J’crois que je vais renoncer.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (12 votes, moyenne: 4.83)
Pondu par raph le Saturday 14 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

i wÀtt i hÀtt Às happy bett

Cette note est Ă  usage strictement personnel, c’est juste pour voir ce dont quoi auquel je suis capable aprĂšs une nuit presque blanche.

Genre pour montrer Ă  mes arriĂšres-petits-enfants ce qu’ils risquent quand ils refuseront d’aller dormir paske ils voudront voir le film de cul du dimanche soir sur m6.

Cela dit maintenant que t’es lĂ  tu peux continuer Ă  lire, j’suis pas comme ça, mais faut pas t’attendre Ă  des effets stylatoires Ă  tomber d’ta chaise et Ă  de dĂ©sopilantes trucs-machins-chouettes-bidules-tralala (j’ai tendance Ă  paumer mes mots quand que je suis fatiguĂ©) (et Ă  les confondre, aussi, mais pas les mĂȘmes, vu que j’peux pas confondre des mots que je retrouve pas)

Cela dit, si j’veux pouvoir me rendre compte plus tard de l’Ă©tat pathĂ©tique dans lequel je m’trouve en ce moment, paske en ce moment j’suis pas sur de rĂ©aliser total Ă  fond, faut que j’Ă©crive quequ’chose. Mais mes idĂ©es sont coincĂ©es quelque part avec mes mots. D’ailleurs, si quelqu’un les aperçoit, il est priĂ© de me les envoyer aussi sec illico sur le champ, lĂ  tout d’suite et que ça saute, j’en ai besoin moi. C’est vrai, c’est vachement pratique des idĂ©es et des mots pour aller faire ses commis Ă  la migros.

Et si j’ai pas pioncĂ©, c’est pas pour ce que tu crois, toi, lĂ , au fond Ă  gauche. C’est pour des raisons vachement moins avouables que ça, mais mais bon ça m’a rapportĂ© des sous.

Et sinon j’voulais aussi dire que… ah non mĂȘme pas.

MoralitĂ©: dormir c’est vachement meilleur pour la santĂ© que pas.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (9 votes, moyenne: 3.67)
Pondu par raph le Saturday 14 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Drame en un acte

Acte I, scĂšne 1


Un jeune homme, au physique agrĂ©able de loin par temps de brouillard, dort dans une tenue qu’il va falloir modifier si Hollywood rachĂšte les droits, c’est normal, c’est l’Ă©tĂ©, il fait une tiaffe mon pauvre ami.


Au loin, un téléphone sonne sans respect aucun pour le sommeil du malheureux.


Le téléphone


Drelin drelin drelin drelin drelin drelin


Le jeune homme voix légÚrement endormie


Qui me réveille ainsi, quel est-donc ce gredin


Qui ne respecte point le sommeil du matin


Et c’est qu’il insiste, ce malfaisant faquin.


Il décroche


La voix dans le tĂ©lĂ©phone, pour plus de simplicitĂ© appelons la Josette d’une voix de vendeuse par tĂ©lĂ©phone


Connaissez-vous monsieur la crĂšme Ă  l’abricot?


Le jeune homme, pour plus de simplicité appelons le X*


Je ne la connais point, mais n’en ai point besoin.


Josette


Je m’en vais vous prouver le contraire illico.


X


Rien Ă  battre j’Ă©coute pas et tagada tsoin tsoin


Josette


La crĂšme Ă  l’abricot guĂ©rit de tous les maux


Coup d’soleils, coup d’bourdon, piqures de maringouins


Mal de ventre, mal de dos, mal ĂȘtre et malaria


Et c’est pas Ă©vident d’trouver une rime en ria.


X


Fort bien mais peu m’en chaut, moi j’aime pas l’abricot.


Josette insistante


Mais si t’aimes ça j’te dis, ma couille mon coco


X désespéré


Que nenni allons bon, moi c’que j’aime c’est dormir,


Vous n’me convaincrez point, je l’affirme sans mentir


Cett’ crĂšme miraculeuse, j’m’en tape comme d’l’an quarante.


Josette récitative


Nous la vendons deux francs, au lieu de 140.


Nous avons Ă©galement, si je puis me permettre,


Un autre produit que je ne saurais o… omettre


Il s’agit d’un gel douche, garanti 22 ans


Qui est doux, qui sent bon, qui fait briller les dents.


X un tantinet agacé


Je m’en fiche, j’me lave pas, matnant tu m’lĂąches salope.


Josette récitante derechef


J’insiste mon bon monsieur, car comme dirait Esope,


La crĂšme Ă  l’abricot guĂ©rit de tous les maux


Coup d’soleils, coup d’bourdon, chute de la libido


Mal de ventre, mal de dos, mal ĂȘtre et malaria


Et c’est pas Ă©vident d’trouver une rime en ria.


Votre femme vous bĂ©nira, d’en avoir fait l’achat


X, célibataire endurci


J’en suis fort aise madame, maintenant j’ai d’autres chats,


Ă  fouetter sur le champ, je m’en vais vous laisser.


Le chat fouetté sur le champ, indigné et avec un fort accent vaudois


Miaou


Josette, vaincue


Je vous souhaite une bonne journée.


 


Moralité


La crĂšme Ă  l’abricot guĂ©rit de tous les maux


Coup d’soleils, coup d’bourdon, brĂ»lures au chalumeau


Mal de ventre, mal de dos, mal ĂȘtre et malaria


Tourista persistante de r’tour du Nigeria.


Glory glory allelujah, youpi youpi et tralala


J’ai quand mĂȘme fini par pondre une rime en ria.


* nom connu de la rédaction


:\'(:-/:-):-D\\o/ (16 votes, moyenne: 4.75)
Pondu par raph le Wednesday 11 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

Bordélisme chronique

Le bordélisme chronique est une maladie trÚs grave.


DĂ©jĂ , c’est une maladie qui n’est pas socialement reconnue. Si vous dites aux gens que vous ĂȘtes diabĂ©tique, dĂ©pressif ou fan de Nolwenn, ils vous regarderont avec un air triste, vous diront: mon pauvre ahlala mais comment ça va qu’est ce qu’on peut faire soigne toi bien ahlala mon pauvre.


Par contre, avouez aux gens que vous souffrez de bordĂ©lisme chronique. Ils vous regarderont avec un petit sourire amusĂ©, au mieux, au pire ils te diront yaka ranger c’est une question de discipline tout ça tout ça. Quant aux assurances maladies, n’en parlons pas. Jamais un bordĂ©lique chronique n’obtiendra une semaine de congĂ© pour ranger son deux piĂšces et demi.  (Deux jours Ă  regarder le chantier en se disant j’arriverai jamais Ă  tout remettre en Ă©tat, une demi-journĂ©e pour tout poutzer, finalement c’est qu’un deux piĂšces et demi, une demi-journĂ©e passĂ©e Ă  contempler l’appartement vide mais pas encore aspiratorisĂ©, une demi-journĂ©e pour reranger le bordel qui s’est reaccumulĂ© avant d’avoir eu le temps de dire ouf et surtout de passer l’aspirateur et la panosse, un quart de journĂ©e pour passer l’aspirateur et la panosse et le reste pour se reposer).


Le bordĂ©lique chronique se reconnaĂźt de loin. Pas besoin d’entrer dans son deux piĂšces et demi, sa voiture est dĂ©jĂ  symptĂŽmatique. Un vieux journal de y a deux mois, de la paperasse entassĂ©e, des cartons de sandwiches et mĂȘme, de temps en temps, un de ces bouts de plastique servant Ă  pas attrapper de bĂ©bĂ©s qu’il faut pas mettre Ă  l’index mais ailleurs, Ă©garĂ© entre un croissant du mois dernier et le cadavre d’un auto-stoppeur mort d’une crise cardiaque en dĂ©couvrant le chantier.


Le bureau du bordĂ©lique chronique est du mĂȘme accabit: il est jonchĂ© d’une pile de papiers retraçant les six derniers mois de boulot du souffrant, ce qui lui vaut les quolibets de ses collĂšgues maniaco-maniaques. En gĂ©nĂ©ral, le bordĂ©lique tient sa revanche quand on lui demande si c’est lui qui a le dossier machin, qu’il extrait en cinq secondes du milieu de la pile oĂč il est coincĂ©. Pour se venger, le bordĂ©lique va mĂȘme jusqu’Ă  demander un dossier au maniaco-maniaque qui lui rĂ©pond: ah oui, je l’ai classĂ© par ordre alphabĂ©tique, alors il doit ĂȘtre Ă  la lettre d comme dossier ou alors non attend il est dans les dossiers classĂ©s dans la section Ă  classer, ou alors dans le classeur ou je mets les trucs que je sais pas oĂč classer, attend, je vais le retrouver tout de suite.


L’appartement du bordĂ©lique est par contre bien pire que tout ce que son pote le maniaque peut imaginer. Y a des cartons de pizza, de la vaisselle sale, du linge sale Ă©parpillĂ© dangereusement prĂšs du linge propre qui est tombĂ© de l’Ă©tendage ou il trainait depuis trois semaines, d’ailleurs il reste mĂȘme un gros pull en laine sur l’Ă©tendage alors que ça fait deux bons mois qu’il fait trop chaud pour les gros pulls en laine, y a des cendriers qui dĂ©bordent, des tas de factures, de pubs pour des produits de beautĂ© et de journaux gratuits, et en gĂ©nĂ©ral tout un tas de machins qui font que le bordĂ©lique est quasi obligĂ© d’avoir de grandes jambes et d’ĂȘtre hyper attentif pour traverser son antre sans marcher sur des choses et produire des craquements suspects.


Le bordĂ©lique est condamnĂ© Ă  ne pas avoir de vie sociale. Quand des potes passent prĂšs de chez lui et lui demandent si ils peuvent venir le voir, il ne rĂ©pond pas. Quand il fait une conquĂȘte fĂ©minine, il lui dit: mais j’t’assure, on sera mieux dans les bois Ă  se faire bouffer par les moustiques que confortablement installĂ©s dans mon lit.


Une fois tous les six mois (en gĂ©nĂ©ral quand la nouvelle conquĂȘte fĂ©minine s’incruste), le bordĂ©lique range sa voiture, son bureau (et entend 422 fois par jour des plaisanteries avec le mot pleuvoir dedans), remet son appartement dans un Ă©tat qui lui semble satisfaisant (et tombe de haut quand ladite conquĂȘte lui dit c’est sympa chez toi mais t’aurais pu ranger quand mĂȘme). Il contemple son travail, satisfait, se rĂ©jouit d’avoir retrouvĂ© 42 francs 50 en petite monnaie, une lettre de sa prĂ©cĂ©dente conquĂȘte et son chat qu’il croyait disparu. Il dĂ©clare Ă  qui veut l’entendre: cette fois je me laisserai pas aller, c’est beaucoup plus simple de ranger au fur et Ă  mesure. Deux semaines plus tard, en moyenne, il contemple son appartement aterrĂ© et se dit faudrait que je pense Ă  ranger quand mĂȘme.


 


P.S. Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existĂ© serait purement fortuite (et quand mĂȘme un peu exagĂ©rĂ©e) (mais Ă  peine)


:\'(:-/:-):-D\\o/ (43 votes, moyenne: 4.88)
Pondu par raph le Sunday 8 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.

en chanson

Donc, un dĂ©putĂ© français qui n’Ă©tait pas content s’est mis Ă  chanter en plein hĂ©mycycle.

(ApartĂ© et presque private-joke: hĂ©mycycle, de emmy, marque de yoghourts et cycle, vĂ©lo. Un hĂ©mycycle est donc un endroit oĂč on pĂ©dale dans le yaourt.)

Voila une nouvelle intéressante.

DĂ©jĂ  parce qu’elle va me permettre d’occuper les 23 minutes qui me sĂ©parent de la pause de midi. (ah ben ça m’a pas suffi)

Mais à part ça, ce monsieur a eu une idée géniale. Je ne parle pas du fond du problÚme, sans vouloir insister lourdement quand un type veut des policiers supplémentaires ou que ce soit, je suis toujours un peu méfiant.

Mais bon grĂące Ă  ce type, france3 va booster son audience le mercredi aprĂšs-midi. Jusqu’Ă  prĂ©sent, “Questions au gouvernement”, l’Ă©mission en direct live de l’assemblĂ©e nationale française n’avait que deux intĂ©rĂȘts: les engueulades et la petite madame en mĂ©daillon pour que les sourds-muets puissent suivre les dĂ©bats qui m’a toujours fait beaucoup rire. D’ailleurs la tĂ©lĂ© pour les sourds-muets c’est pas super le fun, quand mĂȘme. A part “questions au gouvernement” doublĂ© en langage des signes, il doit y avoir moyen de se faire sous-titrer Derrick et les hollywooderies et c’est Ă  peu prĂšs tout. Bon, y a aussi des avantages, au moins ils Ă©chappent aux Ă©missions de variĂ©toche. Quoique ça mettrait de l’animation, si les textes si profonds des grands tubes Ă©taient doublĂ©s en sourd-muet. Mais bon, je m’Ă©gare lĂ .

Donc, l’idĂ©e de M. Lassalle, courageux dĂ©putĂ© UDF, pourrait faire des Ă©mules. Si tous les dĂ©putĂ©s se mettaient Ă  chanter, ça mettrait une note de gaietĂ© dans les dĂ©bats.

A la limite, on pourrait mĂȘme leur faire faire un disque et le vendre au profit des retraitĂ©s.

Et mĂȘme… On pourrait revoir entiĂšrement le concept de l’Ă©mission. Ce serait prĂ©sentĂ© par benjamin Castaldi, les dĂ©putĂ©s devraient chanter, danser et faire des discours. Chaque semaine, le public devrait voter pour Ă©liminer un candidat. Celui qui resterait Ă  la fin deviendrait prĂ©sident. Ca donnerait lieu Ă  des trucs du genre: “pour Ă©liminer Marcel, votez 1, pour Ă©liminer Georgette, votez 2, pour Ă©liminer les dĂ©putĂ©s FN, votez”

Et pour conclure, un trĂšs mauvais jeu de mot. Au lieu du “Pouvez-vous vous asseoir et ne pas chanter dans cet hĂ©micycle”, M. DebrĂ© aurait peut-ĂȘtre mieux fait de dire “silence ou je fais Ă©vacuer Lassalle”.

Ouais reflexion faite, ce jeu de mots est vraiment mauvais. En plus, il tombe comme un cheveu dans les orties.


:\'(:-/:-):-D\\o/ (4 votes, moyenne: 4.00)
Pondu par raph le Wednesday 4 June 2003 oui je sais la date est en anglais, c'est parce que je suis trop hype dans ma tête.
Les textes ne sont pas libres de droits. - Trifouillé avec Wordpress. La bannière est de Luria